• Accueil
  • > Recherche : tipaza chenoua

Plus de 7 millions d’estivants ont visité Tipasa

19072012

Plus de 7 millions d’estivants ont visité Tipasa  dans mer et soleil 2J

*photo: Criques et plage du Chenoua (Tipaza

*Plus de 7 millions de visiteurs ont foulé le sol de la wilaya de Tipasa depuis l’ouverture de la saison estivale, le 1er juin 2012, à ce jour, selon les estimations de la Protection civile. L’arrivée massive des estivants a toutefois apporté son lot d’accidents et de noyades. Dix décès en mer, dont un sur une plage surveillée (Grand bleu), ont été enregistrés à ce jour, a indiqué la même source. Au total, 3 408 personnes ont été sauvées de la noyade par les agents de la Protection civile opérant au niveau de 40 plages sur les 43 autorisées à la baignade dans la wilaya. Les principales plages de la wilaya, Matarès, Chenoua, Colonel-Abbes et Si El-Haouès à Douaouda notamment, ont connu des affluences record en même temps que les complexes touristiques et les centres de vacances qui affichaient tous complets. Les responsables de ces centres ont du redoubler d’ingéniosité pour offrir des conditions d’accueil acceptables aux estivants étant donné que la grande fausse note, cet été, a été le manque de disponibilité de l’eau potable dans l’ensemble des complexes et camps de vacances, contrairement aux années précédentes où ils étaient alimentés en H 24. Le directeur de l’EGT Tipasa, M. Rabah Chiah, a indiqué à l’APS que les trois complexes (Tipasa Matarès, Tipasa village et Corne d’or) ont été privés d’eau pendant 48 h durant le week-end ce qui n’a pas manqué de poser de gros problèmes pour satisfaire les besoins des clients. Le même problème été constaté au niveau de la dizaine de camps de vacances du Chenoua ainsi qu’au niveau de la localité, alors que l’ensemble des foyers de la wilaya ont connu des perturbations plus ou moins importantes avec une baisse drastique de la pression d’eau. (La Tribune-18.07.2012.)

 tourisme.algérie dans mer et soleil

**jeunes émigrés de Saint-Etienne (France) en vacances à Annaba

Après deux semaines passées dans l’antique Hippone, un groupe de jeunes Algériens de Saint-Etienne (France) a quitté la ville tout heureux de son séjour.
Lors d’une sympathique réception organisée au salon de la wilaya pour marquer la fin de leurs vacances, le groupe d’adolescents, qu’accompagnait une représentante du consulat d’Algérie à Saint-Etienne, a reçu des présents remis par le secrétaire général de la wilaya de d’Annaba qui assurait l’intérim du wali, en congé. Les membres de ce groupe ont été sélectionnés à travers l’organisation par le consulat d’Algérie à Saint-Etienne d’un concours sur l’histoire, les us et coutumes de l’Algérie. Cette idée du séjour de jeunes Algériens dans le pays de leurs parents a été proposée par le wali d’Annaba, Mohamed El Ghazi, pendant son séjour en 2010 à Sainte-Etienne dans le cadre de l’accord de jumelage entre Annaba et Sainte-Etienne. Il était accompagné notamment par le président de l’Assemblée populaire communale. Intervenant également dans le cadre de la commémoration du cinquantenaire de l’indépendance, le séjour des hôtes a fait l’objet de la mise sur pied d’un riche programme. Ainsi, ces derniers ont pu visiter la corniche de la ville et ses différentes et réputées plages, ses merveilleuses sites historiques et archéologiques dont les mosquées de Abou Marouane, Sidi Brahim Ben Toumi, la magnifique basilique Saint-Augustin qui fait l’objet actuellement de réhabilitation. Les sites naturels et touristiques ont également émerveillé les jeunes Algériens de Saint-Etienne. Dans cette optique, il y a lieu de citer le village haut perché de Seraïdi, la forêt verdoyante et touffue des monts de l’Edough qui descend à pique dans l’azur de la mer du côté d’Aïn Barbar. Ils ont été les hôtes de réceptions organisées en leur honneur dans les meilleurs restaurants et hôtels de la ville par le P/APC et d’autres responsables locaux. Durant leur séjour bônois, les adolescents de Saint-Etienne ont aussi été invités à des excursions au parc animalier de Brabtia, situé près de la ville d’El Kala, renfermant plusieurs espèces animales des trois continents (Afrique, Amérique et Europe). Tout comme ils ont visité la station thermale de Hammam Chellala, ex-Maskhoutine, de Guelma. Avant de prendre l’avion à l’aéroport Rabah-Bitat, les jeunes Algériens de Sainte- Etienne ont tenu à remercier les autorités et la population d’Annaba pour leur accueil et leur sollicitude, affirmant qu’ils garderont de ces vacances à Annaba un merveilleux souvenir qu’ils rapporteront à leurs amis et connaissances de l’Hexagone. (Le Soir d’Algérie-23.07.2012.)

*samedi 04 aoùt 2012 en France, est classé noir dans le sens des départs, rouge pour les retours

    750 kilomètres de bouchons cumulés à 12h30

Des embouteillages sur l'A7 en direction du sud de la France

Un record. Avec quelque 750 kilomètres de bouchons cumulés à 12h30, la circulation  se révèle comme prévu très difficile sur les routes des vacances samedi,  la journée, la pire de l’été, étant classée noire dans le sens des  départs et rouge dans le sens des retours, au niveau national.

Depuis  les premières heures de la matinée, le trafic n’a cessé de se  densifier: à 6h45, Bison Futé comptabilisait plus d’une centaine de  kilomètres de bouchons cumulés, près de 300 à 9h, 493 quarante cinq  minutes plus tard, pour atteindre 686 km en cumulé, à 11h30,  principalement en direction des plages, selon le Centre national  d’informations routières.

Le pic devrait être atteint entre 12h30  et 13h, a-t-on précisé au Cnir. Le week-end dernier, le pic de  bouchons avait atteint 520 kilomètres, contre 409 le week-end précédent  et 319 pour celui du 14 juillet. Samedi, la circulation sur  l’autoroute A10 Paris-Bordeaux était très dense: à hauteur de Chartres,  le Cnir a comptabilisé 18 km de ralentissements, puis près de 30 km au  niveau de la barrière de péage de Tours.

Des voitures sont ralenties par un embouteillage le 28 juillet 2012 sur l'autoroute A7 entre Vienne et Valence

Plus au sud, la jonction entre l’A10 et l’A83 (Nantes-Niort) créait un bouchon de 30 km. Enfin, à Biriatou, à la frontière avec l’Espagne, le Cnir a signalé un bouchon de 7 km. L’Autoroute  du soleil (A7) était aussi envahie par les voitures. Le temps de  parcours entre Lyon et Orange était à 11h de quelque 3 heures et 50  minutes contre une heure et 50 minutes en temps normal, a précisé le  Cnir.

Principaux points noirs: le sud de Lyon, avec 16 km de  ralentissements après le tunnel de Fourvière, puis 80 km entre Ternay et  Valence. A hauteur de Montélimar, on relevait 25 km de ralentissements. La  circulation était dense aussi entre Orange et l’Espagne sur l’A9. Le  Cnir a ainsi comptabilisé 15 km de ralentissements à hauteur de  Montpellier, une vingtaine à hauteur de Béziers, puis 13 km à Perpignan. Plusieurs bouchons perturbaient la circulation sur les autoroutes du Sud de la France, ainsi que sur le périphérique de Toulouse, a-t-on appris auprès de ASF. «Le trafic est dense, mais ni plus, ni moins que ce qui était prévu», a indiqué un porte-parole.

Les gares et les aéroports aussi

Toulouse, une retenue de 6 km gênait la circulation sur le périphérique  depuis 6h du matin, et la situation ne devrait pas s’arranger avant  la fin de la matinée. Autre bouchon: à la sortie de Montauban, à  l’embranchement des autoroutes A20 venant de Brive-la-Gaillarde et de  l’A62 Bordeaux-Toulouse. Beaucoup de vacanciers ont emprunté l’A75  (Clermont-Montpellier), le Cnir comptabilisant quelque 55 km de  ralentissements au sud de Clermont-Ferrand, 15 à hauteur de Mende et une dizaine au Caylar, au nord de Montpellier.

En  direction de la montagne, la circulation était aussi difficile: il  fallait patienter deux heures et 15 minutes pour passer le tunnel du  Mont-Blanc vers l’Italie. Dans le sens des retours, le trafic  commençait après 11h à se charger sur l’autoroute A7 entre Orange et  Vienne, signalait-on au Cnir. Des mesures de régulation de la vitesse -abaissement de la vitesse de 130 km/h à 110 ou à 90 km/h- ont été  mises en place sur certains tronçons.

De son côté, la SNCF  attendait plus de 850.000 voyageurs dans 2.175 trains, un week-end  toutefois moins chargé que le week-end dernier, selon la compagnie.  Celui du 15 août sera aussi plus important. Aéroports de Paris (ADP) a prévu 800.000 passagers à Orly et à Roissy, contre 900.000 le week-end dernier. (AFP-04.08.2012.)

**************************************







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...