• Accueil
  • > Recherche : dormir tipi outaouais

Dormir dans un igloo, sous un tipi ou une yourte

10032009

bitipiwinter.jpgbijurte.jpg 

Dormir dans un igloo, sous un tipi ou une yourte, voire dans un hôtel de glace sont des expériences uniques en soi. Mais que diriez-vous de pousser l’exercice encore plus loin, en passant la nuit perché dans un arbre, sur un lac gelé ou bien dans les profondeurs d’une caverne? Trois belles occasions, pas toujours confortables il va sans dire, de tomber dans les bras de Morphée de façon inusitée.

Dans un arbre, à Glen Sutton

Pour faire dodo dans un refuge construit à même un arbre mature, rendez-vous Au Diable Vert, à Glen Sutton. Cette station de montagne située sur le flanc sud du massif des monts Sutton possède deux petits chalets rustiques dans lesquels il faut… grimper. À partir de 35$ par personne ou 120$ en occupation quadruple.

Pour 22$ de plus, vous aurez droit au service VIP, c’est-à-dire que vos bagages seront transportés jusqu’au chalet, qu’une bouteille d’eau de 22 litres sera comprise dans votre séjour et que votre poêle aura été allumé. À votre arrivée sur les lieux, vous n’aurez qu’à chausser vos raquettes ou vos skis de fond. À l’issue de votre promenade, votre chalet dans les arbres vous attendra tout chaud et douillet.

Chaque chalet, joliment décoré, est équipé d’un poêle à combustion lente, d’une table de cuisine et de deux lits doubles, dont l’un est situé dans une mezzanine. Il y a des toilettes sèches, mais à l’extérieur. La location d’un chalet dans les arbres est tellement prisée que certains clients en sont à leur sixième visite en un peu plus d’un an, selon Julie Zeitlinger, copropriétaire de l’endroit avec son conjoint Jérémie Fontana.

Dans une cabane de pêche, à Philipsburg

Que diriez-vous de dormir sur la partie canadienne du lac Champlain, mieux connue sous le nom de baie Missisquoi? La pourvoirie Activités plein air de Philipsburg, au sud de Bedford, offre pour la première fois cette année la possibilité de louer une cabane de pêche où on peut dormir. Venez rêver au-dessus des perchaudes, achigans et autres brochets.

La cabane fait 2,5 mètres sur environ 5 mètres (8X16 pour ceux qui n’utilisent pas le système métrique). À 180$ la nuit, ce n’est pas donné. À ce prix-là, vous êtes locataires de la cabane pour 24 heures. Le forfait comprend également dix brimballes et dix trous dans la glace. Il y a un lit, un poêle à combustion lente, quelques chaises et un brûleur au butane pour ceux qui veulent cuisiner.

Martin Isabelle, le neveu du propriétaire de la pourvoirie, possède une cabane similaire à quelques dizaines de mètres. Il y dort presque tous les week-ends. «Quand il ne vente pas trop! Mais il y a pas plus tranquille comme expérience. Par exemple, quand il fait très froid et que de la nouvelle glace se forme, ça craque très fort. Dans ce temps-là, ma blonde préfère ne pas y aller», dit-il.

Dans une caverne de l’Outaouais

Enfin, c’est encore peu connu, mais il est aussi possible de dormir dans une caverne dans la région de l’Outaouais. Cette caverne est située à Val-des-Monts sur le site d’Aventure Laflèche, un endroit surtout connu pour son parc aérien de type arbre en arbre. Il s’agit de la plus importante caverne (accessible au public, s’entend) de tout le Bouclier canadien.

Tenez-vous le pour dit: l’activité n’a rien d’un séjour dans un hôtel quatre étoiles. Vous dormez ici dans le ventre d’une montagne, loin de la sortie. L’expression «il fait noir comme chez le loup» prend tout son sens. Claustrophobe s’abstenir.

Pour ce qui est de la température, ça peut encore aller, car il fait entre 5 et 7 degrés Celsius peu importe la saison. Le problème, c’est l’humidité; elle demeure stable à… 100%. Un simple sac de couchage d’été ne suffira donc pas. Vaut mieux apporter un sac de couchage trois saisons. Un sac d’hiver est encore mieux.

Aventure Laflèche ne fournit que la caverne. Vous devez donc apporter votre propre matériel de camping. Bien sûr, il y a des toilettes chauffées dans le bâtiment d’accueil (mais pas de bloc sanitaire) et il y a un chapiteau avec de l’électricité pour les gens qui désirent cuisiner.

La caverne héberge surtout des groupes de jeunes. Des scouts, des élèves du secondaire. Il en coûte 400$ pour un groupe de 20 personnes. Les gens d’Aventure Laflèche sont toutefois ouverts à recevoir des adultes. «Quand tout le monde est couché, on peut sentir les chauve-souris voler au-dessus de nos têtes», explique Marc-André Dorval, spéléologue. Avis aux intéressés. (La Presse)

 







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...