Une vague meurtrière emporte 7 jeunes étudiants sur une plage

16122013

*Mauvaises conditions météorologiques

Une vague meurtrière emporte 7 jeunes étudiants sur une plage  dans écologie media_xll_6334779

*************************************************

*Tempête sur les côtes algériennes et chutes de neiges sur les hauteurs dépassant 800m.

Des vents violents vont balayer tout le littoral algérien durant la journée de jeudi 26 décembre 2013. C’est Boualem Sahraoui, climatologue, qui a tenu à informer les citoyens des régions du littoral du fait qu’une tempête arrivera sur les côtes algériennes dès la nuit du mercredi, et ce, afin d’observer la prudence durant la journée du jeudi.

« Des vents violents d’une vitesse moyenne atteignant les 70 à 80 Km/H avec des pics de 90Km/H », précise notre interlocuteur. Ce dernier souligne que ces vents seront accompagnés d’importantes averses de pluies et de grêles sur les régions du nord.

Il est à souligner également des chutes de neiges sur les hauteurs qui dépassent 800m. « Il s’agit d’une alerte métrologique que je vous lance (vigilance orange pour l’Algérie). Cela survient au moment ou le grand public se rendra à son travail durant la matinée », met en garde le climatologue.

Et d’ajouter : « la tempête s’évacuera vers la Tunisie au début de la soirée de demain (jeudi 26 décembre). Le retour à l’accalmie et au beau temps se fera aussitôt durant la matinée de vendredi 27 décembre, et ce jusqu’au 29 décembre 2013 ».*El Watan-25.12.2013

*Pluies orageuses à l’ouest du pays–Des pluies, parfois orageuses, affecteront   plusieurs wilayas de l’ouest du pays à partir de mercredi soir, selon un   bulletin spécial (BMS) émis par les services de l’Office national de météorologie. Ces pluies concerneront les wilayas de Tlemcen, Aïn Temouchent,   Sidi Bel Abbes, Mascara, Relizane, Chlef et le nord de Tiaret. Les cumuls estimés atteindront ou dépasseront localement 30 mm  durant la validité du BMS (du mercredi à 20h00 au jeudi à 10h00)*APS-25.12.2013

****************************************

Une vague meurtrière emporte 7 jeunes étudiants sur une plage

*Une vague a emporté dimanche-15.12.2013- sept jeunes se trouvant sur une plage de la région de Sesimbra, au sud de Lisbonne. Un d’entre eux est décédé, 5 ont disparu tandis qu’un autre a survécu, ont annoncé les services de secours. Il s’agissait d’un groupe d’étudiants d’une université lisboète, âgés de 21 à 25 ans. Ils avaient loué une maison pour le weekend près de la plage de Moinho de Baixo, à Meco. Ils se trouvaient « près de la zone où les vagues éclatent lorsqu’ils ont été emportés », a expliqué le commandant Carlos Manuel Lopes da Costa, de la capitainerie du port de Setubal. L’un des membres du groupe a pu regagner la plage et prévenir les secours avec son téléphone portable. 

Les secouristes ont repêché dans la matinée le corps sans vie d’un jeune homme et poursuivaient dans l’après-midi les recherches pour retrouver les cinq autres membres du groupe. Les autorités avaient mobilisé une quarantaine de secouristes et un hélicoptère de l’armée.*Source: Belga-15.12.2013

Voir l'image sur Twitter

**Une vague géante de 10 mètres de haut au Pays basque

Les surfeurs n’auraient raté ça pour rien au monde. Dimanche 22 décembre, la vague mythique de Belharra a tenu ses promesses en se réveillant au large de Saint-Jean-de-Luz, comme en octobre dernier.

Elle était impatiemment attendue depuis plusieurs jours par les surfeurs de grosses vagues. Toute la journée, une houle de 10 mètres est venue provoquer les surfeurs locaux dont Peyo Lizarazu (le frère de Bixente), Eric Rebière, Stéphane Iralour, Justine Dupont ou encore Benjamin Sanchis.*Le HuffPost/-23/12/2013

La vidéo de la session tournée par Terre et Côte Basque est impressionnante. Regardez-là ci-dessus.

* Vague Géante Belharra 2013 

Considérée comme l’une des plus grosses vagues d’Europe, la vague géante a réuni un public assez nombreux sur les côtes basques, comme ici à Hendaye :

Voir l'image sur Twitter

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Le HuffPost/AFP-24/12/2013

*La tempête Dirk se déchaine en France:

240.000 foyers privés d’électricité, 21 départements en vigilance orange

n-TEMPETE-DIRK-huge bateaux.détruits dans mer et soleil

 *voir vidéo: tempête Dirk sur les rochers de St guénolé 23/12/13

Vingt et un départements français étaient en vigilance orange mardi 24 décembre au matin et environ 240.000 foyers privés d’électricité en raison d’un fort coup de vent qui a entraîné la disparition en mer d’un marin russe au large de Brest.

Dans le Calvados, un enfant de 12 ans a été tué par l’écroulement d’un mur qui est « peut-être en lien » mais sans « certitude » avec le coup de vent, selon le parquet de Caen.

Le marin, de nationalité russe, que personne à bord n’a vu tomber à la mer, se trouvait à bord du Victoriaborg, un bâtiment immatriculé aux Pays Bas, à environ 220 km au nord-ouest de Brest dans de mauvaises conditions météorologiques, avec des vagues de 6 à 7 mètres et des vents en rafales soufflant à près de 120 km/h, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de l’Atlantique.

Un avion de surveillance maritime a effectué des recherches qui ont été arrêtées dans la soirée et il n’était pas prévu de les reprendre mardi, selon la préfecture. Le Victoriaborg, un cargo de 124 mètres de long, devait être pris en remorque par un remorqueur d’une compagnie privée.

Par ailleurs, un passager d’un ferry de la Brittany Ferries a dû être évacué par hélicoptère vers le CHU de Brest en raison de « grave douleurs aux cervicales » à la suite d’une chute consécutive aux conditions météorologiques, selon la Préfecture maritime. Comme à chaque fois en cas de météo agitée, le remorqueur brestois Abeille Bourbon a été dépêché non loin d’Ouessant, prêt à intervenir. L’Argonaute, bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution (BSAD) de la Marine, était également mobilisé.

Le skipper suisse Bernard Stamm et son coéquipier Damien Guillou, qui étaient en difficulté dans la nuit de lundi à mardi dans la Manche à bord du voilier « Cheminées Poujoulat », ont été secourus par un navire norvégien mardi matin, a-t-on appris auprès de la préfectue maritime de l’Atlantique.

« Ils sont sains et saufs », a-t-on précisé à la préfecture maritime à Brest. Ils sont montés « à bord du navire norvégien il y a une heure environ », a-t-on ajouté. Ils font route vers Rotterdam, selon le site officiel des deux navigateurs.

La Bretagne et la Normandie ont commencé dans l’après-midi à essuyer les assauts de « Dirk », une « perturbation tempétueuse assez courante en période hivernale » selon Météo France, qui devait remonter la Manche en direction du nord-est.

240.000 foyers privés d’électricité

Vers 05h mardi, environ 240.000 foyers étaient privés d’électricité, selon ERDF, dont 130.000 en Bretagne. Les vols étaient très perturbés à l’aéroport de Brest. Côté SNCF, la ligne Caen-Cherbourg était coupée depuis le début d’après-midi suite à la chute d’un arbre sur la voie dans le Calvados, immobilisant une vingtaine de trains.

Un enfant de 12 ans a été tué lundi vers 17h30 par l’écroulement d’un mur alors qu’il aidait son père maçon sur un chantier à Saint-Germain-de-Tallevende (Calvados). « C’est peut-être en lien avec la tempête mais on n’a pas de certitude à ce sujet », a indiqué la procureure de Caen, Catherine Denis. « La tempête fait partie des hypothèses envisagées mais (n’est) pas privilégiée. »

Mardi matin, Météo France a placé en vigilance orange « vents et vagues-submersion » un total de 21 départements, notamment les régions Haute Normandie et Nord-Pas-de-Calais.

Des vents de 133 km/h ont été enregistrés à l’île de Groix (Morbihan), de 130 km/h au cap de La Hève (Seine Maritime) ou encore 123 km/h au cap Gris Nez (Pas-de-Calais) entre 02H00 et 03H00, selon Météo France. La vigilance est valable jusqu’à mardi 12h.

tempete dirk

En dehors du nord-ouest, Météo France prévoit des vents violents dans le haut de la vallée du Rhône et l’ouest des Pyrénées. Dans ces régions, le vent continuera à souffler très fort mardi avec rafales pouvant atteindre 100 à 110 km/h.

Les cumuls de pluies deviendront conséquents sur l’ouest de la Bretagne (20 à 40 millimètres en 24 heures), selon Météo France qui prévient que le littoral du sud du Finistère et du Morbihan est menacé par de fortes vagues pouvant entraîner des submersions. Par chance, les coefficients de marée sont faibles.

Les autorités ont lancé des appels à la prudence, notamment à l’attention des automobilistes, invités à limiter leurs déplacements. Dans un communiqué, le ministère des Transports a rappelé la « nécessité de redoubler de prudence sur les routes et en mer, d’éviter de s’approcher des jetées dans les départements côtiers et de s’assurer du bon fonctionnement des transports collectifs avant d’entreprendre des déplacements ».

A Brest, le pont de l’Iroise était fermé à toute circulation jusqu’à mardi 05h. La quatre-voies Rennes-Brest (RN12) était également fermée aux véhicules d’une hauteur de plus de 2 m et aux deux-roues sur deux viaducs dans la traversée de Saint-Brieuc.

Sapins et guirlandes électriques sous surveillance

A deux jours de Noël, les préfets ont invité les organisateurs d’événements comme les marchés de Noël et les fêtes foraines à consolider les installations provisoires. Les mairies sont appelées à surveiller les décorations telles sapins et guirlandes électriques.

Le trafic transmanche au départ et à l’arrivée de Douvres (Grande-Bretagne) a été interrompu. Plusieurs compagnies de navigation ont annulé leurs liaisons, notamment au départ de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), Ouistreham (Calvados), Le Havre et Dieppe. Un navire de Brittany Ferries qui s’apprêtait à gagner l’Espagne s’est réfugié dans la baie de Douarnenez (Finistère) avec 400 passagers à bord.*Le HuffPost/AFP-24/12/2013

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**24 bateaux détruits lors d’intempéries à Madère.

media_xll_6323655 conditions.météorologiques

Les intempéries qui ont frappé l’archipel portugais de Madère dans la nuit de mardi à mercredi ont fait un blessé grave et détruit plus d’une vingtaine d’embarcations sur cette île très touristique, selon les autorités locales. Un employé de la mairie de Machico a été grièvement blessé quand il tentait d’amarrer un bateau au port de cette municipalité située dans l’est de Madère, pour venir en aide à des touristes allemands, ont indiqué les autorités aux médias locaux. Depuis mardi soir, les autorités maritimes ont comptabilisé 24 bateaux détruits par la forte houle et qui ont fini par couler dans divers ports de cette île de l’Atlantique, qui ont subi des dégâts importants.

Les conditions météorologiques se sont améliorées mercredi matin et le trafic aérien a pu reprendre. La violence du vent avait provoqué la veille l’annulation d’une quinzaine de vols à destination ou au départ de Funchal, la capitale de Madère, affectant près de 3.000 passagers, a indiqué le gestionnaire des aéroports de Madère Anam.

L’institut météorologique portugais avait placé l’île de Madère sous alerte rouge, le niveau le plus grave sur une échelle de quatre, en raison des fortes précipitations attendues. La pluie n’est finalement pas tombée avec l’intensité prévue et à Funchal les services de secours n’ont pas eu à répondre à des situations graves.

En février 2010, Madère avait été frappée par des intempéries meurtrières qui avaient provoqué une cinquantaine de morts et des dégâts importants. Plus récemment, à la fin novembre, des inondations et des glissements de terrain avaient fait trois blessés sans gravité.*Source: Belga-11.12.2013

**************************************

1578157_pic_970x641 ghaza

*Une nouvelle île est apparue au large du Japon

Elle grossit à vue d’œil

L’îlot, apparu mi-novembre, mesure désormais 450 mètres sur 500. Il est en train de se fondre avec une île contiguë et plus ancienne.C’est la première fois depuis 40 ans qu’un îlot émerge dans cette zone méridionale du Japon. Ce nouveau né, qui paraissait fragile au départ, a des chances désormais croissantes de survivre.

1629619_pic_970x641 Greenpeace

Une nouvelle île apparue il y a un mois à un millier de kilomètres au sud de Tokyo est en train de grossir et de se fondre avec une autre, ont indiqué jeudi 26.2.2013, les garde-côtes japonais.«La nouvelle île touche désormais en deux points au-dessus de la mer l’île contiguë de Nishinoshima et elles sont en train de se fondre en une», ont-ils expliqué dans un communiqué. Ce constat a été fait jeudi matin par un vol de reconnaissance.

1575877_pic_970x641 intempéries

1629617_pic_970x641 Neiges.exceptionnelles

La nouvelle île, née mi-novembre 2013 d’une forte activité volcanique, ne cesse de grossir. Elle mesure désormais 450 mètres sur 500. «Des éruptions ont lieu à une fréquence de 30 secondes à une minute avec des projections s’élevant à une centaine de mètres», ont encore indiqué les garde-côtes, soulignant l’importance des coulées de lave en provenance de deux cratères.Les gardes-côtes effectuent des missions régulières de reconnaissance pour vérifier l’état de l’îlot qui a fait surface au milieu du petit archipel d’Ogasawara. «Vu la très intense activité volcanique, on peut penser que l’arrivée de magma en provenance des profondeurs augmente», a indiqué un professeur d’un institut de recherche volcanique de l’Université industrielle de Tokyo.Zone de séismes et de volcans, quatre à cinq apparitions soudaines d’îles se seraient produites en territoire japonais depuis la fin de la guerre du Pacifique, dont une en 1986, qui a disparu en l’espace de deux mois, et une en septembre 1973 également dans les parages de Nishinoshima.Le pays du Soleil-levant n’a toutefois pas l’apanage de ces phénomènes surprenants. Une île a ainsi soudainement émergé il y a deux mois en mer d’Arabie à la faveur d’un puissant séisme de magnitude 7,7 au Pakistan, à des centaines de kilomètres de l’épicentre.*(afp/Newsnet-26.12.2013)

1575879_pic_970x641 tempête.Dirk

1575881_pic_970x641 vague.géante

1629615_pic_970x641 vague.meurtrière

***********************

*Neiges exceptionnelles au Proche-Orient et en Egypte

View image on Twitter

Pour la première fois depuis de très nombreuses années, la région du Caire, en Egypte, s’est réveillée, vendredi 13 décembre sous une fine couche de neige. Comme en témoignent les photos publiées sur les réseaux sociaux, plusieurs banlieues de la capitale égyptienne étaient exceptionnellement recouvertes de poudreuse.

Dans la péninsule du Sinaï, une couche de plusieurs centimètres blanchissait la région montagneuse de Sainte-Catherine, battue par les tempêtes. Des chutes légères ont également été signalées à Alexandrie, la deuxième ville du pays. Les autorités ont annoncé la fermeture pour le troisième jour consécutif du port de la ville en raison du mauvais temps et des vents violents.

Plus à l’est, une tempête d’une rare intensité paralysait dans la journée une partie du Proche-Orient, frappant de plein fouet des centaines de milliers de réfugiés ayant fui vers les pays voisins.

En Syrie même, un bébé et un enfant sont morts jeudi d’hypothermie à Alep, la grande métropole du nord, et à Rastane, bastion rebelle dans la province de Homs (centre), selon la coalition de l’opposition. Le transit de l’aide humanitaire est également perturbé et les écoles fermées.

JÉRUSALEM PARALYSÉE, GAZA INONDÉE

A Jérusalem, bloqué par une tempête de neige « historique », le maire a appelé l’armée à l’aide pour secourir des automobilistes. La plupart des routes étaient fermées. Les villes palestiniennes de Ramallah et Bethléem étaient aussi recouvertes de neige, et des zones situées à plus basse altitude ont par ailleurs été frappées par des pluies torrentielles. Ces conditions météorologiques très inhabituelles ont forcé le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, en mission dans la région pour la neuvième fois depuis le mois de mars, à modifier plusieurs fois son programme de visite. Il devait s’envoler directement vendredi après-midi pour l’Asie, sans faire escale comme prévu en Jordanie, après avoir rencontré le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou à Jérusalem.

*vidéo: inondations à Ghaza

A Gaza, territoire surpeuplé et déshérité, en proie à des coupures d’électricité quotidiennes de dix-huit heures, des dizaines de familles ont dû être évacuées vendredi matin de leurs maisons inondées. Le Hamas, au pouvoir dans la bande côtière, a annoncé « l’annulation de toutes les marches et célébrations populaires qui étaient prévues pour l’anniversaire de sa fondation ».*Le Monde.fr avec AFP-13.12.2013

**vidéo: tornade filmée à Bali en Indonésie

*Tornade à Oklahoma City

*tsumani-vidéo amateur

******************************************

*La Russie met fin à toutes les poursuites contre les militants Greenpeace

media_l_6356314

La justice russe a mis fin mercredi-25.12.2013- à presque toutes les poursuites visant les militants de Greenpeace inculpés après une action dans l’Arctique et amnistiés, ouvrant la voie à leur départ du pays. Les membres d’équipage du navire Arctic Sunrise ont tous été convoqués mercredi dans les locaux du Comité d’enquête russe à Saint-Pétersbourg, en charge du dossier, qui leur signifiait au fil de la journée l’abandon des charges, a indiqué Greenpeace dans un communiqué. Dans la soirée, l’ONG a annoncé que les charges avaient été levées pour 29 personnes sur trente.

« L’Italien Cristian d’Alessandro est contraint de revenir au comité d’enquête demain, car il n’a pas été possible de lui trouver un traducteur aujourd’hui », explique Greenpeace. Mardi, les enquêteurs avaient déjà notifié le Britannique Anthony Perrett de la fin des poursuites le visant. La plupart des militants qui ne sont pas Russes -ils sont 26 au total- doivent encore obtenir des visas de sortie sur leur passeport pour pouvoir rejoindre leur pays, ce qui devrait être possible « dans les jours à venir », selon l’ONG.

Arrêtés en mer par un commando des forces russes, ils n’ont en effet pas dans leur passeport de visa témoignant de leur entrée légale en Russie, ce qui les empêche de ressortir à tout moment. Même si les ressortissants du Brésil, d’Argentine, de Turquie et d’Ukraine n’ont en principe pas besoin de visa pour se rendre en Russie selon des conventions bilatérales, les militants de Greenpeace originaires de ces pays doivent quand même obtenir une autorisation du service des migrations pour quitter le territoire, a indiqué un porte-parole de Greenpeace.

Les trente membres d’équipage du navire de Greenpeace avaient été arrêtés lors d’une action en septembre contre une plateforme pétrolière de Gazprom dans l’Arctique, afin de dénoncer les risques de l’exploitation d’hydrocarbures dans cette zone aux écosystèmes particulièrement fragiles.*Source: Belga-25.12.2013

****************************************







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...