Le Gigacapital … Les mémoires

*Il était une fois

Je ne sais toujours pas par quel mécanisme on peut se souvenir de certains passages de notre vie et de ne garder aucune trace d’autres. Ce n’est même pas une question d’importance d’événements. Je garde certains souvenirs intacts de mon enfance et je n’arrive pas à me rafraîchir la mémoire concernant des choses qui se sont produites il y a juste quel ques mois.Enfant, j’étais fasciné par le conteur qui faisait de la place du marché de Ghardaïa un théâtre où les gens l’écoutaient religieusement. A la sortie des classes, de l’école des Pères blancs perchée sur la colline Tideft, je devais traverser la place du marché pour rentrer chez moi. Sur le chemin, je m’arrêtais pour admirer cet homme à la mémoire infaillible et voler quelques instants d’évasion et de bonheur. Afin d’être aux premières loges, j’adorais me faufiler entre les hommes, pour la plupart des maquignons sentant le mouton ou le dromadaire, et des paysans aux mains rugueuses venus vendre leurs bêtes et leur récolte sur cet incontournable marché. C’est là que j’ai appris une partie de l’histoire de Saïd et Haïzia. Les hommes, les larmes aux yeux par l’émotion, l’interdisaient aux enfants prétextant que c’était une histoire pour adultes. C’était merveilleux. Les histoires du roi Salomon et Alexandre le Grand étaient racontées majestueusement au même titre que celles de Ali Ibn Abi Talib et Salah Eddine El Ayoubi par le respectueux conteur à la voix grave, en passant par l’histoire du Cheikh ammi Saïd et autres Aïcha Bent El Mokhtar et Taleb Bilal, l’esclave capturé en Afrique noire libéré après avoir guéri sa maîtresse qui l’épousa et fit de lui un respectueux Taleb. C’était magique. Je me souviens encore des moindres détails. Des gens.Des expressions de leur visage et du rongement de leurs ongles au moment du suspens. Il connaissait l’histoire de tout le monde, à des centaines de kilomètres à la ronde. Pas seulement, il connaissait même l’histoire des villes et celle de ceux qui les avaient construites. Il connaissait de mémoire l’arbre généalogique de toutes les familles de la région. Il était sa mémoire. Tout jeune, j’étais devenu tout rouge lorsqu’il me cita devant mes camarades le nom de ma mère et celui de ma grand-mère et de mes tantes. Il était redoutable. Tenez, parlant de ma mère, je me souviens qu’après m’avoir averti plusieurs fois de ne pas traîner en rentrant de l’école, elle m’a infligé une raclée qui m’a fait passer pendant longtemps mon irrésistible envie d’écouter le conteur  En fait, après la mort du conteur, y a-t-il quelqu’un qui l’a remplacé ou bien notre mémoire est-elle perdue à jamais ?  (Bien-être)

*************************** 

LE GIGACAPITAL

Image

DDéfinir la mémoire comme la simple capacité à emmagasiner des informations, c’est réduire le cerveau humain à une machine enregistreuse et à une boîte à souvenirs ! La capacité à utiliser ces renseignements à tout moment est indispensable à la vie de l’individu. Si le problème n’est que de sauvegarder l’information, nous disposons de l’outil informatique.

be_54_9.jpg

Angoisse, inquiétude, souvenirs…

LA MÉMOIRE, C’EST QUOI ?

L’oubli fait partie de la mémoire. Il nous inquiète davantage lorsque nous sommes plus âgés. L’angoisse, l’inquiétude, les responsabilités rendent moins disponibles, donc diminuent les capacités de mémorisation.



be_54_10.jpg

Une bonne mémoire…

SE CULTIVE

Ce n’est pas de gaîté de coeur que l’on admet que notre mémoire commence à nous jouer des tours. Et, toujours fatalistes à ce sujet, l’on se dit que le temps fait son oeuvre sur nos neurones, moins prompts avec l’âge à répondre à nos sollicitations.



be_54_13.jpg

La mémoire collective

PASSÉ ET FUTUR D’UN PEUPLE

La notion de mémoire collective renvoie à celle d’une identité partagée et de vécu commun qu’ont eu des personnes, des groupes et des peuples. C’est un sentiment d’appartenance et de conscience collective qui anime les humains et les rattache à une seule source d’intérêt et à une histoire commune.



be_54_14.jpg

Mémoire extra-humaine

LES SECRETS SE DÉVOILENT

Outre les animaux et les végétaux, tous les objets qui nous entourent (table, chaise…) possèdent une mémoire. C’est ce que l’on pourrait appeler la mémoire extra-humaine.

* source : Bien-être

2 réponses à “Le Gigacapital … Les mémoires”

  1. 7 12 2012
    canada goose montebello parka (15:25:36) :

    fake canada goose canada goose chiliwack canada goose camp down coat women canada goose canada goose vinterjakke canada goose gilet canada goose chilliwack sale forhandler canada goose
    canada goose montebello parka

  2. 11 03 2016
    Adah Willenborg (21:37:31) :

    Good day very nice site!! Guy .. Excellent .. Superb .. I’ll bookmark your website and take the feeds alsoKI am satisfied to find numerous helpful information right here in the submit, we need develop extra techniques in this regard, thank you for sharing. . . . . .

    http://www.bastcilkdoptb.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...