50% des hommes ronflent, contre 25%de femmes

Les 21 et 22 octobre, au CHU Beni Messous avec Conférence nationale de consensus sur le diagnostic et le traitement du syndrome d’apnée du sommeil.

image 

La Société algérienne des troubles respiratoires du sommeil (SARSOM) organisera les 21 et 22 octobre au service de pneumo-allergologie du CHU de Beni Messous, une conférence nationale de consensus sur le diagnostic et le traitement du syndrome d’apnée du sommeil (SAS) et de l’assistance respiratoire  (oxygénothérapie) et des soins palliatifs à domicile.
Sensibiliser et alerter les médecins généralistes et spécialistes sur l’existence d’une pathologie invalidante et chroniques qu’est le syndrome respiratoire de l’apnée du sommeil figurent parmi les objectifs de cette manifestation scientifique qui réunira 60 spécialistes algériens (pneumologues, cardiologues, neurologues, psychiatres, pédiatres, ORL, stomatologistes, allergologues, endocrinologues, médecins généralistes)  et 4 experts internationaux (français et tunisiens).
Ainsi durant deux jours, les médecins débattront sur les aspects diagnostiques et thérapeutiques de cette maladie qui concerne près de 4% de la population mondiale et traiteront en ateliers les différents aspects liés au dépistage et à la prévention des SAS. En outre, l’assistance respiratoire à domicile sera également  abordée au cours de cette rencontre qui sera aussi une occasion pour rédiger des recommandations de bonnes pratiques en direction à la fois des médecins impliqués par la prise en charge des SAS et des autorités de tutelle dans les domaines des actes, de  la nomenclature et du remboursement de ces actes.
Par ailleurs, une exposition des laboratoires impliqués par cette pathologie sera organisée en marge des travaux de la conférence.
La pathologie en question
Touchant près de 4% de la population mondiale, le syndrome d’apnée du sommeil est une maladie qui concerne aussi bien l’enfant, l’adulte jeune et le sujet âgé et survient généralement chez les personnes obèses ou souffrantes de surcharge pondérale. Cette pathologie, qui se caractérise par un ronflement chronique, peut entrainer de graves complications telles que des problèmes cardiovasculaires (hypertention artérielle, infarctus du myocarde…). Elle est due à une obstruction périodique des voies respiratoires aériennes qui provoque une interruption répétée de la respiration pendant le sommeil. En effet, le SAS ne permet pas aux malades de profiter de leur nuit à cause des ronflements qui déclenchent des difficultés respiratoires avec comme conséquences un manque d’oxygénation, notamment au niveau des organes nobles en l’occurrence le cœur, le cerveau et les poumons, engendrant ainsi des séquelles fâcheuses sur le comportement journalier des personnes atteintes. A titre d’exemple : la fatigue qui occasionne de nombreux accidents au travail ou au volant d’une voiture.
Les spécialistes estiment qu’environ 50% des hommes ronflent, contre 25% pour les femmes.
Notons que le service de pneumo-allergologie et d’oncologie thoracique du CHU de Beni Messous, s’est doté dernièrement d’un laboratoire du sommeil. Une structure première du genre en Algérie destinée  à prendre en charge des malades qui ont un problème de ronflement chronique et a pour vocation de former les médecins généralistes et spécialistes au niveau national.
Ce laboratoire, faut t-il le précisé, dispose de 4 polygraphes et de 2 polysomnographes pour le diagnostic et le traitement du syndrome d’apnée du sommeil.(el Moudjahid-23.09.09.)

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...