Yoga et méditation

**la méditation vise à unir l’être à sa source spirituelle

On peut pratiquer le yoga assis en position du lotus, mais aussi couché, debout ou même en marchant ! Il existe de nombreuses techniques. Laquelle choisir ? Comment se repérer ? Voici les prescriptions de Frédéric Rosenfeld, auteur de « Méditer, c’est se soigner » (éd. Les Arènes).

 

Yoga

Stress : yoga, vipassana, MBSR (réduction du stress par la pleine conscience), qi gong, tai-chi.
Anxiété : zen, hatha-yoga.
Ruminations mentales : vipassana, MBSR, MBCT (thérapie cognitive fondée sur la pleine conscience), zen.
Colère : kundalinî-yoga, zen, tai-chi, vipassana.
Dépendance au tabac : yoga, MBSR, vipassana.
Troubles de la concentration chez l’enfant : zen.
Maladies de peau allergiques : qi gong.
Troubles de l’estime de soi : tai-chi, kundalinîyoga, arts martiaux.
Inconfort visuel dû à l’usage d’un ordinateur : yoga.
Rhumatismes : tai-chi, yoga, qi gong.
Troubles digestifs : yoga.
Troubles du sommeil : zen, tai-chi, yoga.
Troubles alimentaires : MBSR, yoga.

1-p-como-ubud-yoga-pavilion-at-ojas-2---copie

* La méditation …Plus qu’une simple méthode de relaxation

Le mot «méditation» évoque souvent des images de moines assis en position du lotus, paumes vers le ciel, entonnant des «aoum». Bien plus qu’une simple méthode de relaxation, la méditation fait appel à la spiritualité. Comment la pratique-t-on, quels sont ses bienfaits et comment l’intégrer à un horaire chargé? Voici nos réponses.

 Yoga et méditation 676142

Originaire de l’Orient, la méditation vise à unir l’être à sa source spirituelle, et ce, quelle que soit la religion de celui qui la pratique. Cette source, on peut la qualifier de force intérieure, d’âme, ou encore, de pouvoir intérieur, peu importe: bien qu’il existe diverses méthodes de méditation, l’essence de la pratique reste la même. C’est-à-dire, lâcher prise.
N’importe qui peut méditer, sauf peut-être les personnes souffrant de maladie mentale ou de pathologie lourde: la méditation ne leur est pas recommandée, car elle occasionne un flot d’énergie supplémentaire au cerveau, ce qui peut accroître les symptômes. Les enfants aussi peuvent méditer, mais la pratique diffère: les séances sont plus courtes et davantage axées sur la visualisation.

Méditer en trois temps
La méditation peut se pratiquer seul ou en groupe, et ne requiert aucun équipement particulier. On y est généralement initié par un guide ou un instructeur. Traditionnellement, on médite en position du lotus. On peut toutefois méditer assis sur une chaise ou même couché. L’important, c’est la stabilité de la posture. Le corps doit être détendu et la colonne vertébrale bien droite, de façon à permettre une respiration profonde.

Trois étapes sont essentielles:
1-Le lâcher prise: la personne doit reconnaître que la méditation est un acte d’abandon. Ici, ce n’est pas la technique qui importe, mais le désir de s’ouvrir et de donner un sens profond à sa vie.

2-L’écoute du mouvement et de la respiration: il s’agit d’un premier repère, le deuxième étant la zone de concentration. C’est la zone où l’on se sent bien en soi: la tête et le cœur sont les voies d’accès au pouvoir intérieur. Pour que la méditation soit efficace, l’individu doit être capable de maintenir son attention et d’empêcher son esprit de vagabonder.

3-Mantras et formules: ce sont de petites phrases qu’on se répète intérieurement (par exemple: «Je suis lumière») pour s’assurer que notre esprit reste concentré sur le moment présent.

30384.beach_yoga_aw

**méditer, c’est bon pour la santé et le moral

Les bienfaits de la méditation
De nombreuses recherches ont démontré que la méditation a des effets positifs tant sur la santé physique que sur le bien-être psychologique. En voici quelques-uns.

    • Réduit l’anxiété et le stress: la méditation induit une paix intérieure et libère graduellement l’individu de ses peurs, du stress et de l’anxiété.Entraîne un détachement face aux événements de la vie et aux stress quotidiens.

 

    • Raffine les cinq sens: la méditation améliore la perception: les stimuli sont davantage ressentis et la personne est plus à l’écoute de son corps.

 

    • Élargit la conscience: méditer permet de mieux saisir le monde dans lequel nous vivons, d’ouvrir notre esprit et de nous éveiller à la dimension de l’amour présent en nous, celui qui nous dépasse.

 

  • Procure des effets préventifs et thérapeutiques sur la santé: la relaxation qu’offre la méditation aurait des effets bénéfiques sur la santé. Elle contribuerait notamment à prévenir les troubles cardiaques et à réduire l’hypertension.

 Comment trouver le temps de méditer?
Il est à noter que pour que la méditation puisse apporter des effets bénéfiques, elle doit être pratiquée de façon quotidienne et assidue. Pour un adulte, le temps recommandé est de 20 à 30 minutes par jour.

Manque de temps? Rappelez-vous qu’il est toujours préférable de méditer cinq minutes que pas du tout. Pour ceux et celles qui courent après le temps, Paul Beaudry, instructeur de méditation et fondateur de l’École de méditation Paul Beaudry, suggère de débuter la journée avec une courte méditation. Yeux fermés, en position assise, on se concentre sur sa respiration et on se connecte à son moi profond. On peut aussi profiter de l’heure du midi pour prendre quelques minutes pour soi! ( service Vie) 

**Qu’est-ce que le Yoga ?

 Le Yoga est une des approches utilisées en Inde pour mettre fin à la souffrance et à l’insatisfaction afin d’accéder à la félicité, d’obtenir la délivrance du cycle des renaissances, et d’accéder au salut. Il était à l’origine le fait de quelques individus engagés dans une voie ascétique. Avec les époques, il s’est décliné sous diverses approches pratiques dont l’objectif à terme est toujours de parvenir à la connaissance de soi, comme aboutissement de la méditation.

Aujourd’hui en occident, le yoga est souvent assimilé au Hatha Yoga, et comporte la pratique de postures, d’exercices respiratoires et une approche de la méditation. Il est surtout appréhendé comme une discipline de bien-être physique et psychique, par certains comme un moyen thérapeutique, parfois pratiqué dans une recherche de sagesse ou de sérénité ou en soutien d’une quête religieuse ou spirituelle.

Le Hatha Yoga enseigné à la FFHY s’inscrit dans le cadre des premières étapes des Yoga Sûtra de Patañjali. Il est pratiqué selon l’approche traditionnelle, c’est-à-dire en s’appuyant sur des techniques expérimentées et codifiées en Inde depuis des siècles. Le yoga, que les professeurs affiliés à la FFHY proposent, peut être pratiqué par tous, jeunes enfants, adolescents, adultes, personnes âgées ; il peut être adapté pour les femmes enceintes, les personnes handicapées… Il est dégagé de toute dépendance vis-à-vis des religions et s’interdit toute pratique thérapeutique.

 

Les huit étapes du yoga de Patanjali

 Yama : maîtrise, réfrènements : non- violence, non- nuisance, véracité, non- vol, continence, non-possessivité

Niyama : disciplines, observances : pureté, contentement, effort ascétique, récitation (de mantra, de textes sacrés), étude personnelle, consécration à Dieu (dépôt des fruits de ses actes en le Seigneur).

Âsana : la posture Prânâyâma : la maîtrise du souffle vital

Pratyâhâra : le retrait des sens

Dhârana : la fixation du mental, la concentration

Dhyâna : la méditation, la contemplation

Samâdhi : l’enstase

Patañjali précise que le succès en yoga ne sera possible que si l’adepte pratique avec assiduité et cultive le désintéressement (dépassionnement).

 prof-Yoga-935x1024

**Diverses approches du yoga

Suivant leurs tendances personnelles, les adeptes choisissent traditionnellement de pratiquer :

*le yoga classique, décrit dans les Yoga-Sûtra de Patañjali, et appelé ultérieurement Ashtanga Yoga (le yoga aux 8 étapes) ou Râja Yoga (le yoga royal) ; son effort porte directement sur le psychisme et vise à obtenir le silence mental ;

*le Hatha-Yoga, qui met l’accent sur les postures et la maîtrise du souffle vital et qui se réclame comme étant un des aspects le plus accessible du Râja-Yoga ;

*le Karma-Yoga, ou Yoga de l’action désintéressée, pratiqué dans la vie courante ; il aboutit au non-agir ;

*le Bhakti-Yoga, centré sur la dévotion ;

*le Jñâna-Yoga, ou yoga de la connaissance non discursive ;

*le Laya-Yoga, dans lequel l’adepte recherche la fusion, l’absorption de son soi individuel avec le Soi universel

Ces approches n’étant pas exclusives les unes des autres. (source:fédération française de Hatha-Yoga) 

position+yoga

***Des sites sur la même thème:

*Les couleurs du yoga

*Mon premier cours du yoga

*Les postures de base

*Yoga une philosophie de vie

*

 yoga_girl_on_beach_pic

 

 

 

 

 

 

 

 

***************************************

3 réponses à “Yoga et méditation”

  1. 28 10 2012
    Nike Air Foamposite (11:29:50) :

    Heya i am for the first time here. I found this board and I find It truly helpful & it helped me out a lot. I’m hoping to offer something again and aid others such as you aided me.

  2. 12 11 2012
    Mens North Face Down (11:07:58) :

    Hello there! This is my first visit to your blog! We are a collection of volunteers and starting a new initiative in a community in the same niche. Your blog provided us valuable information to work on. You have done a wonderful job!

  3. 21 12 2012
    return man 2 (22:02:54) :

    Have you ever thought about writing an ebook or guest
    return man 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...