un été zéro complexe

*De la mégastar à l’inconnue, les femmes se posent la question: sommes-nous toutes complexées ?

Oui, répondent les spécialistes ! Hanches trop larges, seins trop petits, cheveux frisottés, jambes courtaudes… Jean Tignol, psychiatre et auteur des « Défauts physiques imaginaires » (éd. Odile Jacob), estime que « 90 % des femmes sont insatisfaites de leur apparence ». Pourquoi ? Parce que nous nous rêvons idéales. Parce que nous fantasmons sur les archétypes esthétiques (Gisele Bündchen). Parce que nous nous regardons de manière fragmentée. Parce que nous focalisons sur nos défauts apparents. Parce que nous restons sensibles aux critiques entendues dans l’enfance. Psychanalyste et auteure de « Grandir » (éd. Fayard), Claude Halmos estime qu’« un complexe est le lieu d’inscription d’une problématique de mauvaise image de soi. Sa nature même est signifiante ». On sait qu’on est grosso modo normale, mais on fait une fixette sur une partie de son corps. Et l’été, ça se corse ! Car la plage ne pardonne pas. Et ce, même si un regard à 360° permet généralement de constater qu’on n’est pas pire que les autres… Comment sublimer ses complexes ? « En s’aimant et en acceptant les regards aimants de notre entourage », dit le psychanalyste et psychologue Jean-Claude Liaudet Auteur de « Croire en soi » (éd. L’Archipel), et en optant sans tarder pour notre kit de beach survie !

*J’ai des grosses fesses

Le problème
Que celle qui ne souffre pas du SGF (syndrome des grosses fesses) lève la main ! Nos enquêtes de terrain nous prouvent en effet qu’environ 99,9 % des femmes en souffrent, passé 16 ans… Sophie, magnifique brune de 36 ans, résume : « On me dit que j’ai une silhouette féminine, moi, je comprends que je suis hyper large des hanches. Du coup, je ne quitte jamais mes tuniques en ville, ni mon paréo à la plage. »

Les solutions
Miser sur le bon maillot. On se déplanque en s’offrant un maillot une pièce échancré sur la cuisse pour allonger la jambe. Nos chouchous ? Version chic, le modèle Cassis d’Eres (315 €), version soft, le une-pièce tricolore Petit Bateau (39 €).
Détourner l’attention. On n’hésite pas, en fin de journée, à associer haut de Bikini sexy à un chino retroussé ou à un short large.
Chic-iser son paréo. On remise les synthétiques et les imprimés criards, et on s’en offre un en khadi, coton tout fin, qui peut aussi être détourné en foulard. Autre option, la fouta, cette serviette de hammam très chic qui se transforme en drap de plage.

*J’ai de la cellulite

Le problème
Corollaire du SGF, la cellulite est une caractéristique féminine. Et ce n’est pas le proverbe médical « en cas de cellulite, peu ou pas d’infarctus » qui nous réconforte dans la cabine d’essayage. « Chaque année, c’est pareil, déplore Nathalie, 32 ans. Je regarde mes cuisses pleines de trous, et j’ai envie de pleurer. Je me dis qu’on ne va voir que ça ! »

Les solutions
Dégonfler et tonifier. Si vous partez en août, c’est encore possible ! Pour cela, on élimine les boissons gazeuses, la nourriture industrielle et le sucre. Et on ajoute une cure de gélules qui ciblent les capitons (Oenobiol Allure & Minceur, environ 25 € les 60 gélules), ou on opte pour deux séances par semaine de Cellu M6, la star du palper-rouler (renseignements au 0 800 803 806 ou sur www.cellum6.fr).
Scruber et masser. Un matin sur deux, on se gomme avec un gant en loofah pour activer la circulation. Puis on se masse, des genoux au bassin, avec une crème minceur. Notre top 3 : Aqua Destock de Vichy (26 € les 200 ml), Anti-Cellulite de Somatoline (34 € les 150 ml) et Offensive Cellulite d’Elancyl (23,80 € les 100 ml).
Préparer son bronzage. Hâlée, on a l’air plus mince, et les défauts de la peau s’estompent. Pour arriver à la plage moins pâlotte sans passer par les cabines UV qui bombardent la peau d’UVA, on stimule sa mélanine grâce au soin UV In Cellium Bronzant d’Esthederm (49 € les 150 ml), avant d’enchaîner avec l’Autobronzant Jambes Flash Bronzer de Lancôme (30 €) ou la Brume Sèche Autobronzante Sublime Bronze de L’Oréal Paris (12,30 €).

 J aime pas mes pieds

 *J’aime pas mes pieds

Le problème
Trop grands, trop maigres, trop larges, trop longs… Puisqu’on ne peut changer de pieds, mieux vaut les accepter, à l’instar de Virginie, 28 ans. « Adolescente, je les trouvais tellement laids que j’ai pris rendez-vous avec un chirurgien. Il m’a montré des photos de l’intervention et expliqué qu’elle entraînerait six mois d’immobilité. Je suis partie en courant ! Depuis, je n’aime pas plus mes pieds, mais je m’en occupe plutôt que de les cacher dans des chaussures fermées. »
Les solutions
Hydrater au maximum. L’été est la saison de tous les dangers… Comme il fait chaud, on porte des sandales qui développent les durillons, également encouragés par la poussière. Deux fois par semaine, on se baigne les pieds dans de l’eau chaude + gros sel, puis on les râpe doucement avec une pierre ponce. Tous les soirs, on les masse avec une crème ultra-hydratante (Crème Pieds Relaxante Herborist, 15 € ; Crème Régénératrice Pieds Secs Akileïne, environ 7 €). Et, si on est célibataire, on s’équipe de chaussettes Bliss tapissées de gel qui font les pieds tout doux en une nuit (40 € sur www.sephora.fr).
Opter pour un vernis flashy. Comme ça, on ne verra plus que lui ! Cet été, on dépareille les mains et les pieds, en réservant pour ses orteils la couleur la plus voyante avec le vernis Mimosa de Chanel, 21,50 €, le Nirvana de Dior, 20 € (vert), ou le Mad About Mango de Revlon, 10,90 € (orange)…
 Je suis toute blanche

*Je suis toute blancheLe problème
En toute saison, on a le teint crème, voire porcelaine. L’été, on est parfois légèrement dorée avec des taches de rousseur, mais, le plus souvent, on alterne teint cachet d’aspirine et coups de soleil qui rendent écarlate, comme Héloïse, 25 ans : « Je rêve d’avoir le teint hot de Bar Refaeli, mais je ressemble plutôt à Nicole Kidman. »
Les solutions
S’offrir une capeline. Exit le trilby, so 2010 ! Cet été, il nous faut un chapeau à large bord (8 centimètres) pour hâler doucement sans brûler les épaules et la nuque. Pieces (17 €), Zara (19,95 €), Accessorize (29 €).
Investir dans la bonne crème solaire. Pour bronzer (même un peu), il faut prendre son temps, on le sait. Au début des vacances, c’est indice 50 de rigueur, avant de descendre à 40, à condition de zapper les heures les plus chaudes. On aime les crèmes solaires Soleil Protexion Peau Sèche SPF 50 + de Roc (13,50 € les 50 ml), Photoderm Max, SPF 50 + Teinte Dorée de Bioderma (11,70 € les 40 ml) et SUN SPF Ajustable de Sephora (26 € sur www.sephora.fr).

  Toutes complexees

*Je suis petite

Le problème
On a beau se dire qu’on a la taille d’Eva Longoria (1,55 m) ou de Kylie Minogue (1,53 m), on se sent un sex-appeal au ras des pâquerettes. Le fantasme de Carole, 42 ans ? « Avoir des jambes longues, longues ! A la ville, je triche avec des hauts talons et des jeans flare, mais, à la plage, je suis minuscule ».
Les solutions
Penser une-pièce. Quel que soit le modèle. Et, encore mieux, avec des motifs verticaux qui nous allongent.
Prendre de la hauteur. Sur le sable, on évite les stilettos trop bling. Pour remonter les fesses et gagner 5 centimètres, on pense sabots (www.valeriesalacroux.com)

*Je n’ai pas de seins

Le problème
« A 15 ans, je rêvais d’avoir un soutiengorge, se souvient Charlotte, 33 ans. Rien à faire, je suis tellement plate que j’en ai jamais acheté. La plage, c’est ma hantise car, en maillot, je ressemble à une préadolescente. » Pas de seins + des abdos ultra-toniques, ça peut faire rêver, mais c’est peu sexy…

Les solutions
Fleurir son Bikini. Casser sa silhouette androgyne avec un maillot ultra-girly pour ne pas laisser le moindre doute… Le must ? Le modèle en Liberty, ultra-féminin : Stiny Stam chez Roseanna (190 € l’ensemble, tél. : 01 75 77 26 10), Manoush (160 € sur www.monpetitbikini.com), Liberty Petal Pink chez Le Temps des Cerises (60 €).
Sauter dans une tunique. Cette saison, on retient les imprimés style Miami, avec palmiers on the beach (New Look), et l’animalier rock (Version Originale aux Galeries Lafayette). Autre option, le combi-short sexy, imprimé tropical dans l’esprit Croisière Dior.

*J’ai trop de seins

Le problème

Les hommes aiment les belles poitrines, mais les filles leur reprochent un côté pas chic et inconfortable. Salomé, 27 ans, témoigne : « Quoi que je mette, ça déborde ! Entre ”Alerte à Malibu” en maillot et allumeuse en robe légère, l’été, c’est l’horreur ! »

Les solutions
Structurer en maillot. Il faut sublimer sans surexposer. Equation difficile qu’on va régler avec un maillot une pièce qui soutient (Corcovado, 215 € sur www. cariocacollection) ou un Bikini, esprit Ursula Andress (deux-pièces bandeau Petit Bateau, 45 €).
Adopter le T-shirt loose. Parce qu’il camoufle le haut en étant pile dans la tendance ! On le prend oversize, uni ou lacéré. Plus élégante, la tunique XXL en crêpe, comme à Capri (Laurence Doligé, 124 €).

*Sans maquillage je ne ressemble à rien

Le problème
Comment faire quand d’habitude on va acheter le pain avec blush + rouge + mascara ? Joséphine, 35 ans : « J’ai des cils clairs, de petits yeux et une bouche banale, avoue-t-elle. A la plage, soit je me maquille et j’ose à peine nager, soit je ne mets rien et je me sens hideuse. »

Les solutions
Se mettre au beach liner. En plus d’un mascara waterproof, on veut un liner aux teintes chocs, pour poser un trait fin au ras des cils ! Aqua Liner de Make Up For Ever (19,50 €), Super Liner Luminizer L’Oréal Paris (14 €), Stylo Regard Yves Rocher (9 €).
Adopter les deux-en-un. Des beauty produits qui protègent aussi du soleil, comme le Teint TerryBly Soleil SPF 15 By Terry (65 €) et les rouges à lèvres anti UVA et UVB High Impact Lip Colour SPF 15 Clinique (20 €).

* Je ne sais pas me coiffer

Le problème
Il y a celles qui rêvent de volume, celles qui n’arrivent pas à discipliner leur crinière, celles qui reviennent avec du foin sur la tête… Laurie, jolie blonde de 30 ans, focalise sur ses cheveux. « Avec le soleil, ils virent parfois verdâtres, sèchent et se fragilisent. A tel point que je nage toujours la tête hors de l’eau. »

Les solutions
Natter cool. Comme Diane Kruger, on opte pour la tresse loose froissée ou on noue un foulard à la corsaire.
Se mettre au wet look. Huiler ses cheveux, c’est les protéger du sel, du vent, du soleil, les nourrir et se donner un look ultra-sexy de naïade… Bref, cheveux raides ou bouclés, elle met tout le monde d’accord ! Huile Prodigieuse de Nuxe (environ 17 € les 50 ml), Huile Nourrissante Orofluido (19,90 € les 100 ml), Huile Sensorielle aux Trois Fleurs Lierac (22 € les 100 ml).

*Je suis poilue

Le problème
On en connaît qui ont tiré le gros lot génétique : un maillot brésilien naturel et nickel… Si, ça existe. Mais, pour la plupart, l’été vire à la guerre totale contre la repousse sauvage et les poils incarnés. A 35 ans, Mélanie appréhende chaque été ! « J’adore me baigner, mais être en maillot tous les jours n’a rien de drôle quand, comme moi, on doit traquer sa “pilosité”. » Son plan B ? Zapper le sable chaud et se lancer sur la montagne.

Les solutions
Se raser sweet. Indispensable pour les retouches, le rasoir Intuition Sensitive Care de Wilkinson (9 €) se dote d’une quatrième lame, pour réduire le nombre de passages, et d’un savon hypoallergénique à l’aloe vera adoucissant. On dit oui !
Préférer la cire d’abeille. A chaud, elle anesthésie la peau et dilate les pores, ce qui permet d’épiler les zones sensibles sans casser les poils. Du coup, on gagne jusqu’à trois semaines de tranquillité. A la maison, on peut même s’entraîner avec La Cire d’Abeille & Extrait de Lys Blanc d’Acorelle (7,90 €). ou espadrilles compensées. (source: ELLE.Mag-29.juin 2011.)

**********************

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...