fantasmes de femmes

**Il ne suffit plus d’être une bombe pour faire fantasmer la terre entière

** à la recherche  la nouvelle star de Hollywood et d’ailleurs  

 Il ne suffit plus d’être une bombe pour faire fantasmer la terre entière. Les codes ont changé. Les étoiles montantes s’éloignent de leurs illustres aînées. Physiques atypiques, volonté d’échapper au système, choix audacieux… Passage en revue de celles qui, dès demain, prendront le pouvoir.

Panohollywoodgamma 

Quelle sera la nouvelle star de Hollywood et d’ailleurs ? Celle qui monopolisera l’attention de tous les médias en 2011 et fera exploser le nombre de ses « followers » sur Twitter ? Celle qui détrônera l’indéboulonnable Oprah Winfrey, numéro 1 de la prestigieuse liste Forbes des 100 people les plus puissants d’Amérique ? Entre les représentantes de la vieille garde, qui s’accrochent à leur trône comme à leur it bag, et les jeunes candidates aux dents qui rayent le red carpet, l’inventaire des prétendantes au titre est long. Mais dessine, au final, une sorte de portrait-robot de la nouvelle star made in Hollywood telle qu’on la rêverait. État des lieux.

LES CÉLIB’ TIENNENT-ELLES TOUJOURS LA CORDE ?
Dans les années 90 et au début des années 2000, on sait encore s’amuser à Hollywood. Julia Roberts mène la danse, fuyant l’autel où l’attend son futur mari pour aller rejoindre le meilleur ami de celui-ci. La jeune Cameron Diaz en prend de la graine et croque les hommes sans jamais officialiser. Winona Ryder, elle, affiche sans complexes un tableau de chasse impressionnant. Aujourd’hui, hormis Jennifer Aniston, qui a rationalisé son célibat au point d’en faire un argument de promotion et joue dans des comédies faisant écho à sa vie privée (La rumeur court, La Rupture), et Cameron Diaz, mûrie mais pas assagie – et seulement à la 60e place du classement Forbes –, les divas doivent convoler pour voir s’envoler les chiffres du box-office. Ou au moins pouponner. Comme Julia Roberts, toujours dans la course après un mariage et trois bébés, ou Angelina Jolie, qui a fait presque autant d’enfants que de films marquants. Question de féminisme (la star a gagné le droit de travailler ET de pouponner) ou puritanisme ambiant ? Une mode antitrash, en tout cas bien dans l’air du temps, prestement imitée par les nouvelles actrices telles que Katherine Heigl, Megan Fox, Gemma Arterton ou Jessica Alba. Et lorsqu’elle a un accident de parcours, la star – comme Sandra Bullock, actrice la mieux payée de Hollywood avec ses 56 millions de dollars en banque, divorcée après avoir appris publiquement que son mari la trompait – se dépêche d’adopter. À Hollywood, tout est bon pour éviter une carrière en panne.

 **La femme fatale est-elle toujours un modèle dominant ?

 Zoegmma

Star du film Avatar, Zoe Saldana marche sur ses traces d’Halle Berry.À première vue, la blonde référencée Marilyn accuse un sérieux coup de mou. Tout comme les carrières des grandes blondes sculpturales à la Nicole Kidman, Charlize Theron, Sharon Stone ou Gwyneth Paltrow, qu’on a connues plus florissantes. En 2010, on aime les stars brunes, comme Angelina Jolie et Megan Fox, et hispaniques, comme Eva Mendes, Penélope Cruz ou Jessica Alba. En 2002, six ans avant l’élection d’Obama, Hollywood a attribué son premier oscar à une actrice afro-américaine, Halle Berry, et les effets s’en font peut-être petit à petit sentir. Ici et là, des voix s’élèvent contre l’attribution du rôle de Cléopâtre à Angelina Jolie, considérée comme trop blanche pour le personnage. Et Zoe Saldana, actrice noire qui a explosé avec Avatar, le méga-blockbuster de James Cameron, s’offre déjà de beaux projets, comme le sequel de Star Trek. Le phénomène a même débordé sur les bimbos : la très brune Kim Kardashian, d’origine arménienne, a remplacé dans les tabloïds l’omniprésente et blonde Paris Hilton, dont les frasques ne passionnent plus personne. Idem côté chanteuses : on finira par s’intéresser davantage à la brune Lourdes qu’à sa blonde maman Madonna… Pourtant, côté physique, rien de nouveau sous le soleil. Si certaines actrices juniors, plus séduisantes que réellement magnifiques, comme Gemma Arterton, Mia Wasikowska ou Carey Mulligan, tentent d’imposer des visages différents, plus atypiques, la seule à s’imposer vraiment jusque là s’appelle Kristen Stewart. Et la star postadolescente de Twilight, sous ses oripeaux gothiques, est une ravissante college girl brune au corps parfaitement raccord. Le modèle de la femme fatale aux grands yeux, lèvres charnues et cheveux longs (Megan Fox), retouchée mais pas trop, s’il le faut, par la chirurgie esthétique, a encore de beaux jours devant lui.**Un beau physique suffit-il à faire une star ?

 Gemmagamma

Gemma Arterton, 24 ans, s’est mariée cette année.De nos jours, la réponse est non. L’accession au trône d’Angelina Jolie, payée vingt millions de dollars par film et star des magazines, a marqué un point de rupture. Aujourd’hui, il ne suffit plus d’avoir un physique exceptionnel pour durer au sommet, il faut, féminisme oblige, démontrer que le reste suit : intelligence affûtée et conscience politique. En ce sens, la star aux six enfants (dont trois adoptés), ambassadrice de bonne volonté des Nations unies, est un cas d’école. Sur les traces de Jodie Foster ou de Meryl Streep, actrices réputées pour leur intégrité, toute une génération de jeunes stars à forte personnalité, anti-it girls, s’est engouffrée dans la brèche. Et tentent de bâtir une carrière en alternant blockbusters et films indépendants plus difficiles, une méthode déjà dûment expérimentée par Scarlett Johansson, à la fois muse de Woody Allen et star de films d’action. Kristen Stewart, la première, déjà citée, joue les starlettes à rebrousse-poil, voire à poil à gratter. Réticente à se plier au grand jeu de la célébrité, elle se montre peu coopérative avec la presse. L’Anglaise Carey Mulligan, nommée à l’Oscar de la Meilleure Actrice pour le film Une éducation, est une fille réservée qui rêve de théâtre, mais apparaîtra dans le projet hollywoodien My Fair Lady. Quant à sa compatriote Gemma Arterton, qu’on a vue dans Tamara Drewe et Prince of Persia : les sables du temps, elle s’offre London Fields, d’après le roman de Martin Amis, et Men in Black III. Le syndrome Keira Knightley, qui tente de se refaire une crédibilité arty, après l’épisode Pirates des Caraïbes, chez David Cronenberg, est-il une stratégie payante ? On aimerait le croire. Pourtant, d’autres, comme Winona Ryder, Kirsten Dunst ou Claire Danes, actrices étiquetées « différentes », en ont durement pâti.Le modèle de star à la Garbo est-il viable ?

Emmagamma

Emma Watson joue le jeu de TweeterGreta Garbo plaidait pour qu’on la laisse tranquille, isolée, loin des rumeurs du monde. Tout le contraire, en somme, de certaines stars d’aujourd’hui qui ne quittent leur Facebook que pour aller tweeter. Car les nouvelles technologies ont changé le monde, et notamment Hollywood. Traquées par les paparazzis, fliquées par les sites people tout-puissants, les stars n’ont plus la ressource de se retirer dans leur tour d’ivoire. Et le règne de l’Internet a engendré deux phénomènes opposés. D’un côté, celles qui se protègent, verrouillent leur communication et offrent des informations au compte-gouttes sur leur vie privée, comme Angelina Jolie, Julia Roberts, Marion Cotillard (eh oui, n’oublions pas que la Française tourne à Hollywood) ou Keira Knightley. De l’autre, celles qui jouent le jeu, et tweetent à tout-va, comme Demi Moore, Eva Longoria Parker ou Emma Watson. Un troisième axe de communication semble avoir vu le jour récemment : l’humour. Pour sauver une carrière florissante financièrement mais cinématographiquement désastreuse, la Desperate Housewife Eva Longoria Parker se refait ainsi une santé sur le Net en s’autoparodiant à coups de clips hip-hop et de fausses sextapes, imitée en cela par Eva Mendes et Courteney Cox. On se souvient aussi de la parodie de Marion Cotillard sur Funny or Die. Une stratégie sympathique et très 2011 qu’on ne saurait que recommander à toutes les stars atteintes d’un mal hollywoodien typique : le syndrome de la grosse tête. (Madam Figaro-20.11.2010.

************************

Fantasmes sexuels… Où, comment et avec qui certains rêvent de faire l’amour

A l’étranger, les Français sont sujets au fantasme du french kiss. Mais qu’en est-il de leurs propres désirs? Pour l’hebdomadaire Marianne, l’institut Harris Interactive s’est attaché à décrypter les fantasmes sexuels des Français. Si les personnes interrogées désirent peu les célébrités et les personnalités politiques, les situations et les lieux de prédilection sont nettement plus développés.

  • Les célébrités ne font pas fantasmer…

George Clooney, Brad Pitt, Angelina Jolie, Sophie Marceau ou encore Yannick Noah… Quelle personnalité fait le plus fantasmer les Français? Si 33% des femmes interrogées accordent un certain crédit à George Clooney, elles sont tout de même 43% à ne choisir aucune des personnalités proposées par les sondeurs. Même tonalité chez les hommes, qui s’ils plébiscitent Sophie Marceau à 30%, sont 40% à ne choisir aucune des personnalités suggérées.

  • Les politiques non plus!

A défaut des stars, les Français préfèrent-ils les femmes et hommes politiques? La réponse est négative. 64% des hommes et 89% des femmes reconnaissent qu’aucune des personnalités politiques proposées ne les font fantasmer. Seules Rama Yade et Nathalie Kosciusko-Morizet s’en tirent honorablement puisque la première cristallise 25% des fantasmes masculins et la deuxième 10%. Du côté des hommes politiques, le désaveu est complet: Dominique de Villepin, l’homme politique en tête fait fantasmer seulement 4% des femmes interrogées. Et Nicolas Sarkozy? Camouflet total pour le président de la République qui constitue le coeur des fantasmes de 1% des hommes et 1% des femmes.

  • La plage et la piscine comme lieux de prédilection

Les Français interrogés sont plus prolixes sur les lieux qui les font fantasmer. En tête : la plage à 37% et la piscine à 29%. Les clairières dans les forêts sont justes derrière à 28%. Si le trio de tête est assez classique, certains lieux proposés sont plus originaux. Ainsi, 8% des personnes interrogées se verraient bien faire l’amour dans un jardin public la nuit, 2% dans un parking et 1% dans un cimetière.

  • Les situations les plus fantasmées: des divergences entre hommes et femmes

Les personnes interrogées font preuve de beaucoup d’imagination en ce qui concerne les fantasmes. Mais les avis entre hommes et femmes divergent. 49% des hommes souhaiteraient regarder deux femmes faire l’amour quand seulement 7% des femmes voudraient assister à la même scène entre deux hommes. 53% des hommes rêvent de faire l’amour avec un(e) inconnu(e) contre 28% des femmes. De manière générale, les femmes sont plus attirées par les situations de domination que les hommes. 38% d’entre elles souhaiteraient faire l’amour les yeux bandés contre 24% des hommes. Et 33% des femmes sont prêtes à faire l’amour en étant dominées contre 18% des hommes.

  • Le mythe d’un autre partenaire?

47% des Français interrogés n’ont jamais fantasmé sur une autre personne en faisant l’amour. Les femmes sont en majorité plus fidèles mentalement à leur partenaire car elles sont 77% à avoir rarement ou jamais pensé à un autre homme contre 71% pour les hommes. A l’inverse, 27% des hommes reconnaissent penser souvent ou de temps en temps à une autre femme contre 19% pour les femmes. (20Minutes-25.07.2011.

************************

**INTERNET…..E-loue tout, même des petites amies ?Voilà un buzz qui va faire pschitt… Depuis trois jours, le site loueunepetiteamie.com annonce pour fin janvier la possibilité de louer une petite amie pour un petit moment de «détente», concept sulfureux s’il en est ! Quatre formules seraient proposées, d’une heure à 20 euros jusqu’au week end complet à 540 euros.

Mais qu’on ne s’y méprenne pas, «ce n’est pas de la prostitution, c’est de la location ! », indique le site qui promet un «concept révolutionnaire» et «100 % légal».

Trop gros pour être vrai. Sur Twitter, certains flairent le remake marketing de «Rent a wife» (louer une femme. NDLR), apparu en 2007, et qui n’était qu’une opération pour la location de DVD. Intrigué, le blogueur WoOfer a l’idée d’aller fouiner dans les informations relatives au nom de domaine, le «Whois», afin de découvrir qui est le grand méchant loup derrière le concept provocateur. Déposé le 29 décembre 2010, ce nom a comme administrateur déclaré un certain Benoît W., co-fondateur de e-loue.com, un site de location entre particuliers.

Contactée, la société nie en bloc

L’information est reprise lundi matin dans sa chronique par Guy Birenbaum, sur Europe 1, qui fait part de ses doutes sur la véracité de tout ceci… Seulement, les données du «Whois» ont été modifiées deux jours après l’enregistrement du nom de domaine et aujourd’hui, il n’y plus aucune référence à Benoît W. dans les registres.

«Avec e-loue, tout se loue !», indique fièrement la plateforme qui avait déjà buzzé en proposant à la location  des chèvres pour tondre la pelouse  . Même des petites amies ? Contactée par mail, la société nie en bloc. «Tout cela nous étonne beaucoup (…) Nous sommes spécialistes de la location d’objets (à prendre au sens large du terme). Certes, nous apprécions tout particulièrement les locations innovantes (…) pourtant, nous ne faisons pas ce type de location de « service » ou de « prestation »», rétorque-t-on. Quant à la mention du nom du co-fondateur, «ce ne peut-être qu’une mauvaise rumeur», assure-t-on encore.

Seulement, sur Internet, rien ne se perd… Après une recherche dans l’historique du nom de domaine, c’est à dire en allant voir les informations fournies au moment de l’enregistrement, avant leur modification, qu’a-t-on trouvé ? Mention de ce même Benoît W. – qui n’a pas donné suite à nos appels – ainsi qu’un numéro de téléphone qui n’est autre que celui d’e-loue.com… (Le Parisien-03.01.2011.)

********************************************** 

*céder au plus offrant sa virginité…!? - Une Equatorienne de 28 ans, femme de ménage de son état, a décidé de céder au plus offrant sa virginité. Il ne s’agit pas d’une provocation mais du seul moyen qu’elle dit avoir trouvé pour financer les frais médicaux liés à l’état de santé de sa mère, restée au pays. Mise à prix, 15 000 euros. Mais l’Equateur a décidé d’intervenir pour que la jeune femme renonce à son entreprise.

On connaît la pratique, désormais assez répandue, des femmes qui vendent leur ventre le temps d’une grossesse. La mise aux enchères par une femme de sa virginité restait exceptionnelle, une poignée de cas ayant jusqu’alors été recensés. Evelyn, une Equatorienne de 28 ans vivant en Espagne depuis sept ans, a décidé de recourir à ce moyen et l’Espagne en est toute retournée. Cette femme de ménage modeste qui vit dans la région de Valence n’a rien trouvé de mieux, a-t-elle expliqué au quotidien El Mundo, pour payer le traitement médical dont a besoin sa mère, malade en Equateur.

Pourtant, sur l’annonce qu’elle a postée le 10 mai dernier sur le site quebarato.com, elle explique qu’il s’agit pour elle de financer ses études. « Je ne crois pas que mettre ma virginité aux enchères va résoudre tous mes problèmes mais ça me donnera une certaine stabilité financière », explique-t-elle à ceux qui seraient intéressés par sa proposition. Evelyn indique qu’elle produira à celui qui sera choisi un certificat médical attestant de sa virginité. L’élu devra également fournir un certificat médical et « pendant l’acte, il n’y aura pas de baisers, ni de caresses et un préservatif sera utilisé. C’est moi qui choisirai l’hôtel. C’est ma première fois et j’attends que l’homme choisi soit délicat ; une personne de confiance m’accompagnera. Ce sont mes conditions. », explique-t-elle avant de préciser la mise à prix: 15 000 euros.

L’Equateur prêt à aider Evelyn

Depuis le 10 mai, l’annonce a été vue plus de 1500 fois. A El Mundo, la jeune femme, qui explique n’avoir pas d’autre alternative, insiste sur le fait que cette décision est contraire à ses convictions religieuses et que sa mère lui a déconseillé d’aller jusqu’à cette extrémité mais qu’elle n’a pas le choix. Evelyn indique avoir retoqué une offre de 2,3 millions d’euros d’un homme qui souhaitait poursuivre des relations avec elle. Elle entend faire respecter ses « décisions », elle qui dit avoir beaucoup pleuré avant de franchir le pas et de passer cette annonce qui l’a rendue célèbre en quelques jours. Désespérée, elle défend toutefois la pureté de son geste : « Je ne vole rien à personne. C’est mon corps, j’en fais ce que je veux », dit-elle.

Le désarroi médiatisé de la jeune femme n’a pas tardé à remonter jusqu’aux autorités équatoriennes. Mercredi matin, le secrétariat national de l’émigration a fait savoir que l’état équatorien se proposait de venir en aide à Evelyn pour qu’elle renonce à son offre, indique El Mundo. Après vérification de l’état de santé de la mère de la jeune femme qui souffrirait de la maladie d’Alzheimer, l’Equateur pourrait financer le traitement et même offrir à Evelyn une bourse pour qu’elle puisse suivre des études de médecine. Et ainsi ne pas renoncer à sa virginité de façon aussi sordide. (Le JDD-22.07.09.)

***hymens artificiels commercialisés au Maroc par une société chinoise…

Des hymens artificiels, promettant de simuler « la première fois », sont commercialisés par une société chinoise qui entend bien percer dans les pays musulmans. Exemple au Maroc avec le récit de TelQuel.Se refaire une virginité comme on s’achète un string. Au souk du coin, en moins de cinq minutes et pour moins de 26 euros. On dirait une pub, ce sera bientôt une réalité. L’hymen artificiel, produit chinois digne d’une boutique de farces et attrapes, risque de faire fureur sur le marché informel marocain. Quèsaco ? Une petite poche translucide de quelques centimètres de large contenant du liquide rouge, placée à l’intérieur du vagin environ vingt minutes avant le rapport sexuel. Sous l’effet de la chaleur corporelle, la membrane se dilate et, lors de la pénétration, une sensation de défloration est ainsi recréée, le liquide rouge se répand, imitant la rupture de l’hymen et tachant de quelques gouttes les draps. Le tour est joué pour une somme modique.Ce produit d’origine japonaise, conçu dans les années 1990 par un fabricant d’accessoires coquins, était proposé comme sex-toy pour couple débridé. Mais la société chinoise Gigimo, qui propose une livraison dans le monde entier, sous pli discret, pour 21 euros, a saisi le potentiel commercial d’un tel produit dans les pays musulmans. Bien décidé à pénétrer ces marchés, Gigimo s’est offert, fin septembre, une publicité – en arabe – sur les ondes égyptiennes. Stupeur dans les chaumières. La presse locale enfonce le clou en affirmant que le produit serait bientôt disponible sur le marché pour 10 euros. Scandale dans le landerneau politique. Les députés conservateurs montent au créneau. Le cheikh Sayed Askar, membre des Frères musulmans et de la commission parlementaire des Affaires religieuses, demande au gouvernement l’interdiction d’importer et de commercialiser ce produit “dangereux”, qui permettrait aux femmes de “succomber à la tentation du vice”. La polémique franchit vite les frontières et arrive au Maroc avant même le produit incriminé.“Depuis quelques semaines, je reçois des patientes qui me demandent mon avis sur cet hymen artificiel. Elles veulent savoir s’il existe des risques pour leur santé et où se le procurer”, raconte Aboubakr Harakat, sexologue à Casablanca. Ne relevant pas du domaine médical, c’est sur le marché informel que le produit pourrait être disponible. Mais, pour l’heure, l’hymen chinois n’a pas envahi les étals comme les autres produits made in China. “Vous ne trouverez pas ça ici”, lance, catégorique, le propriétaire chinois d’une boutique du souk casablancais, se faisant presque menaçant. Pourtant, dans ce quartier, tous semblent bien connaître Gigimo. A la vue de la photo, les vendeuses sourient jaune. “Les Chinois sont extrêmement méfiants. Ils ont conscience que la virginité est un sujet sensible et ne commercent qu’avec des acheteurs qu’ils connaissent bien”, confie un employé d’une échoppe chinoise, convaincu que le produit circule en petites quantités, même s’il n’en a pas vu lui-même. Quelques portes plus loin, un autre commerçant, marocain, lâche : “Cela n’existe pas au Maroc. C’est bloqué à la douane.” A-t-il tenté de l’importer ? Impossible d’en savoir plus.Il n’en fallait pas plus au Conseil des oulémas de Rabat, qui, fidèle à l’adage “mieux vaut prévenir que guérir”, n’a pas attendu pour se prononcer sur le sujet. Sans surprise, il condamne cette “brèche ouverte” aux relations illégitimes. Dans une fatwa émise fin octobre, ces gardiens du temple religieux réaffirment que, selon le Coran, “l’hymen ne peut être recousu” et déclarent que l’utilisation d’un hymen artificiel est une “tricherie interdite” qui porte “atteinte aux principes et valeurs de l’islam”. Les oulémas s’attaquent aux utilisatrices et aux vendeurs du gadget, qui portent préjudice aux maris. Mais les théologiens ne sont pas unanimes. Pour Abdelbari Zemzami, député islamiste du Parti de la renaissance et de la vertu, l’hymen artificiel peut être licite pour les femmes victimes de viol ou en cas de perte accidentelle de la virginité. Et l’ancien imam d’ajouter qu’il n’existe pas d’obligation d’en informer l’époux. “Le mariage est souhaitable dans l’islam, et tout moyen pour y parvenir est légitime”, a-t-il expliqué dans la presse. Les artifices de simulation de la virginité se banaliseront suffisamment pour que l’hypocrisie sociale sur ce sujet s’arrête, se prête à rêver Aboubakr Harakat. “Ce produit aura peut-être le mérite d’ouvrir un débat de société sur la virginité”, estime le sexologue. Qui conclut : “A ce rythme, dans deux ou trois générations, la virginité sera tombée aux oubliettes.” ***RepèresDe nombreuses Marocaines ont recours, pour trouver un “bon” mari ou préserver l’ »honneur familial”, à la réfection de l’hymen, ou hyménoplastie. Un point de suture permet de reconstruire la membrane déchirée des filles déflorées. Il existe deux types d’intervention chirurgicale : l’une consiste à recoudre l’hymen avec un fil très fin et se pratique vingt-quatre ou quarante-huit heures avant le mariage. L’autre, réalisée avec des fils à résorption lente, peut être effectuée jusqu’à deux semaines avant les noces. Chaque opération est une intervention rapide et bénigne nécessitant une petite anesthésie locale. Dans les deux cas, il faut compter entre 176 et 353 euros. Un prix disproportionné par rapport à la simplicité de l’intervention mais indexé sur l’importance sociale accordée à la virginité par les femmes demandeuses de cette “chirurgie du vagin”, comme l’appellent pudiquement certains praticiens.

************************************** 

*Le centième épisode des Leçons de séduction d’Aubade  

La marque de lingerie, en pleine restructuration, mise sur sa centième Leçon de séduction pour entretenir son histoire d’amour avec le public.

fantasmes de femmes coeur- Quelques parures de lingerie fine délicieusement sexy. De superbes gros plans en noir en blanc dont le grain évoque le frisson de la chair. Et des conseils jouant sur l’humour et le double sens: «Feindre l’indifférence», «Le prendre par les sentiments» ou «Arrondir les angles». Voilà 17 ans que la marque de lingerie Aubade séduit aussi bien les hommes que les femmes avec ses célèbres affiches qui sont autant de «Leçon de séduction».Cet été pourtant, Aubade a renvoyé une image bien moins glamour dans les médias. La société, rachetée en 2005 par la marque suisse Calida (sous-vêtements et pyjamas) prévoyait la suppression de 104 emplois sur 132 sur son site de Saint-Sabin (Haute-Vienne). Deux ans plus tôt, un premier plan social touchait 140 salariés après une délocalisation vers la Tunisie. Sur ce second plan social, la mobilisation des salariés a finalement abouti à sa suspension par le Tribunal de grande instance de Poitiers, le 24 juillet.

Face à ces remous sociaux et à d’importantes pertes de parts de marché sur un marché en récession, Aubade a voulu miser sur son meilleur atout : ses leçons de séduction. En fin de semaine, dans sa boutique parisienne de la rue Tronchet, la marque a dévoilé en grande pompe le 100e épisode de sa saga. Visiblement, elle parle toujours au grand public. Plus de 400 personnes s’étaient massées devant les grilles du magasin pour découvrir la nouvelle parure lancée pour l’occasion et surtout pour gagner, par tirage au sort, l’un des 100 portfolios géants regroupant les 100 affiches de la campagne. Pour l’occasion, trois des quatre photographes de cette campagne étaient sur place pour dédicacer leurs photos.

Pour les amateurs, Aubade vient d’éditer un livre Leçon de séduction n°100 (éditions du Chêne, 45 €), qui aura sa version collector (l’ouvrage est accompagné de facsimilés, et d’une sérigraphie originale de la Leçon n°100 dédicacée par le photographe Michel Perez) disponible en 100 exemplaires exclusivement au Palais de Tokyo (120 €). Le profit des ventes ira à l’association Sidaction. Enfin, un jeu-concours permettra de gagner 100 lots dont une journée consacrée à l’art d’aimer. Au programme : lingerie fine, dîner aux chandelles, nuit à l’hôtel Amour et accès aux coulisses d’une séance photo d’Aubade. Le concours sera lancé sur Internet le 30 septembre (www.aubade.com).

Coïncidence du calendrier: c’est à cette date que les salariés d’Aubade dans la Vienne recevront le rapport d’expertise réclamé par la justice pour examiner le bien-fondé du plan social qui les touche. D’après l’avocat du comité d’entreprise, Me Emmanuel Giroire-Revalier: «Il y a une certaine résignation chez les salariés même si après une période d’abattement complet, la décision de justice de cet été a fait renaître un peu d’espoir». Selon les conclusions du rapport et les discussions qui suivront, le nouveau plan social pourrait se mettre en place dès le 13 octobre. (Le Figaro-25.09.09.) 

******************************************* 

*Brésil : une mini-robe fait scandale

 bresilfem.jpg

Au pays du bikini, une étudiante court vêtue a été agressée, puis expulsée de sa faculté. Le gouvernement a imposé sa réintégration.

Le 22 octobre 2009, Geisy Arruda, une étudiante en tourisme de 20 ans, se rend à l’université de Bandeirante, à São Bernardo, une banlieue industrielle de São Paulo. La jeune fille porte une mini-robe d’un rose pimpant. Elle fait sensation.

Des élèves la photographient dès qu’elle s’assoit et croise les jambes. Ça dérape vite. Dans les couloirs, un groupe la poursuit. Scène d’émeute : ils sont des centaines à vouloir l’agresser, à la traiter de « puta ! ». Des amis et des professeurs s’interposent, l’enferment dans une salle. Geisy Arruda pourra enfin quitter la fac, protégée par la police et cachée sous une longue blouse blanche.

On le surnommele « fil dentaire » !

La scène, filmée par des téléphones portables, a fait le tour du Brésil. Une semaine plus tard, l’université privée expulse l’étudiante pour son « manque de respect flagrant des principes éthiques, de la dignité académique et de la moralité ». L’histoire prend une dimension nationale. Le gouvernement juge cette mesure « inacceptable » et lance une enquête. La pression fonctionne.

Lundi, « après réflexion », l’université a accepté de réintégrer l’étudiante. Deux autres facultés privées lui ont déjà offert une bourse pour poursuivre ses études chez elles.

Ce scandale souligne une réalité contrastée. Dans les grandes villes, la tolérance vire parfois à l’exhibition. Sur les plages de Rio de Janeiro, le maillot est « si string » qu’il est surnommé le « fil dentaire » ! En revanche, dans l’intérieur du pays, le conservatisme reste de rigueur, marqué par une forte dose de machisme et de violences. Ici, toutes les quinze secondes, il y a un homme qui bat une femme.(ouest-France.12.11.09.)

********************************* 

* Tatouée…à son insu, dit-elle. 

unejeunebelgetatouee.jpg

L’adolescente affirme qu’elle voulait trois petits points près de l’œil et qu’elle est repartie avec 56 étoiles éparpillées sur le visage.le visage de Kimberley Vlaeminck est couvert d’étoiles noires, de véritables « tâches » tatouées qui lui barrent la moitié de la face, depuis l’oreille, jusqu’à la mâchoire, en passant par le menton, le front ou le nez. Au total, 56 étoiles alors que cette jeune Belge de 18 ans assure qu’elle ne voulait que trois petits points noirs près de l’oeil. Elle a porté plainte contre son tatoueur. Kimberley Vlaeminck a raconté au journal populaire flamand Het Laatste Nieuws qu’elle s’était rendue dimanche dans la boutique d’un tatoueur parisien installé depuis le début de l’année à Courtrai, dans l’Ouest de la Belgique. Elle était alors accompagnée de son compagnon, de son père, de sa soeur et de son frère. Elle se serait alors endormie. « Je m’étais levée à cinq heures du matin et j’avais déjà travaillé une demi-journée », a expliqué cette jeune femme de ménage.« Quand il a commencé à me tatouer, je n’ai pas ressenti de douleur (…) Je me suis réveillée lorsqu’il a commencé à me tatouer le nez et j’ai vu ce qu’il avait déjà fait. J’ai compté 56 étoiles, c’est effrayant », a raconté Kimberley Vlaeminck. « Elle était tout le temps éveillée (…) Les problèmes ont commencé quand son père et son ami ont vu les tatouages », a répondu le tatoueur, Rouslan Toumaniantz. Kimberley Vlaeminck explique, de son côté, qu’elle n’ose plus sortir dans la rue. Elle voudrait se faire enlever les étoiles au laser, au plus vite. Coût estimé de l’opération : des milliers d’euros. (Europe 1) 16.06.09. **Un gros mensonge, finalement!  (22.06.09.) – Kimberley Vlaeminck, qui avait déclaré s’être fait tatouer 56 étoiles sur le visage alors qu’elle n’en voulait que trois, parce qu’elle s’était endormie, a finalement reconnu que ce tatouage venait bien de sa propre volonté, affirme RTL.be.Alors qu’une équipe télé néerlandaise lui a prétendu, lors d’une interview, que les caméras étaient en panne, la jeune femme a avoué que « le résultat lui plaisait » mais que son père « était vraiment très furieux ». Le tatoueur avait été placé en garde à vue pendant 4 ou 5 heures, où il avait démenti la version selon laquelle il se serait « laisser aller ». Ces tatouages avaient crée le « buzz » sur internet la semaine dernière, des soupçons de canular ou de coup publicitaire avait été émis.(Le Figaro)

** Fantasmes de femmes..

.Bernier 

Mélanie Bernier…Révélée par Vénus et Apollon, la jeune comédienne est à l’affiche de Mes stars et moi où elle joue avec Catherine Deneuve et Emmanuelle Béart. Spontanée et enthousiaste, elle livre sa philosophie de la mode. Physique de poupée aux yeux immenses et aux pieds menus, la comédienne Mélanie Bernier est, à presque 24 ans, un étonnant cocktail de fraîcheur, de bon sens, et de professionnalisme. Depuis maintenant cinq ans, elle enchaîne les tournages et la scène. « J’ai commencé à faire du théâtre en amateur à 7 ans. Ma passion de la scène ne m’a jamais quittée depuis. » Sur le point de déménager – « Il était temps, mes placards débordent ! » -, Mélanie nous accueille chez une amie. Elle a pris soin d’apporter quelques-uns de ses souliers fétiches, pointure 35 et demi (!), et craque dès qu’elle aperçoit la paire de sandales Jimmy Choo qu’on lui propose. « En ballerines, j’ai l’air d’avoir 12 ans », sourit-elle. Malgré cet air juvénile, Mélanie n’est pas facile à intimider. Cette année, elle était à l’affiche de « Mes stars et moi », aux côtés de Catherine Deneuve et Emmanuelle Béart. Impressionnée par ses deux aînées ? « Un peu. Mais sans être déstabilisée, car je joue le rôle d’une débutante face à deux grandes actrices », élude-t-elle. La meilleure façon de garder la tête froide reste l’expérience de la scène, selon elle. Il y a quelques mois, elle interprétait Héloïse, sous la direction de Patrice Leconte, au théâtre de l’Atelier. « Au théâtre, on peut chaque soir essayer d’inventer quelque chose de différent. » La jeune actrice entretient ce même rapport ludique avec la mode. Se fabriquer un look, jouer avec les couleurs et les époques, mixer un accessoire de luxe avec un vêtement de petit prix : elle adore.

 

Son style

LA FÉMINITÉ- Cela pourrait être une partie du corps : je trouve très sensuel de découvrir sa nuque et le haut du décolleté.

MON STYLE- J’aime la fantaisie, les couleurs, m’amuser avec les vêtements.

LA MODE-  Si c’était une image, ce serait celle d’un défilé. Pour moi, la mode est par essence éphémère.

LA FAUTE DE GOÛT-  Il y en a tellement ! Celle qui résume toutes les autres : vouloir suivre la tendance à tout prix.

LE GLAMOUR-  Pour moi Lætitia Casta est glamour, elle est très affirmée dans son corps, je trouve que sa beauté donne une impression de naturel. Elle me touche.

LA ROBE IDÉALE- Tous les mois, je fantasme sur une nouvelle robe ! La première qui m’ait fait rêver, enfant, c’était certainement celle de Scarlett O’Hara…

LA TENUE POUR UNE PREMIÈRE- Je me pose toujours une foule de questions. Quoi qu’il arrive, je mets des talons hauts.

LA TENUE POUR UN CASTING- Pas de jean, sauf si cela correspond au rôle. J’aime m’inventer une tenue avec ce que je sais du personnage.

CE QUI NE ME QUITTE JAMAIS- Une couverture rouge tricotée par ma mère pour ma naissance. Aujourd’hui je la porte comme une écharpe.

LE CADEAU QUE J’AIMERAIS RECEVOIR- Des escarpins Louboutin !

LES CHAUSSURES IDÉALES- Je plébiscite la botte : plate, elle est très confortable et elle finit une tenue. Je suis également très low boots à petits talons. (source le Figaro)   

  jstrategieamoureuse.jpg

* Un stratégie amoureuse 

1- renouer avec son corpsDans certains pays, on peut consulter des guérisseuses et leur réclamer un philtre… On peut faire autrement..C’est plus simple et moins risqué. Plus drôle aussi, en combinant trucs de fille et stratégies.. Tous les corps ne sont pas parfaits au sens où nous l’entendons généralement, mais ils ont tous quelque chose de beau et de très sensuel. Et c’est aussi le cas de la plupart, pour peu que vous cessiez de vous observer à la loupe ! Il est important d’en prendre conscience, par exemple dans la salle de bains. Faites le test suivant. La prochaine fois que vous appliquerez une huile ou un lait corporel, fermez les yeux ou, mieux, éteignez la lumière. Puis laissez parler vos sens : une peau satinée, un parfum intime. De quoi renouer en douceur avec son corps et le sentir exister de nouveau, avec plaisir. **retrouver confiance en soi … Lorsqu’on ne s’aime pas ou moins , on ne se sent pas désirable et on n’a pas envie de séduire. Première chose à faire : dresser la liste de ses atouts… et oublier le reste ! Et  rester féminine, même à la maison.Est-ce qu’on se sent bien en jogging chez soi ? Oui. Est-ce qu’on se sent sexy, pleine de désir, prête à un tendre tête-à-tête dans cette tenue ? La réponse est non, bien sûr. Vous vous êtes apprêtée, habillée pour aller travailler… ne vous changez pas en rentrant. Donnez à voir, il adore ça. Et tant pis pour le confort.  Cheveux coupés toutes les trois semaines, c’est plus pratique, dites-vous. Assurément… Mais qu’en pense-t-il, lui qui aimait tellement le parfum de votre nuque sous votre chevelure, son mouvement et sa façon d’auréoler en douceur votre visage. Sans pour autant chercher à retrouver un look d’ado, pourquoi ne pas laisser repousser ce qui reste une des plus jolies parures féminines. Sans le faire remarquer, bien sûr. Quelques reflets brillants pour rehausser leur couleur naturelle, c’est plus d’entretien, peut-être… Mais ce que vous verrez dans le miroir vous séduira, vous aussi.

- 2 ..soigner son intimité….A chacune ses habitudes en matière d’hygiène, de toilette… . Mais le seul fait de prendre l’initiative d’un changement à cet endroit peut être source de nouvelles émotions. Soigner un jardin… en friches, le tailler suivant son humeur, le parfumer, le teinter, le faire disparaître totalement, juste pour voir, est une expérience toute simple à tenter. Les nouvelles sensations, fouettent le désir…renouveller sa lingerie.. sans pour autant se transformer en danseuse du Crazy Horse, on peut tenter l’ambiance glamour. et soyez à l’écoute des nouvelles sensations que vous n’aurez pas manqué de faire naître…Et puis les fantasmes nourrissent le désir : ils disparaissent lorsqu’on n’en a plus...( source..Top Santé)…

******************************

* Remise en forme…Fatigue saisonnière, stress de fin d’année, excès de foie gras et d’autres… Autant de pollutions pour le corps qu’il est impératif d’évacuer avant d’attaquer la nouvelle année..Sans pilule miracle ni cosmétique magique, le « régime détox »,  incite à prendre le temps de récupérer, physiquement et mentalement. Programme en cinq points pour s’assurer de beaux lendemains..

1–Se détendre dans son bain- Cette parenthèse bienfaisante nécessite une petite mise en scène – couper le téléphone, tamiser les lumières, allumer une bougie… – avant de s’immerger dans une eau à 38 °C, température idéale pour évacuer les toxines. Reste à placer dans le creux des reins un galet effervescent qui se dissout en une multitude de bulles aux effluves relaxants d’huiles d’oranger et de lavande qui stimulent la production de substances calmantes, les bêta-endorphines ..On peut aussi s’inspirer des us et coutumes japonais en versant un bouchon d’huile au yuzu, le citron traditionnellement mêlé à l’eau du bain la nuit du solstice d’hiver, afin de fortifier l’organisme..Pour chasser un tiers de toxines supplémentaire, rien de plus efficace qu’un gommage comme au hammam, après le bain, avec une pâte au miel et aux huiles d’argan et de sésame (Miel d’Ambre)… 2–Se dépolluer le teint-  La mine terne, les traits marqués et l’épiderme déshydraté sont les signes manifestes d’une peau mise à mal par l’hiver et les excès alimentaires. Pour y remédier, un programme aussi basique qu’ efficace s’impose pour purifier, exfolier et nourrir les cellules cutanées. Première étape : le démaquillage. Il dissout les impuretés sans agresser, avec des huiles végétales de melon du kalahari et de carthame (Huile Douceur)..Deuxième étape : le gommage. À pratiquer comme les femmes asiatiques, à l’aide d’un appareil d’électrostimulation de la taille d’un iPod à deux faces : l’une, dotée d’une éponge vibrante à imbiber de quelques gouttes d’un soin exfoliant ; l’autre, qui masse la peau et stimule l’activité cellulaire en délivrant des microcourants ..Troisième étape enfin : réoxygénée, la peau réclame sa dose d’hydratation. Ultraconcentré, le sérum intervient à tous les niveaux (surface cutanée, couche cornée, épiderme et derme), rééquilibre le film hydrolipidique et limite l’évaporation des réserves hydriques de la peau (Bi-Sérum Anti-Soif-  3– Aérer ses cheveux…Trop souvent négligés au profit de la peau, les cheveux pâtissent pourtant aussi de la fatigue, de la suralimentation et de la fumée… Il suffirait pourtant de remettre au goût du jour les fameux « 100 coups de brosse » avant de se coucher pour éliminer impuretés et oxygéner le cuir chevelu.
Moins contraignantes et tellement faciles à utiliser, les brumes capillaires, qui neutralisent les effluves tabagiques et réhydratent, sont très appréciées des noctambules ..En revanche, si on a le temps, ça vaut le coup d’essayer les recettes traditionnelles des Thaïlandaises, adeptes de la détox avant la mode, qui élaborent des onguents capillaires à base de bois de santal et d’argile marine afin d’extraire les impuretés et de lutter contre les radicaux libres .
4–Alléger son assiette…Inspiré de la médecine ayurvédique, le menu détox vise l’équilibre de l’organisme à partir d’un juste dosage des nutriments. Soit dans les grandes lignes : un petit-déjeuner composé de céréales et d’un smoothie de légumes et de fruits pressé minute ; un déjeuner chaud où les légumineuses ont le premier rôle ; un dîner léger avec féculents et fruits secs, sans gras, ni viande ni desserts sucrés. Mais le plus efficace, après une semaine d’agapes, consiste surtout à drainer. Dès le saut du lit, il suffit de boire à jeun un jus de citron dans de l’eau tiède pour combattre l’acidité gastrique et stimuler la vésicule biliaire. Puis tout au long de la journée, consommer sans modération du bouillon, du thé vert au maté, ou une eau infusée de plantes : à défaut de posséder un jardin aromatique, on clippe sur sa bouteille un bouchon-capsule qui distille un concentré liquide de menthe, d’ortie, de frêne aux propriétés diurétiques et antitoxines..5–S’offrir un massage régénérant…Pratique ancestrale un peu oubliée dans la course au temps, le massage représente bien plus qu’un simple plaisir égoïste : il permet de resynchroniser l’organisme et d’insuffler une nouvelle énergie. Un cadeau parfois luxueux mais dont les bienfaits perdurent bien après la séance. Dans son Espace Privé, Les Cinq Mondes revisitent le rituel ayurvédique : un gommage aux épices et une exfoliation du visage aux fleurs, suivis d’un massage à l’huile chaude axé sur le musculaire, comme il est pratiqué en Inde depuis des millénaires …Énergisant, voire tout simplement euphorisant, le massage Vigneron élaboré dans les spas Caudalie alterne après un bain au marc de raisin, technique de pétrissage et pressions sur les réseaux énergétiques pour doper la circulation et le tonus musculaire..(..) Le Figaro)

***********************

**Les Algériens ont la cote auprès des Marocaines… Trop nerveux et feignants mais si beaux, honnêtes et beaux parleurs… Le temps d’un séjour à Rabat, nous avons demandé à des Marocains entre 21 ans et 40 ans, comment ils regardent leurs voisins au-delà des querelles politiques entre leurs pays.Verdict ? Les Algériens ont la cote auprès des Marocaines… « C’est une chance de se marier avec un Algérien ! Mon petit ami est Algérois, de La Casbah. Il vient régulièrement ici à Rabat pour le commerce. Il m’a promis qu’on allait se marier, mais je le sens encore hésitant », témoigne Zhor, une jeune fille de 21 ans, rencontrée dans une fête de mariage à Rabat. Vendeuse, l’amoureuse doute des intentions de son copain, mais elle préfère ne pas croire son entourage. « D’après ce qu’on me dit, les Algérois préfèrent une femme de leur patelin, ajoute t- elle. Mais à moi, il m’a promis qu’on habiterait Alger ! » Marocains et Algériens n’ont que faire des querelles politiques entre leur deux pays. La preuve : même si les mariages mixtes sont de moins en moins fréquents, les Marocains adorent toujours passer la bague au doigt de leurs… « meilleurs ennemis ». Narimène, son amie, nous interrompt : « Dites, êtes-vous accompagnée d’un homme ? Non ? Car, si c’est oui, je vous conseille, de ne pas laisser votre mari visiter seul le Maroc !

Tout est bon, y compris les sortilèges, pour accaparer un bon Algérien ! », ajoute-t-elle sans plaisanter. La fermeture des frontières, l’armement de l’Algérie, le Sahara occidental et le dernier scandale de cheb Khaled alimentent aussi les discussions, plutôt politisées, mais qui reviennent toujours au même sujet : le bon parti algérien ! Ou l’Algérienne idéale. « Même si votre chaîne de télé A3 vous fait une mauvaise publicité !, assure Dounia, conseillère en communication à Rabat. Du coup, les Marocaines vous perçoivent comme des femmes non civilisées, mal habillées, souvent en colère et soumises ! » A l’exception de certaines régions comme celles du Rif ou d’autres plus reculées, où certaines familles n’acceptent pas les mariages mixtes. « Dans ma région, à Errachidia par exemple, témoigne Houria, il y a encore des familles qui n’acceptent pas le mariage avec des Algériens à cause du conflit sur le Sahara occidental. » Chez Dounia aussi, on ne plaisante pas avec ça. Sa mère, nous dit-elle leur « interdit d’épouser un Algérien », trop « à fleur de peau ».

Mais d’autres reconnaissent faire la part des choses. « La politique et le mariage ne se mélangent pas, témoigne Youssef, ingénieur et employé dans un bureau d’études. Restons amis et laissons les conflits et les problèmes aux décideurs… » Rajaa, une biologiste travaillant à l’Institut de la santé publique se demande pourquoi les Algériens ont cette idée que les Marocains les détestent : « C’est une idée erronée. Au contraire ! Nous ne sommes pas du tout rancuniers. Après les événements de 1975, les Marocains ont continué à se marier avec leurs voisins. Nous n’avons pas cultivé la haine. Nous sommes un seul peuple. » Mohamed, étudiant à l’université de Mohammed V en sciences politiques, partage la même opinion. « Les Algériens et le pouvoir sont dans le tort. Mais je pourrais très bien me marier avec un Algérienne ! Elles sont belles et sympathiques… » (El Watan-30.10.09.)

****************************

*A la recherche de l’homme perdu……

grande de taille, stérile, docile et parlant l’arabe », ainsi a osé décrire un septuagénaire saoudien la femme de ses rêves dans une annonce publiée par un journal arabophone très influent dans la région du Golfe.L’information aurait pu virer à la rigolade si l’on considère l’âge avancé du prétendant et ses exigences. Mais, en l’analysant de près, elle révèle au grand jour un désarroi social et familial, dont souffre en silence la majorité des femmes des pays du Golfe qui peinent à trouver l’âme sœur. Raisons : cherté de la dot, mariages arrangés, préférence des hommes pour les filles étrangères arabes ou occidentales au détriment des locales, interdiction aux filles du Golfe de se marier avec des étrangers sous peine de perdre leur nationalité et leurs droits, polygamie et supériorité supposée de l’homme arabe qui se donne le droit de se marier et de répudier à sa guise. Houda, une Egypto-Emirienne de 33 ans, souffre de cette situation. Laborantine à l’université d’El Aïn (ville située à 150 km de la capitale Abu Dhabi), sa plus grosse crainte est de se retrouver vieille fille. « J’ai une peur bleue de finir mes jours seule, sans famille et sans enfants », avoue-t-elle l’âme amère. « J’aurais aimé avoir le même parcours que ma petite sœur mariée à l’âge de 22 ans. Elle a deux enfants et une vie de famille. » Houda est loin d’être une exception. Le « phénomène du célibat forcé » touche plusieurs femmes. Elles sont coincées entre le devoir de respecter la voie traditionnelle dictée par les parents et le désir de donner libre cours à leurs sentiments. Mouna Al Qubaisi est prise dans ce feu de contradictions. Agée de 27 ans, elle travaille comme technicienne dans une entreprise locale de télécommunication. Elle a eu durant deux ans une idylle avec un Palestinien. Son rêve était de l’épouser, à condition de demeurer aux Emirats. « Mais qu’elle ne fut ma peur lorsque je me rendis compte que mes parents ont pris connaissance de cette relation. Ils m’ont tout de suite sommée de le quitter au risque de m’excommunier et de me priver de tout. J’ai fini par obtempérer », explique-t-elle. Aux Emirats arabes unis, selon des statistiques non officielles, plus d’un tiers des femmes sont célibataires ou divorcées. Un fléau pour le gouvernement qui voit en cela une menace de la disparition du noyau familial. Ainsi, sur instruction du défunt roi Cheikh Zayed, un fonds pour le mariage a été créé. Objectif : « Relancer la machine du mariage » par l’octroi de sommes faramineuses aux hommes émiratis intéressés par une union. Il faut juste déposer un dossier administratif et attendre une réponse. L’heureux sélectionné bénéficiera d’une aide financière conséquente. Elle est censée couvrir les frais de la dot et les dépenses liées aux cadeaux et à la fête. Mais le montant varie en fonction de l’âge et de la situation de la femme. Les prêts sont en principe remboursables, mais nombreux sont ceux qui ne parviennent jamais à le faire, guettant une salvatrice amnistie financière du roi. L’autre parade trouvée est l’organisation des mariages groupés et financés par les familles royales ou par des milliardaires émiratis. Les revues sont peuplées d’annonces matrimoniales et les parents font de leur mieux pour « caser » leurs filles avec des cousins ou des oncles. En attendant, les femmes traditionelles rêvent de l’adoption d’une loi imposant « l’émiratisation du mariage » comme c’est déjà le cas pour l’emploi, tandis que d’autres, plus ouvertes, souhaitent que la voie vers le mariage mixte soit balisée.(El Watan-02.07.05.)

 

 

24 réponses à “fantasmes de femmes”

  1. 19 08 2011
    get trileptal (20:07:48) :

    Buy free delivery changes in color vision Avandia for sale HIGH QUALITY Kobe,Hyogo EUROPEAN PHARMACY loss of appetite, nausea Real Can i Easily.best buy bestbuy drugs feeling faint or lightheaded Avandia getest Can i online Without A Prescription recently exposure to alcohol or any product that contains alcohol usa Fort Worth.Online Without Prescription! No Hidden Fees, License changes in vision, hearing Micardis hct how to discounted Bergen Tabs HIGH QUALITY
    buy Viagra, buy Viagra soft, acheter Caverta,

  2. 25 08 2011
    fishin 2 go apk (07:55:39) :

    Thanks i love your article about ElAyam.1 » fantasmes de femmes

  3. 29 08 2011
    roboto hd apk (01:52:39) :

    Thanks for sharing ElAyam.1 » fantasmes de femmes with us keep update bro love your article about ElAyam.1 » fantasmes de femmes .

  4. 1 09 2011
    Andre (11:59:23) :

    Votre site est remarquable et tres interessant ! Vous pouvez aussi voir mon profil sur Vosamis.net.

  5. 3 09 2011
    Charlotte (14:54:23) :

    Votre site tres utile,vous avez fait un travail,bravo!Je serais content que vous visitiez mon siteVosamis.net

  6. 7 09 2011
    new sports cars (15:15:49) :

    Thanks for sharing ElAyam.1 » fantasmes de femmes with us keep update bro love your article about ElAyam.1 » fantasmes de femmes .

  7. 7 09 2011
    email cover letter (15:16:01) :

    Thanks for sharing ElAyam.1 » fantasmes de femmes with us keep update bro love your article about ElAyam.1 » fantasmes de femmes .

  8. 19 09 2011
    hyip (14:26:40) :

    Thanks for sharing ElAyam.1 » fantasmes de femmes with us keep update bro love your article about ElAyam.1 » fantasmes de femmes .

  9. 19 09 2011
    new sports cars (14:40:11) :

    Appreciate it for sharing ElAyam.1 » fantasmes de femmes with us keep update bro love your article about ElAyam.1 » fantasmes de femmes .

  10. 19 09 2011
    droid bionic review (15:14:43) :

    Thanks for sharing ElAyam.1 » fantasmes de femmes with us keep update bro love your article about ElAyam.1 » fantasmes de femmes .

  11. 19 09 2011
    farmville cheats (16:54:35) :

    Regards for sharing ElAyam.1 » fantasmes de femmes with us keep update bro love your article about ElAyam.1 » fantasmes de femmes .

  12. 19 09 2011
    Gerard (20:16:35) :

    J’aime apprendre sur ce site de plus en plus, il y a beaucoup de themes vraiment interessant))
    Vous pourrez trouver beaucoup d’amis interessants sur le site Vosamis.net.

  13. 20 09 2011
    facebook funny status, funny facebook status quotes (19:13:22) :

    I agree with your ElAyam.1 » fantasmes de femmes, good post.

  14. 20 09 2011
    farmville cheats (19:22:43) :

    I agree with your ElAyam.1 » fantasmes de femmes, excellent post.

  15. 21 09 2011
    hyip (05:05:59) :

    I agree with your ElAyam.1 » fantasmes de femmes, great post.

  16. 10 10 2011
    Andre (23:19:17) :

    Bonjour
    Votre site tres interessant, mais il me semble que sur celui-ci, la possibilite d’une mise en relation avec vos clients n’est pas suffisante. Je voudrais donc vous proposer de devenir partenaire du site Vosamis.net
    Vous pouvez etablir le widget-script mini chat gratuitement pour votre site. C’est tres pratique, c’est simple a installer et ne demande pas des programmes speciaux, et pas de connaissances de la programmation.
    Vous devez inscrire l’adresse de votre site et ensuite copiez et inserez le widget-script sur votre site ou le blog.
    Vous pouvez regarder et faire votre mini chat sur : http://vosamis.net/Creer-un-chat-gratuit.php
    Cordialement
    Andre

  17. 24 10 2011
    trucs et astuces, trucs astuces, astuces maison, trucs de grand mère (00:25:55) :

    Thanks a lot for sharing this with all of us you actually understand what you’re speaking about! Bookmarked. Please additionally visit my site =). We may have a hyperlink change contract among us

  18. 11 11 2012
    Air Jordan 12 (09:44:04) :

    Someone necessarily help to make severely posts I would state. This is the first time I frequented your website page and thus far? I surprised with the research you made to make this actual submit amazing. Wonderful task!

  19. 24 11 2012
    louis vuitton geldbörse (09:46:51) :

    A friend that you really shop for by using products could be purchased in that you.
    louis vuitton geldbörse http://www.louisvuittononlineshop2013.com/

  20. 8 01 2013
    tarfwoova (11:55:25) :

    I intended to write you this little note in order to say thanks a lot oakley sunglasses uk yet again on the breathtaking strategies you have contributed in this article.cheap oakley sunglasses ,This has been so tremendously generous with you to allow publicly what many individuals could have advertised as an e book to make some money for themselves, certainly seeing that you might well have tried it oakley uk in case you oakley sunglasses considered necessary. Those good ideas in addition worked to be the easy way to comprehend other people have the identical keenness just as my personal own to see good deal more when it comes to this problem. I’m certain there are several more pleasurable occasions up front for individuals who looked at your blog post.

  21. 28 10 2015
    Denisesa (12:35:47) :

    Go play with me…
    [URL=http://l2immortal.com]Lineage 2 High Five server[/URL]
    Best MMORPG

  22. 31 10 2015
    http://www.robinsfriends.co.uk/boots/gLLZuJfCDt/index.html (11:35:07) :

    I like the contrast amongst the sparkly silver top also, the dark, smooth skirt. The bodice of this BCBG dress is sleeveless with silver sequins. The is a blue violet shade featuring a satin look. This dress will come in sizes two to 12. Get this one on sale for $109.99 at macys.com.
    http://www.robinsfriends.co.uk/boots/gLLZuJfCDt/index.html http://www.robinsfriends.co.uk/boots/gLLZuJfCDt/index.html

  23. 16 02 2016
    zvbfoj (01:44:58) :

    HuJfHq diodzdriztmj, [url=http://uvkxmhrpfkjz.com/]uvkxmhrpfkjz[/url], [link=http://ebeahdowmhok.com/]ebeahdowmhok[/link], http://jevxhprfhwux.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...