Plages et côtes d’Algérie.2

**un grand parc aquatique à Cap Carbon (Arzew-Oran)

Le projet, qui devra générer 1000 emplois, comporte un aquaparc sur une superficie de 20 hectares, un parking de stationnement, un motel de 40 bungalows ainsi que d’autres commodités.

Plages et côtes d’Algérie.2 oran_1468939

Le projet de réalisation d’un grand village aquatique, dans la localité de Cap Carbon, commune d’Arzew, a été validé par le comité d’Assistance à la Localisation et à la Promotion des Investissements et de la Régulation du Foncier (CALPIREF). «Green water park»  d’Oran sera érigé sur une superficie de 40 hectares. Devant générer jusqu’à 1 000 emplois, ce projet comporte un aquaparc sur une superficie de 20 hectares, un parking de stationnement sur trois (3) hectares, un motel de 40 bungalows, sept (7) villas totalisant 500 chambres, une aire sportive, un centre de thalassothérapie luxueux, une salle de sport, un club de tennis et une piste pour vélos, également un mini-parc d’attraction, un bowling, une zone commerciale incluant une supérette, une zone de restauration pied dans l’eau, un lac artificiel avec jet d’eau et autres commodités.

Concernant l’estimation de la durée des travaux, une fois la pose de la première pierre faite, l’étude prévoit 12 mois pour l’ensemble du «parc aquatique et amphithéâtre» et 12 mois pour le lot «village hôtelier (resort)».
Ce complexe aquatique se veut un lieu touristique familial par vocation, avec une capacité d’accueil du parc aquatique jusqu’à 6 000 personnes. Cet investissement de 100  millions d’euros ambitionne de se placer, comme le plus grand parc aquatique d’Afrique et se veut devenir une référence internationale en matière touristique et écologique.*El Watan-17.03.2013.

52934450.20050824_2167_DxO3_rawcopie

81143279dsc00031-jpg

*photo: Cap Carbon (Arzew-Oran)

300px-Carte_Michelin_-_Saint_Leu

33114744perregaux-mohammadia-carte-jpg

02-34518-cap-carbon-bejaia-algeria

********************************************************

*Le plus vieil organisme vivant observé au large des côtes algériennes

Un herbier de posidonies observé entre les îles de Formentera et d’Ibiza dans l’archipel des Baléares, à 260 km au nord-ouest d’Alger serait, selon une étude génétique, âgé entre 80.000 et 200.000 ans.

C’est le plus vieil organisme vivant sur Terre, affirme Sophie Arnaud-Haond de l’université de l’Algarve au Portugal dans un article publié par la revue Plos One (www.plosone.org). La posidonie, plante endémique et emblématique de la Méditerranée, n’est pas une inconnue de ceux qui fréquentent les plages algériennes. C’est cette feuille longiliforme vert bouteille qui tapisse en touffes serrées les fonds ou que l’on retrouve sur la plage arrachée et poussée par une tempête pour former un tapis brun moelleux. Ce n’est pas non plus une algue comme on serait tenté de la croire, mais une plante aquatique qui se reproduit par voie sexuée en donnant des fleurs et des fruits, les olives de mer. Elle se reproduit également par voie asexuée pour s’étendre horizontalement par ses rhizomes.

L’âge des herbiers de posidonie a été étudié sur 3500 km de côtes de l’Espagne à Chypre. Ces plantes seraient âgées de plusieurs centaines de millier d’années et le record est détenu par celles qui poussent à 7 km au large de Formentera. Mais l’étude révèle aussi que les nombreuses et fortes pressions anthropiques qui caractérisent le littoral méditerranéen réduit de 5% par an la taille de ces herbiers. Ce taux serait, selon l’équipe de chercheurs, de plusieurs centaines de fois supérieur au taux de croissance de posidonies au cours des siècles et millénaires passés. Ce n’est pas tout, la posidonie, qui est encore largement répandue le long des côtes algériennes, a des atouts insoupçonnés. Elle capture le carbone produit par les activités de l’homme et le stocke dans le sol.

C’est une machine à produire de l’oxygène et limite l’érosion du littoral en retenant les sédiments. Une étude récente vient de révéler en effet qu’à surfaces égales, un herbier de posidonie capture trois fois plus de carbone qu’une forêt tempérée ou tropicale. Et en plus de servir d’habitat, de frayère et de nourriture à de nombreuses espèces de poissons, de crustacés et de mollusques, elle produit 14 litres d’oxygène par jour et par mètre carré. Surprenant pour une plante ! Seulement voilà,  ces herbiers, qui sont aujourd’hui devenus intéressants pour les avantages qu’ils offrent comme alternative aux effets du réchauffement climatique, ont perdu près de 30% de leur superficie globale et la tendance se poursuit à un rythme effréné. (El Watan-08.06.2012.)

****************************

*Nicolas Hulot en Algérie

Le célèbre militant écologiste, journaliste et explorateur connu du public algérien pour ses splendides images sur la nature et ses reportages fabuleux diffusés dans les séries documentaires d’ «Opération Okavango» et d’«Ushuaïa Nature», est en Algérie depuis hier.

185939-alger-nicolas-hulot-il-est-necessaire-d-apprehender-les-enjeux

Lors de la conférence de presse donnée à la résidence Nedjma de l’ambassade de France à Alger, M. Hulot a expliqué le motif de sa visite : «J’ai décidé, depuis deux ans maintenant, de me consacrer à plein temps à la mobilisation de la société, car ce qui va se passer dans les années qui viennent sera déterminant pour l’avenir de la planète. Depuis un an et demi, je suis l’envoyé spécial du président Hollande pour écouter et pouvoir ainsi créer les conditions pour que la prochaine Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP21), qui se tiendra à Paris en novembre 2015, débouche sur les meilleurs résultats. J’ai accepté cette mission parce que je fais partie d’une petit groupe qui a convaincu le président Hollande d’accueillir la COP21, en veillant à garder toute mon indépendance même si je bénéficie de l’appui de tout le réseau diplomatique français.»

Après 25 ans d’engagement avec les ONG à travers la Fondation Hulot pour la nature et l’homme, le militant pour la protection de la planète dit avoir pris progressivement conscience des enjeux environnementaux par l’observation et les constats sur le terrain, et par la lecture d’innombrables rapports et documents. Il a jugé qu’est venu le temps de traduire cette prise de conscience par des actes. Le message de Nicolas Hulot est de persuader les décideurs, poussés par la société, notamment les jeunes, à dépasser les divisions classiques. «Il faut aller au-delà des considérations géographiques, historiques, culturelles, économiques et stratégiques», dira le défenseur de l’environnement, car si on tarde à passer à l’action, les phénomènes de déséquilibres comme par exemple pour le climat, vont se développer de manière exponentielle.*El Watan-20.02.2014

d-algerie-france-le-premier-ministre-recoit-lenvoye-special-du-president-francais-pour-la-preservation-de-la-planete-1fb92

*************************************

Une réponse à “Plages et côtes d’Algérie.2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...