La voile

** le Club nautique de Tipaza, cette belle ville côtière d’Algérie,  est devenu la meilleure formation du pays.

Dix années après la relance de la pratique de la voile à Tipasa, le Club nautique de cette ville côtière est devenu la meilleure formation du pays. Retour sur cette métamorphose de la pratique de la voile à Tipasa.

Résultat de recherche d'images pour "club nautique tipasa"

Résultat de recherche d'images pour "club nautique tipasa"

Même si elle existait bien avant 2008 à Tipasa, la pratique de la voile doit une fière chandelle à Abderrahmane Taouri, qui a été le précurseur dans l’ascension de la pratique de ce sport olympique dans la commune Tipasa. Toujours discret, le natif de Cherchell et éducateur principal en sport, spécialité voile, continue de travailler avec le même dévouement et la même passion du premier jour afin de former les athlètes.

D’ailleurs, Abderrahmane se rappelle encore de la situation de la voile lorsqu’il avait pris en main le Club nautique de Tipasa (CNT). «Il y avait bien un club de voile, mais il était pratiquement à l’arrêt à l’époque. Il y avait juste quelques bateaux qui servaient à l’initiation», affirma-t-il. Le club s’est engagé dans la compétition en 2011, en se classant en 32e position.

Une année plus tard, il s’est hissé à la 19e place avant de se classer en en 9e position 2013. Depuis 2014, le CNT occupe sans discontinuer la première place du classement. La Fédération algérienne devrait communiquer le classement de l’année 2018 à la fin de ce mois, juste après la dernière compétition de voile qui devrait avoir lieu dans la dernière semaine de ce mois de décembre.

Politique

«On avait commencé avec pratiquement quatre athlètes seulement. Aujourd’hui, nous avons plus de 50 sportifs répartis entre l’initiation et le perfectionnement. Dans notre club, nous acceptons les enfants dès l’âge de 8 ans, auxquels nous prodiguons des cours d’initiation. Toutefois, dès que nous voyons qu’il y a des jeunes qui ont des capacités intéressantes, nous les orientons afin de les perfectionner encore plus», précise notre interlocuteur avant d’ajouter que le club renferme en son sein des athlètes des deux sexes aussi bien pour la série des bateaux des -15 ans et ceux de +15 ans.

Le travail effectué au niveau du club de la commune de Tipasa par Abderrahmane Taouri, mais également Rachid Tiriaki et Maâmar Abid, a permis à plusieurs athlètes de frapper aux portes de la sélection nationale. «En toute modestie, je dirais que le Club nautique de Tipasa est devenu le réservoir de la sélection nationale.

Ainsi il faut savoir, par exemple, que lors d’un récent stage pour les filles, sur les six convoquées, quatre étaient de Tipasa. On peut citer aussi le jeune Mohamed Kebaïli qui a remporté en laser standard la médaille des Jeux africains et qui vient tout juste d’être promu en équipe nationale seniors. Sans n’oublier également la médaille de bronze dans la même compétition de Malia Karassane, alors que Hichem Mokhtari a terminé la compétition au pied du podium», déclare le coach du CNT.

Résultat de recherche d'images pour "club nautique tipasa"

Ambition

Fier de fournir des athlètes aux différentes sélections nationales qui se sont déjà illustrés par le passé, le club de voile de la commune de Tipasa veut continuer dans cette voie et permettre à la discipline de gagner des galons. C’est ainsi que l’entraîneur Abderrahmane Taouri ne manque pas d’ambition. «On espère pouvoir qualifier un athlète pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Mohamed Kebaïli fait partie des sportifs sur lesquels nous misons pour une qualification aux JO.»

D’ici là, le club continuera de travailler et bénéficier du soutien des autorités locales, même si avec les ambitions du CNT et les objectifs qu’il s’est fixés il mérite que des sponsors lui viennent en aide pour améliorer ses résultats.

Les athlètes ont eux aussi besoin de soutien, à l’image des deux derniers médaillés des Jeux africains de la jeunesse, à savoir Mohamed Kebaïli et Malia Karassane. Ces deux derniers auraient mérité un minium d’encouragements pour hisser le drapeau national et porter haut la ville côtière de Tipasa après les Jeux africains de la jeunesse. *FAROUK BOUAMAMA - elwatan- vendredi 07 décembre 2018

Image associée

*********************************

*Alger:  régates nationales du 17 au 24 août 2014

Trois régates nationales seront organisées à la plage des Sablettes, à l’est d’Alger, jusqu’au 24 août 2014. Les trois compétitions entrent dans le cadre du système compétitif de la Fédération algérienne de voile et seront ouvertes aux athlètes issus des clubs régulièrement affiliés à la fédération.

La première régate, qui a débuté hier et durera jusqu’au 21 août, concerne la Coupe d’Algérie 2014 dans les séries planche à voile (Bic Techno et Race Board). 80 athlètes, dont une quinzaine de filles, sont attendus à cette compétition. La deuxième, qui aura lieu du 20 au 24 août, toujours dans le cadre de la Coupe d’Algérie 2014, concerne la série Optimist (athlètes moins de 15 ans) dans les deux catégories Gold et Silver. La troisième, qui sera le championnat national d’été, aura lieu sur le même site des Sablettes, à Alger et concernera les séries Laser Radial (F/H) et Laser Standard (H), une cinquantaine d’athlètes sont pressentis.

La Fédération algérienne de voile (FAV) est une association sportive nationale chargée de la gestion, de la promotion et du développement des activités en relation avec le sport de la voile. La FAV a été créée en 1963, à l’instar de beaucoup d’autres fédérations sportives. Elle a pour objet, à travers ses différentes disciplines, ses activités et ses programmes, l’éducation de la jeunesse, la promotion du fair-play, la protection de l’éthique sportive et la promotion d’une culture nautique et récréative.*El Watan-Lundi 18 août 2014

****************

*La jeune navigatrice Laura Dekker …devenue la plus jeune personne à réaliser l`exploit du tour du monde à la voile

 La voile media_xl_4373939

 **La navigatrice néerlandaise Laura Dekker (aujourd’hui, elle a 16 ans) avait décidé d’entamer à 14 ans, son tour du monde à la voile en solitaire, et elle est devenue ainsi la plus jeune personne à réaliser cet exploit. Laura Dekker, qui vient de fêter son 16e anniversaire mardi 20.09.2011., a annoncé qu’elle arrêtait ses études. La jeune fille a déclaré à la chaîne de télévision NOS qu’elle ne pouvait plus concilier sa scolarité avec ses activités dans le domaine de la voile

 Laura Dekker a débuté l’année dernière un tour du monde en solitaire à bord de son voilier. Une juridiction néerlandaise avait donné son aval à ce voyage, tout en précisant que les parents de Laura restaient responsables pour la scolarité de leur fille.

Les services néerlandais de la protection de la jeunesse ne pourront aller à l’encontre de la décision prise par la jeune navigatrice. (belga-19.09.2011)

 

**La navigatrice néerlandaise Laura Dekker (aujourd’hui, elle a 16 ans) avait décidé d’entamer à 14 ans, son tour du monde à la voile en solitaire, et elle est devenue anisi  la plus jeune personne à réaliser cet exploit.

 

***La jeune Laura Dekker a achevé son tour du monde en solitaire

 L’adolescente néerlandaise de 16 ans devient la plus jeune navigatrice à réaliser un tel exploit…

Le jeune Néerlandaise Laura Dekker à l'issue de son tour du monde en solitaire, le 21 janvier 2012 à Saint-Martin.

Photo: Le jeune Néerlandaise Laura Dekker à l’issue de son tour du monde en solitaire, le 21 janvier 2012 à Saint-Martin

L’adolescente néerlandaise Laura Dekker a achevé ce samedi (20.01.2012.) à Saint-Martin dans les Antilles un tour du monde à la voile en solitaire, devenant la plus jeune navigatrice à réaliser un tel exploit, a constaté une correspondante de l’AFP.

 Laura Dekker, qui était partie il y a un an presque jour pour jour, le 20 janvier 2011, de Saint-Martin, a débarqué vers 15h00 heure locale (19h00 GMT) au Sint Maarten Yacht Club, dans la zone néerlandaise de l’île, qui est aussi pour partie une collectivité française d’outre-mer.

 Laura Dekker, vêtue d’un tee-shirt noir et d’un short beige, a été accueillie par ses parents à son arrivée, à laquelle ont assisté environ 400 personnes à terre ou à bord de nombreux petits bateaux. Elle devait ensuite donner une conférence de presse.

 La jeune Néerlandaise, dont le projet avait un temps été suspendu par la justice de son pays, fêtera ses 17 ans le 20 septembre. Elle devait terminer son périple avant le 16 septembre pour battre le record officieux de Jessica Watson, une adolescente australienne qui avait bouclé en mai 2010, trois jours avant ses 17 ans, un tour du monde sans escale et sans assistance.

 Tout comme l’ancien record de Jessica Watson, le nouveau record de Laura Dekker en tant que «plus jeune navigatrice à achever un tour du monde à la voile en solitaire» ne sera pas officiel, le Guinness World Records refusant depuis 2009 de reconnaître les records effectués par des mineurs, considérés comme «peu appropriés». (AFP-21.01.2012.)

***************************

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...