Les stars des Mondiaux d’athlétisme-Berlin 2009

blankavlasic.jpg

Le saut en hauteur dames devrait enflammer le stade. Blanka Vlasic défendra son titre acquis à Osaka en 2007.

usainbolt.jpg

Usain Bolt, triple champion olympique, sera le grand favori sur les épreuves de sprint. Fidèle à sa réputation, il devrait enflammer la piste à Berlin.

arianefriedrich.jpg

Le public allemand devrait être acquis à la cause d’Ariane Friedrich. Elle a remporté le championnat d’Europe en salle cette année devant Blanka Vlasic. Un exploit qu’elle voudra renouveler chez elle.

allysonfelix.jpg

L’une des ses principales rivales se nomme Allyson Felix, auteure du meilleur chrono de l’année (22 »88).

Vlasic blessée à la tête en s'entraînant mais bien présente lors des qualifications 

La Croate Blanka Vlasic, championne du monde de saut en hauteur, se serait « blessée » lors d’un stretching dans sa chambre mardi avant le début du concours de qualifications de cette discipline aux Mondiaux d’athlétisme à Berlin, a rapporté la radio nationale croate. A son arrivée dans le stade quelques minutes avant le début du concours, aucune trace de blessure n’était visible et la vice-championne olympique a tout à fait normalement débuté son concours en passant une barre de 1,85 m, a constaté l’AFP dans le stade.

andreasthorkildsen.jpg

Andreas Thorkildsen, double champion olympique de la discipline.

tysongay1.jpg

Le principal adversaire du Jamaïcain sera Tyson Gay, champion du monde en titre du 100m et meilleur performeur de l’année sur la distance (9″79).

debbiefergusonmckenzie.jpg

La Bahaméenne Debbie Ferguson-McKenzie, a réalisé la deuxième meilleure performance de l’année sur le demi tour de piste (22« 32).

La Russe Elena Isinbayeva après son échec à la perche, le 17 août 2009 à Berlin 

Isinbayeva chute

Le succès sans férir de l’Ethiopien Kenenisa Bekele sur 10.000 mètres, le doublé escompté des Jamaïquaines emmenée par Shelly-Ann Fraser sur 100 mètres et la défaite surprise de la perchiste russe Yelena Isinbayeva ont été les temps forts de la troisième soirée des Mondiaux d’athlétisme, lundi à Berlin.

dayronrobles.jpg

Dayron Robles, champion olympique et détenteur du record du monde du 110 m haies, sera une des attractions de la compétition.

jeremywariner.jpg

Sur 400m, c’est l’Américain Jeremy Wariner qui fait office de favori. Il est double champion du monde après ses titres en 2005 et 2007.

dwightphillips.jpg

Avec un saut à 8,74m, Dwight Phillips a réalisé en juin dernier la cinquième meilleure performance de l’histoire du saut en longueur. Il pourrait décrocher le titre à Berlin.

 

 

kerronstewart.jpg

Le sprint jamaïcain se porte à merveille. Chez les femmes, Kerron Stewart, meilleure performeuse de l’année en 10″75, fait figure de favorite sur le 100m.

kenenisabekele.jpg

Le roi des courses de fond, l’Ethiopien Kenenisa Bekele, remettra son titre en jeu sur 10 000m.

veronicacampbellbrown.jpg

Le sprint jamaïcain se porte à merveille. Chez les femmes, Kerron Stewart, meilleure performeuse de l’année en 10″75, fait figure de favorite sur le 100m.

romainmesnil.jpg

Romain Mesnil, vice-champion du monde en 2007, sera une chance française de médaille.

tysongay.jpg

yelenaisinbayeva.jpg

Chez les femmes, la tsarine de la perche, Yelena Isinbayeva, tentera de décrocher un troisième titre de championne du monde.

*************Les Mondiaux d’athlétisme

Les Championnats du monde s’ouvrent ce samedi et se disputeront jusqu’au lundi 23 août.

 mondiauxathletismeberlinstade.jpg

Samedi 15 août

11h40 100m (H), Séries 

Pourquoi se farcir les séries de bon matin quand on peut faire la grasse matinée ? Parce que Usain Bolt, tout simplement. La superstar jamaïcaine foulera pour la première fois l’anneau bleu de Berlin. 

13h00 20 km marche (H)  

On the road again pour Yohann Diniz, un an après son cuisant échec à Pékin. Et pour faire oublier son abandon de l’été dernier, le Français tentera un doublé 20km ? 50km. La première épreuve n’est pas forcément sa spécialité, mais elle constitue un excellent échauffement pour le 50 bornes du samedi 22. On en reparle. 

18h50 100m (H), Quarts de finale 

Pour finir une première journée light (faudrait pas se claquer dès le début), retour des sprinteurs. Peut-être la dernière chance de voir les trois athlètes français courir quasiment au même moment. On peut compter sur Christophe Lemaître et Ronald Pognon pour se qualifier, Martial Mbandjock, lui, devrait être un peu court. 

Dimanche 16 août

Usain Bolt, triomphant après son 200m à Pékin, en août 2008.

19h10 100m (H) Demi-finale 

Après une bonne journée de sports en plein air, retour devant la télé en toute fin d’après-midi. Les demi-finales du 100m offriront les premiers duels intéressants. Peu de chances qu’on assiste à une première lutte Tyson Gay ? Usain Bolt. En revanche, on verra où se situent Asafa Powell, Walter Dix et d’autres, par rapport aux deux grands favoris. En toute logique, le parcours de Ronald Pognon s’arrête là. Et Christophe Lemaître… 

21h35 100m (H) Finale 

…. pourrait être l’invité surprise de cette finale. Pourrait s’il sort la course de sa vie. A 19 ans, il participe à sa première compétition majeure. Avec un meilleur chrono personnel de 10 »04, il porte les espoirs français et beaucoup de pression. Soyons clairs, en cas de qualification, il regardera la lutte pour le titre de loin. Inutile de dire que Bolt est le grand favori. Mais attention à Tyson Gay. 

Lundi 17 août

18h45 Saut à la perche (F) Finale 

Double championne olympique, double championne du monde, détentrice du record du monde (5,05m), Yelena Isinbayeva va tenter la passe de trois. Attention, pour la première fois depuis des mois, elle a été battue pendant la saison. C’était à Londres, en juillet dernier. La Polonaise Anna Rogowska peut nourrir un tout petit, tout petit espoir. 

21h35 Finale 100m (D) 

24 heures après les hommes, les sprinteuses se calent dans les starting-blocks. L’enjeu de cette finale : les Jamaïcaines vont-elles de nouveau ridiculiser les Américaines ? A Pékin, elles avaient trusté les trois places du podium. Pour ces Mondiaux, on guettera le chrono, mais le record du monde de 1988 (10 »49), signé Florence Griffith-Joyner, appartient à une autre époque.  

Mardi 18 août 

18h05 Triple saut (H) Finale 

Si tout s’est bien passé, le Français Teddy Tamgho devrait figurer parmi les finalistes. Absent à Pékin, il a signé une bonne saison. En février dernier, il a amélioré son record personnel. Avec 17,58m, il est tout proche du podium tel qu’il s’était dessiné aux Jeux. Alors pourquoi pas. 

 Mahiedine Mekhissi, après sa médaille d’argent à Pékin.

19h50 3000m steeple (H) Finale 

On l’a presque oublié. Seul médaillé français à Pékin, Mahiedine Mekhissi aura à coeur de s’immiscer entre les Ethiopiens et Kenyans pour rafler une médaille. Ne serait-ce que pour balayer les soupçons de dopage.  

Jeudi 19 août

20h15 1500m (H) Finale 

Mehdi Baala va-t-il enfin décrocher un titre majeur ? Le Français n’a jamais fait mieux qu’une médaille d’argent aux Mondiaux. Le grand favori, Rashid Ramzi ne sera pas à Berlin, après avoir été contrôlé positif. Reste le Kenyan Asbel Kipruto Kiprop, vice-champion olympique, et principal favori. 

21h35 800m (D) Finale 

Seul suspense de cette course : le plus vieux record de l’athlétisme va-t-il tomber ? En 1983, la Tchèque Jarmila Kratochvilova avait couru en 1’53 »28.  

Vendredi 20 août

20h35 200m (H) Finale 

Et revoilà Usain Bolt. Le Jamaïcain devrait dominer la course et peut-être améliorer le record du monde signé à Pékin l’été dernier. 

20h55 110m haies (H) Finale 

Un 110m haies qui devrait n’être qu’une balade pour le Cubain Dayron Robles. Archi-favori, le recordman du monde ne sera ni inquiété par Ladji Doucouré, ni titillé par Liu Xiang. Les deux athlètes ont déclaré forfait. Ce vendredi soir, ça devrait aller très, très vite. 

Samedi 21 août 

Yohann Diniz après sa deuxième place aux Mondiaux d’Osaka en 2007.

9h10 50km marche (H) Finale 

Yohann Diniz est de retour. Après plus de 3h40 d’efforts, on saura si le Français a réussi à se remettre de sa contre-performance olympique et s’il décroche son premier titre majeur.

21h20 400m (H) Finale 

Sur cette distance, les Américains sont tranquilles. Pas de Jamaïcains à l’horizon. Les spectateurs assisteront à un remake du duel de Pékin : Jérémy Wariner vs. LaShawn Merritt. C’est le second qui l’avait emporté. Aux Mondiaux, Wariner mène 4 médailles d’or à 1. 

Dimanche 22 août

18h15 Saut à la perche (H) Finale 

L’une des rares chances de titre mondial pour les Français. Renaud Lavillenie a épaté les observateurs, en signant une saison brillante. Le 21 juin dernier, il devient le deuxième Français à passer la barre des 6m pour un petit centimètre. Aux championnats d’Europe indoor, il remporte l’or. Il reste tout de même un jeune athlète (22 ans). Attention à ne pas céder sous la pression.  

20h50 4x100m (H) Finale 

Vous allez bientôt pouvoir souffler. Le dernier moment fort de cette semaine devrait consacrer les Jamaïcains et Bolt qui pourrait ramasser une 3e médaille d’or, lui qui n’en avait jamais récolté aux Mondiaux. Les Américains essaieront eux de laver l’affront de Pékin. Il avait laissé tomber le témoin en demi-finale. 

Lundi 23 août

Pour les passionnés d’athlétisme, cinq finales en ce dernier jour. Les hommes seront occupés par le 5000m, le 800m et le relais 4×400. Les femmes disputeront également le relais 4×400 et le 1500m. Et après, repos … jusqu’à la rentrée.

(L’Expresse-15.08.09.)

**********************************

*Berlin, de 1936 à 2009…

 Ce qui vient de se passer aux Championnats du monde d’athlétisme, qui se déroulent à Berlin, dépasse l’entendement en ce qui concerne les extraordinaires performances du Jamaïcain Usain Bolt. Ce qu’il a fait sur le 100 m (9’’58’) avant de récidiver sur le 200 m (19’’19’) est tout simplement inimaginable si l’on reste dans notre propre sphère terrestre.

De tels résultats laissent certains sceptiques. Dans ce domaine particulier du sprint, on s’est pourtant déjà émerveillé devant les prouesses, entre autres stars, des Américains Carl Lewis et Marion Jones. On sait ce qu’il est advenu de cette nouvelle gazelle noire (en référence à Wilma Rudolph) avec la si triste affaire Balco. Souvenons-nous également du Canadien Ben Johnson et de son (déjà) fabuleux record du monde du 100 m, en 9’’79’, qui avait fortement secoué toute la planète sportive et pas seulement aux JO de Séoul 1988. Ben Johnson avait terminé devant Carl Lewis qui hérita ensuite de la médaille d’or. Usain Bolt est-il un phénomène aux caractéristiques génétiques exceptionnelles ? Certains l’affirment clairement, dont Jacques Rogge, le président du CIO. L’ancien champion d’Europe du 110 m haies, Stephane Cristian, a affirmé à notre envoyé spécial à Berlin que le Jamaïcain est dans une suite logique après les exploits réalisés au JO de Pékin. « Le Jamaïcain est en train de révolutionner le sprint mondial. C’est un athlète exceptionnel. » L’ancien champion britannique du 1500 m, Steve Ovet, estime pour sa part qu’« Usain Bolt sera dur à battre, ses chronos sont difficiles à atteindre. Il a de grandes qualités pour régner encore ».

Le président de l’AIPS, Gianni Merlo, abonde dans le même sens : « Pour moi, ce n’est guère une surprise de voir Bolt dominer le sprint mondial. C’est un coureur qui recèle toutes les qualités qui font de lui un athlète exceptionnel. »Les exploits de Bolt nous renvoient 73 ans en arrière, dans la même ville et la même enceinte, mais dans deux contextes différents. En effet, nos lecteurs d’un certain âge ont certainement évoqué dans leur esprit les JO de 1936 organisés dans la capitale allemande. Un Bolt avant l’heure y avait fait sensation. Il s’agissait de James Cleveland « Jesse » Owens. Ce champion hors norme, pour son époque, est considéré comme le premier sportif noir de renommée mondiale. Spécialiste du 100 m, du 200 m, du saut en longueur, il avait éclaboussé de son immense classe les JO de Berlin et rendu furieux, d’après ce qu’on disait alors, Adolf Hitler lui-même, présent au stade. Le dictateur allemand, adepte convaincu de la suprématie de la « race » aryenne, ne pouvait pas tolérer les succès d’un champion noir, a fortiori dans sa propre capitale. Il aurait quitté le stade pour ne pas serrer la main de Jesse Owens.

Une version contredite par certains historiens. Mais là n’est pas notre propos. Ce que nous retiendrons surtout, pour notre part, de Berlin 2009, c’est l’admirable comportement du public allemand. Un public qui a applaudi à tout rompre tous les athlètes et pas seulement les siens. Un public qui a, lors de la magnifique finale du saut en hauteur féminin, encouragé la Croate Blanka Slavic, rivale numéro 1 de « son » Ariane Friedrich. Un moment sublime, tout comme celui de l’accolade entre les deux rivales. Peut-on imaginer un instant, un instant seulement, le public du stade du 5 Juillet, à Alger, avoir un tel comportement dans de telles circonstances ?(El Watan-23.08.09.)

  

Une réponse à “Les stars des Mondiaux d’athlétisme-Berlin 2009”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...