Beauté naturelle du littoral algérien

**La façade maritime de la  wilaya de Chlef

De Mostaganem, jusqu’à Tigheza, à la limite avec Tipasa, un littoral qui garde tout son charme

La wilaya de Chlef dispose d’une façade maritime importante, longue de 120 km, soit le 1/10e du littoral national.

12585-vue-sur-la-plage-boucheghal-chlef

Photo: plage de Beni Haoua- Chlef

La côte s’étend de Decheria, à la frontière avec Mostaganem, jusqu’à Tigheza, à la limite avec Tipasa. Moins célèbre que celui des autres régions côtières du pays, le littoral  n’en garde pas moins son charme discret, ce qui vaut à ce rivage d’être l’un des rares sites algériens à avoir pu garder son paysage et sa beauté naturelle.«Il a eu la chance d’échapper aux prédateurs du foncier et aux pseudos investisseurs.» C’est l’impression unanime de ceux qui aiment et fréquentent régulièrement les lieux. Cela en fait donc une destination privilégiée des estivants de la région et des autres wilayas.

Sur la côte est, par exemple, nous avons trouvé des vacanciers provenant essentiellement de l’Algérois, notamment Alger, Blida, Médéa et Aïn Defla. Il est vrai que les plages de Beni Haoua, Tigheza, Doumia et Boucheral sont désormais plus accessibles grâce à l’élargissement et à la modernisation de la RN 11 reliant Alger à Ténès.Le dernier projet réceptionné est le tronçon routier de la section rocheuse traversant le site balnéaire de Boucheral, à 20 km à l’est de Ténès. Il est venu s’ajouter aux autres ouvrages réalisés sur la même voie, à savoir deux tunnels et cinq ponts.

L’opération, selon les services techniques, a été menée dans le strict respect de l’environnement et du paysage qui caractérise cette corniche. Même pendant le Ramadhan, les plages ne désemplissent pas, beaucoup de familles et de jeunes viennent y passer la journée, fuyant la canicule qui affecte l’intérieur du pays. Il en est de même pour le littoral ouest, qui va de Ténès jusqu’à Decheria, à la limite avec Mostaganem.Là aussi, les plages attirent de nombreux estivants, surtout le week-end, au point que le trafic routier est souvent perturbé sur l’axe Chlef-Ténès. Mais après tout, cette côte paradisiaque vaut vraiment le déplacement pour admirer les merveilleux sites naturels et historiques, tels le massif forestier longeant la mer, les villes romaines et le vieux Ténès.  (El Watan-30.07.2012.) 

**La côte est de Skikda: un musée naturel à ciel ouvert

A Skikda, la mer, en réalité, n’est qu’un must ornemental qui s’étend sur toute la côte est de la wilaya, de la Marsa à Ben M’hidi, en passant par Guerbès.

Beauté naturelle du littoral algérien vac1_1107055

Un authentique musée à ciel ouvert où s’entremêlent plages, baies, dunes, lacs, grottes, vestiges antiques et une impressionnante collection faunistique et floristique à faire rougir les plus prospères des réserves naturelles mondiales. La côte est de Skikda prend naissance aux pieds du majestueux Cap de Fer (Ras El Hadid) et de son imposant phare de jalonnement construit en 1907 sur une roche ferrugineuse. De ces lieux qui servent d’aire de détente et de pique-nique au printemps et de villégiature en été, on domine tout le golfe de Skikda. On y aperçoit même les fumées épaisses que dégage la plateforme pétrochimique de Skikda à plus de 100 km des lieux. De là, on entame la virée en arpentant une descente vers la Marsa le long d’une route sinueuse ceinturée par une végétation luxuriante. En bas, des plages de galets jalonnent la route jusqu’au village où le paysage change radicalement.

 

La région qui abritait l’antique Culucinatis et en dépit d’un manque flagrant d’investissements touristiques semble se contenter de ses atouts naturels. Une récente étude du littoral de la wilaya de Skikda a dénombré pas moins de 800 espèces faunistiques et floristiques dans cette région où, malheureusement, la pêche à la dynamite reste très répandue et nuit gravement à une rare biodiversité. De la Marsa jusqu’à l’immense embouchure de l’oued El Kebir et sur  plus de 15 km de côtes, des plages dorées formées de particules très fines de sable s’enchaînent dans une impeccable continuité. R’mila, la Masdarelle, Kef Lalla Fatma… Redoublant d’exotisme, les lieux offrent en plus quelques vestiges comme l’abri des Vandales et surtout le plus important massif dunaire du pays qui vient en prolongement à toute la côte, allant de la Marsa à Guerbès.

 

Des dunes à profusion ceinturent une zone humide d’importance internationale, celle de Guerbès-Sanhaja, en l’occurrence, qui s’étend sur plus de 42 000 ha.  En poursuivant la ballade, on parvient à Guerbès, l’antique Paratianis. Des vestiges (les ruines saintes) veillent sur la plage et des fragments d’une mosaïque attestent encore de la prospérité de cette ancienne cité romaine.  Ici, on trouve aussi des bains romains uniques en leur genre à travers le pays. Taillées à même la roche, ces petites «piscines» s’incrustent dans le récif pour puiser l’eau de mer. Non loin, la grotte Ghar Hmam (la grotte des pigeons) reste une autre curiosité, tout comme ces oléastres penchés à toucher le sol et qui donnent à la région le nom de Lemsajed (les prosternés).

c2f5a451

En quittant Guerbès pour arpenter le col du mont de Filfila, on ne peut se refuser une petite virée à oued Saboune qui clôture la bande sablonneuse de la côte est. C’est à Bab Dzira que prennent naissance les immenses falaises du mont de Filfila, connu surtout par la noblesse de son marbre et la richesse ferrugineuse de ses eaux. Une fois parcouru à travers le CW12 au milieu d’un forêt dense, on laisse alors le massif pour arpenter la descente vers la fameuse plage de Ben M’hidi qui prend naissance à partir de la commune des Platanes. De là, 7 km de plages se déroulent pour accompagner les plagistes jusqu’aux limites de la zone pétrochimique. Plus loin encore, on aperçoit enfin le bleu de Skikda et de Stora. Mais ceci reste une autre histoire, une autre ballade qu’il faudra raconter… un des ces jours.  *Khider Ouahab. (El Watan-28.07.2012.)

********************************

3 réponses à “Beauté naturelle du littoral algérien”

  1. 1 08 2012
    hugo net (06:17:58) :

    I believed it was likely to be several uninteresting outdated write-up, but it surely paid for my time. I will write-up a hyperlink for this web page on my small website. I know this site website visitors will quickly realize that will very useful.

  2. 27 12 2012
    bloons tower defense 4 (12:25:06) :

    Hi, I like your theme, could you please tell me the name of this theme? Thanks!
    bloons tower defense 4

  3. 16 03 2016
    lot for sale cavite city (18:46:36) :

    Oh my goodness! Incredible article dude! Thanks, However I am having problems with your RSS. I don’t understand why I can’t join it. Is there anyone else getting the same RSS issues? Anybody who knows the solution will you kindly respond? Thanks!!

    http://tinyurl.com/LotForSalePhilippines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...