Maldives,escapades au zénith

L'île privée du Beach House Maldives (collection des Waldorf Astoria Hotels) est dédiée aux robinsonnades en amoureux et à l'étude de la faune marine. (Franck Prignet/Le Figaro Magazine)
L’île privée du Beach House Maldives (collection des Waldorf Astoria Hotels) est dédiée aux robinsonnades en amoureux et à l’étude de la faune marine.

Cap sur les Maldives, sans doute la destination «sea, sand and sun» la plus en vogue du moment. Voici quatre hôtels coups de coeur pour oublier l’hiver.

Maldives,escapades au zénith coeur- À l’aéroport de Malé, un chapelet de minuscules guérites en bois aux allures de confessionnal se succèdent le long d’une large allée, de la douane au quai d’embarquement. Chaque resort possède ainsi son comptoir. Pas de bousculade ni d’effervescence. Un ballet fluide d’allers et venues s’organise calmement. La déconnexion avec la vie urbaine commence hic et nunc. Au moment de quitter la terre ferme pour prendre un hydravion ou un bateau, en partance pour votre «paradis», comme on dit ici ! On ne se rend pas aux Maldives pour «visiter», pour découvrir une culture, un pays… On s’y retire pour retrouver toujours la même équation : soleil + poudre de sable + lagon turquoise + refuge de charme = farniente doré dans le monde irréel des îles-hôtels. La destination n’est jamais décevante, le tout est de partir… accompagné par un alter ego de choix et quelques livres judicieux. Ensuite, d’un resort l’autre, variations sur le même thème. Voici quatre adresses exquises, quatre styles, pour quatre budgets différents.

vidéo: 

 http://www.youtube.com/watch?v=DNljNDrox8M&feature=player_embedded

Première étape, le Vivanta by Taj Coral Reef, dans l’atoll Malé Nord, à cinquante minutes en speedboat de l’aéroport international. Un mini-yacht attend ses clients pour les conduire sur une des plus petites îles-hôtels des Maldives. Ici, la devise pourrait être «la simplicité est un art». Pas de vélos, ni de buggies, le tour de l’île se fait à pied en un clin d’œil. Pas de liste pléthorique de restaurants, bars, terrasses, pistes de danse non plus. Mais l’essentiel: des villas sur la plage ou sur pilotis, un superbe lagon, une piscine à débordement, un spa, une bonne table et un centre de plongée. L’hôtel attire d’ailleurs quasi exclusivement des honeymooners et des plongeurs. Ces derniers viennent pour les fonds sous-marins exceptionnels et pour l’Hembadhu Wreck, un bateau de pêche récemment englouti. L’autre sport inédit consiste à jouer les anthropologues en observant nonchalamment ses congénères. Nos amis japonais nageant dans le lagon main dans la main – il faut un peu d’entraînement pour y parvenir – en sweet à capuche rayé; ou bien leurs voisins chinois, qui ne font jamais trempette dans leur piscine privée de 120 centimètres de profondeur sans leur gilet de sauvetage, ou encore le couple russe qui nourrit chaque soir les raies sur la plage avec masques et tubas! Otempora, Omores!

 

Au Taj Vivanta, «la simplicité est un art» et les fonds sous-marins, exceptionnels. (Franck Prignet/Le Figaro Magazine)
Au Taj Vivanta, «la simplicité est un art» et les fonds sous-marins, exceptionnels.

Changement de cap complet vers l’hôtel Conrad Rangali, fleuron maldivien du groupe Hilton. Avis aux férus de distractions. Tout a été prévu pour qu’ils ne s’ennuient jamais ! Situées dans l’atoll d’Ari Sud, à trente-cinq minutes en hydravion de Malé, Rangali et Rangalifinolhu, les deux îles du resort, offrent la palette d’hébergements la plus large des Maldives, avec 150 villas spacieuses et contemporaines, disposées face à un somptueux récif corallien. Depuis des années, le Conrad Rangali renouvelle ses aficionados: couples juniors ou seniors, familles, duos d’amis. Rarement des personnes seules, les Maldives ne sont ni une destination de singles, ni de backpackers (routards). Sept restaurants, quatre bars, plus de 15.000 références en cave, un cellier de dégustation, un dance-floor… on pourrait imaginer que cet endroit ne concerne que les fêtards ! Absolument pas; c’est aussi le premier hôtel des Maldives à proposer un «destination spa», un resort dans le resort entièrement dédié au bien-être. Ce spa retreat se compose d’un spa sur l’eau et de 21 spa water villas, des pavillons sur pilotis avec salles de soins privées, d’un restau style macrobio, et des consultations de naturopathes et nutritionnistes. Des sportifs et des rock stars viendraient régulièrement y faire leur petite détox annuelle, après une tournée ou un tournoi. Et, pour les amateurs de sensations subaquatiques, outre Ithaa, le fameux restaurant sous l’eau, transformable pour une nuit en suite privée, le Conrad propose des excursions avec Nemo, son sous-marin triplace.

Au Beach House Maldives, autre enseigne Hilton, appartenant à la collection d’établissements les plus chics, les Waldorf Astoria Hotels, le style s’affiche résolument différent. Quatre-vingt-trois villas élégantes disséminées autour d’une île privée de 14 hectares, coiffée d’une végétation luxuriante, font face à deux «îlettes» jumelles. Deux spots sauvages réservés pour les robinsonnades en amoureux. Nous sommes dans le resort le plus septentrional des Maldives, dans l’atoll Haa Alifu, à une heure trente en bateau des côtes indiennes. Ici, le personnel français encourage la culture régionale en offrant des concerts de boru beru (musique traditionnelle rythmée par une sorte de tambour), des expos d’artisanat, des dîners maldiviens, et une vitrine aux plasticiens locaux (choisis par le gouvernement). Leurs toiles sont exposées à ART, le café-galerie où l’on prend les petits déjeuners et le tea time. Ce jour-là, attablée devant un thé, alors qu’elle nous explique sa mission d’aide au développement du corail autour du resort, Mélanie Bon, la jeune biologiste marine de l’hôtel, reçoit un appel du bar de la plage. Des dizaines de petites tortues marines sont en train d’éclore et tentent de rejoindre l’océan, guidées par le reflet de la lune sur les flots. La mission de cette scientifique est aussi préventive, en interdisant la vente de corail rouge à la boutique de l’hôtel ou en vérifiant que les langoustes livrées au restaurant mesurent au moins 25 centimètres. Autour des villas sur pilotis, on observe moins de poissons colorés qu’ailleurs. Le gouvernement maldivien avait curieusement tenté de sensibiliser l’opinion au devoir écologique en organisant un premier Conseil des ministres sous-marin il y a moins d’un an et demi. Espérons que le message passe !

 

Le Taj Exotica, un hôtel glamour «indian style» doté d'un spa fabuleux, posé sur l'un des plus beaux lagons du pays. (Franck Prignet/Le Figaro Magazine)
Le Taj Exotica, un hôtel glamour «indian style» doté d’un spa fabuleux, posé sur l’un des plus beaux lagons du pays.

 

A un quart d’heure de bateau de Malé, le Taj Exotica confirme sa réputation d’hôtel glamour indian style. Doté d’un spa unique, d’un service raffiné et de nouveaux aménagements (notamment de mini-plages sur le deck des villas supérieures sur pilotis), le Taj Exotica jouit d’un atout merveilleux: un des plus beaux et plus vastes lagons des Maldives. Après les duos de transats rouges perçant le bleu de l’eau, l’image la plus célèbre de cet hôtel demeure sans doute l’Ocean Pavilion – un kiosque exotique sur pilotis, perdu au milieu de l’eau, pour ne pas dire de nulle part, spot idéal de snorkelling, mais aussi pour un dîner en tête à tête servi en barque. Une fois le repas terminé, les deux convives appellent les serveurs sur un portable pour regagner la terre ferme. Ou tentent de se faire oublier…(Le Figaro.Mag-18.02.2011.)

LE CARNET DE VOYAGE

 

PRATIQUE

Décalage horaire: + 4 à 5 heures sur l’heure française en hiver, selon les îles et les «resort times» (certains hôtels ajustent leur heure, pour ne pas perturber les clients ayant un jet-lag trop important).

Monnaie: les îles-hôtels facturent indifféremment en euros ou en dollars.

COMMENT Y ALLER?

XLAirways France (0.892.23.13.00; www.xlairways.fr) est la seule compagnie aérienne qui relie Paris à Malé sans escale (10 heures de vol à l’aller, 11heures au retour). Deux rotations hebdomadaires, d’octobre à mai, sur A330-200. Départs les lundis et mercredis, retours les mardis et jeudis. A partir de 659 € en classe Economique et 1759€ en classe Galaxie (intermédiaire entre Eco+ et Affaires), 20 kilos de bagages autorisés. Franchise de 15kilos pour les plongeurs.

NOS HÔTELS

Vivanta by Taj Coral Reef (00.96.06.50.04.10; www.tajhotels.com/TajGroup/ Vivanta-taj-maldives-coral-reef), nuit à partir de 302 € en villa double, petit déjeuner compris. Conrad Maldives Rangali Island (00.96.06.68.06.29; www.conradmaldives.com), nuit à partir de 366 € (valable en Beach Villa du 28avril au 31juillet et du 22 août au 30 septembre). Beach House Maldives, A Waldorf Astoria Hotel (00.96.06.50.04.10; www.beachhousecollection.com), nuit à partir de 400 € (valable en Water Villa du 28avril au 31juillet et du 22 août au 30 septembre). Taj Exotica Resort &Spa (00.96.06.64.22.00; www.tajexoticamaldives.com). Nuit à partir de 504 € en villa double. A noter: la Rehendi Suite vient d’être entièrement refaite. Tous ces prix s’entendent par villa et non par personne.

NOS COUPS DE COEUR

Côté cuisine. Le plateau de fruits de mer du restaurant Sunset Grill, au Conrad Rangali. A déguster en plein air. Concocté par Nicolas Boutin, le nouveau chef français, c’est juste une merveille. Le chef vient également de refaire la carte de l’Ithaa, avec plus de produits de la mer, et met au goût du jour les légumes cultivés aux Maldives comme les feuilles de koppee (sorte de chou). Mais aussi les langoustes et autres poissons locaux fraîchement grillés du Medium Rare, le restaurant de la plage du Beach House.

Côté bar. Les thés glacés maison du Vivanta sont peut-être les meilleurs du monde!

Côté cave. Mention spéciale pour les cours d’œnologie de Kamal, le sommelier indien du Beach House. Ils sont dispensés au Cellar, une cave construite au-dessous du niveau de la mer.

Côté plongée. Au mini-centre du Vivanta, tenu par Francky, qui vous emmène, à 20minutes de l’hôtel, nager avec les tortues marines. Super spot de snorkelling. Le capitaine maldivien vous montrera toutes les espèces.

 

Zen chic pour cette villa sur pilotis du Beach House Maldives...(Franck Prignet/Le Figaro Magazine)
Zen chic pour cette villa sur pilotis du Beach House Maldives

MALIN

Au lounge du Beach House Maldives, à l’aéroport, un iPad est remis à chaque client pour l’informer de toutes les possibilités de l’hôtel, lui proposer une galerie de photos, etc. Quand l’hydravion amerrit, l’hôtesse récupère la tablette. Au Conrad Rangali, ce sont des iPhone avec l’application qui sont prêtés aux clients durant leur séjour: carte de l’hôtel, infos sur les restaurants et horaires d’ouverture, prévisions météo, actualités du centre nautique, excursions en mer, sunset cruises, packages au spa, etc. Tout y est!

L’INSTANT MAGIQUE

Au Jiva Grande Spa, le spa du Taj Exotica, les rituels de purification sont inspirés de la tradition des rites de beauté de l’Inde ancienne. Notamment l’application de boue et d’herbes face à l’océan. Outre le soin, tout le cérémonial mis en place (pétales de fleurs, bols ciselés…) nous transporte dans un songe bien agréable.

LE BÉMOL

L’attente pour les correspondances des trajets en hydravion pour rejoindre les deux hôtels Hilton.

LA B.A.

Dans le cadre du Coral Project, les clients du Beach House peuvent parrainer un récif pour 100 $, coût de la construction et de la réimplantation d’un plateau de corail. Les récifs coralliens des Maldives, lieux essentiels pour l’alimentation et la reproduction de maintes espèces sous-marines, sont particulièrement fragilisés et menacés, alors qu’ils constituent une barrière viable contre la montée des eaux! De retour chez eux, les donateurs recevront régulièrement des nouvelles de la croissance de leur récif. (Le Figaro.Mag-18.02.2011.)

*******************************

 

4 réponses à “Maldives,escapades au zénith”

  1. 11 11 2011
    league of legends download (00:12:42) :

    Interesting…

  2. 21 11 2012
    Air Jordan 11 (22:42:06) :

    I beloved as much as you’ll obtain carried out right here. The caricature is tasteful, your authored subject matter stylish. nonetheless, you command get bought an edginess over that you wish be handing over the following. in poor health surely come more formerly once more since precisely the similar nearly very incessantly inside of case you protect this hike.

  3. 21 12 2012
    return man 2 (22:00:11) :

    I know my viewers would enjoy your work. If you’re even remotely interested, feel free to shoot me an email.
    return man 2 http://returnman-2.tumblr.com/

  4. 17 03 2016
    vacant lot for sale cavite (08:53:12) :

    I need to to thank you for this wonderful read!! I definitely loved every little bit of it. I have you book marked to check out new things you post…

    http://tinyurl.com/LotForSaleDasmaCavite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...