Incendies et catastrophes.2

**Incendies en Australie:

des centaines de maisons dévastées

Sydney encerclée par les flammes

Le 11 mars, la terre a tremblé dans le nord-est du Japon. Le séisme d'une magnitude de 8,9 a entraîné un tsunami qui a lui même provoqué l'accident nucléaire de Fukushima. Le séisme en lui-même n'a pas fait tant de dégâts, c'est le tsunami qui est à l'origine du plus gros des pertes humaines et des destructions, avec des vagues de 30 mètres de haut à certains endroits. Plus de 600 kilomètres de côtes ont été détruits. Des villes et des ports ont été rayés de la carte. Cinq mois plus tard, le bilan humain a été évalué à 15.689 morts et 4.744 personnes disparues, sans espoir de les retrouver. Des centaines de milliers de personnes se sont retrouvées sans logement. Ce séisme est l'un des plus importants jamais enregistrés au Japon.

Une femme et sa fille au milieu des décombres calcinés de leur domicile le 18 octobre 2013 à Winmalee

*AFP-18.10.2013-Le feu continuait de progresser vendredi dans le sud-est de l’Australie où les incendies de brousse ont potentiellement détruit des « centaines » de maisons et fait au moins un mort, selon les pompiers.
Des températures en baisse et un vent faiblissant ont apporté un peu de répit aux services de secours mais une centaine de foyers faisaient rage dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, l’Etat de Sydney, dont près de quarante restaient hors de contrôle.
La situation « est toujours très active, très dynamique et très dangereuse », a commenté le chef des pompiers de campagne de l’Etat, Shane Fitzsimmons, ajoutant qu’au moins 50.000 hectares de terre avaient brûlé.
Les feux attisés par des vents violents et erratiques, et par des températures anormalement hautes pour la saison, de quelque 34 degrés, ont fait rage jeudi dans les Montagnes bleues, à une centaine de kilomètres à l’ouest de Sydney. Les fumées ont plongé la plus grande ville d’Australie dans la pénombre.
Un homme de 63 ans est décédé d’une crise cardiaque en tentant de protéger sa maison contre les flammes au nord de Sydney. Deux pompiers ont également été blessés, selon le Premier ministre de l’Etat, Barry O’Farrell.
Des centaines de personnes ont passé la nuit de jeudi à vendredi dans des centres d’hébergement. L’un d’eux, Ron Fuller, a perdu sa maison à Winmalee, une ville de 6.000 habitants à 80 kilomètres de Sydney. « Nous avons connu pas mal d’incendies avant mais celui-là était hors du commun. Sa vitesse était extraordinaire, il a embrasé toute la zone », a-t-il témoigné.
Au total, « des centaines de maisons pourraient avoir été détruites », ont indiqué les pompiers sur leur compte Twitter.
Le Premier ministre australien, Tony Abbott, pompier volontaire, devait se rendre sur place dans la journée de vendredi.
Les incendies de brousse sont fréquents en Australie pendant l’été austral, de décembre à février. En 2009, un incendie dans l’Etat de Victoria (sud) avait tué 173 personnes et réduit en cendres des milliers d’habitations.*AFP-18.10.2013

*Sydney encerclée par les flammes

Incendies et catastrophes.2  media_xll_6204412

media_xll_6204417

L'incendie du Yosemite, le 3e plus important de l'histoire en Californie

La petite maison dans la prairie risque de partir en fumée

media_l_6204414

media_l_6204402

Les incendies dévastent la région de Sydney

**Les incendies dévastent la région de Sydney

Les services d’urgence de l’Etat australien de Nouvelle-Galles du Sud ne savent plus où donner de la tête. Pas moins d’une centaine d’incendies ravagent actuellement la région et la ville de Sydney est encerclée par les flammes.

Alors que l’été n’a pas encore commencé, la sécheresse a déjà des conséquences désastreuses en Australie. Si les feux de forêts se multiplient d’habitude en janvier, ce mois d’octobre obscurcit déjà le ciel de Sydney et de ses alentours, notamment dans les Blue Mountains. De quoi en faire les pires incendies de la décennie. Plus de 600 pompiers sont engagés dans la lutte.
Plusieurs centaines de maisons sont parties en fumée et des milliers d’autres sont sous la menace des flammes. Si une quarantaine d’incendies semblent plus ou moins maîtrisés, plus d’une cinquantaine sont toujours hors de contrôle. Une école de Springwood, communauté particulièrement touchée, est entourée par les flammes. Les enfants seraient en sécurité et les autorités font leur possible pour les évacuer le plus rapidement possible.
Les pompiers recommandent aux étudiants – en période d’examens – de ne pas risquer leur vie pour se rendre dans leurs établissements scolaires. Ils déconseillent également aux habitants de la région d’effectuer tout déplacement non indispensable pour éviter de se retrouver pris au piège au milieu de ces incendies qui changent rapidement de direction à cause des vents violents. D’ailleurs de nombreuses routes ont été fermées à la circulation.
La ville de Sydney est recouverte d’un épais nuage de fumée alors que des zones dans le Nord de la ville ont été touchées, avec plusieurs habitations réduites en cendres. 8.700 maisons sont privées d’électricité dans le Nord et l’Ouest de la ville. On annonce des températures maximales de 34 degrés pour toute la région, avec des vents de 90 à 100 km/h. *7sur7–17/10/2013

**************************************************

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...