Sauvetage en mer

*Les nouveaux défis des sauveteurs en mer

 La majorité des plaisanciers négligent de mettre un gilet de sauvetage lors de leurs sorties en mer.

*La majorité des plaisanciers négligent de mettre un gilet de sauvetage lors de leurs sorties en mer

Quatre cents personnes perdent la vie en mer chaque année en France, essentiellement chez les amateurs et les touristes. Les secouristes pointent la mauvaise préparation et l’inconscience du danger.

Sauvetage en mer coeur-«Dans le milieu du nautisme, il existe un réel déficit de conscience du danger»: sans appel, ce constat dressé par une enquête de l’Ifop pointe l’imprudence coupable de plaisanciers qui négligent souvent les gestes élémentaires susceptibles d’épargner des dizaines de vies. À titre d’exemple, à peine 40% des personnes pratiquant la voile ou 44% des pêcheurs en mer daignent porter un gilet de sauvetage. Les réfractaires considèrent que ce dernier est «inconfortable », «réservé aux amateurs ». Certains «n’en voient pas l’utilité».

«Or, les brassières permettent aux victimes de ne pas couler à pic en quelques minutes et d’attendre l’arrivée des secours», considère l’amiral Yves Lagane, président de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM). «Nos équipes ont les moyens d’appareiller en quinze minutes et de procéder à un sauvetage en tout point en moins d’1h30. En dépit de notre réactivité, il faut laisser quelque répit aux naufragés pour signaler la détresse et rester en situation de flotter, même en état d’hypothermie. Trop de décès ont encore des causes stupides … »

Deux-tiers des accidents à moins de 3000 mètres des côtes

Selon les estimations, entre 350 et 400 personnes perdent la vie en mer chaque année. Soit l’équivalent d’un crash de Boeing. «Les deux tiers des accidents graves ont lieu à moins de trois mille mètres du littoral et leur nombre est en légère progression d’une année sur l’autre», précise la SNSM. «Ils concernent les activités de baignade et de loisirs nautiques. Nous ne pouvons donc qu’appeler une nouvelle fois à la vigilance et à une meilleure préparation de toutes les activités.»

Si les décès chez les professionnels de la mer ont chuté d’un tiers – passant d’une centaine à une trentaine de disparitions en 2010 – grâce à une meilleure sensibilisation où ont été associés assureurs et femmes de marins, les touristes paient encore un lourd tribut. En 2010, environ 130 d’entre eux se sont noyés à moins de 300 mètres des côtes. Soucieux d’endiguer ces mauvaises statistiques, les nageurs sauveteurs de la SNSM animent cet été 275 postes de secours le long du littoral français. Ils officient sous l’autorité des maires, seuls responsables dans la bande côtière. «Un tiers des accidents graves sont liés à la baignade, quand les gens paniquent ou font un malaise au milieu des vagues», rappelle Yves Lagane. «Notre société de bénévoles, au côté de nombreux partenaires, consent beaucoup d’efforts en matière de prévention du grand public. Car si la mer est un espace de liberté, elle reste aussi une école de respect et de responsabilité face aux dangers… »

En moyenne 3000 euros pour un dépannage

Après les périls liés au «kite surf», au jet-ski ou à la plongée sous-marine, la vogue de nouvelles pratiques à risques comme le «paddle board», où l’on propulse une planche à la seule force des bras, préoccupent les professionnels. Plus au large, les adeptes du nautisme ne sont jamais à l’abri d’une avarie. Le 8 août dernier, une femme de 36 ans est décédée après le chavirage, à Trébeurden (Côtes-d’Armor), d’une petite embarcation à moteur à bord de laquelle avaient pris place dix personnes. Sans raison apparente et par une mer pourtant calme, le navire a chaviré à 500 mètres de l’entrée du port. L’année dernière, les vedettes de la SNSM ont vogué à l’aide de quelque 2 210 embarcations en difficulté.

Par nature, juillet et août constituent un pic d’activité sur les façades atlantique et méditerranéenne. Si le secours aux personnes est gratuit, la facture d’un dépannage de bateau peut être aussi salée que les eaux de la Méditerranée. À raison de 150 à 400 euros de l’heure en fonction de la taille de l’embarcation secourue, une intervention coûte en moyenne 3 000 euros aux plaisanciers. De quoi les faire réfléchir à une solide préparation avant de prendre le large. Bénéficiant depuis cet été d’un centre de formation ultramoderne aménagé sur 1000 m² à Saint-Nazaire, la SNSM veut «professionnaliser» encore la qualité de ses secours.

Cette structure, forte de quelque 6000 bénévoles, est une association loi de 1901 de droit privé, que 40% des Français assimilent à tort à un service public. Son budget annuel, qui s’établit à 20 millions, est financé pour près de 70% par des ressources d’origine privée. Régulièrement, la SNSM lance donc des appels aux dons. Plus qu’un simple SOS, le pari est de maintenir à flot cette activité absolument vitale. Les saint-bernard de la mer secourent près de quinze personnes chaque jour. (Le Figaro-19.08.2011.)

 

***Marine algérienne…..Acquisition de trois puissants sisterships

  ***grands remorqueurs d’assistance et de sauvetage en mer

L’Algérie est  en passe de devenir, en 2012, l’un des premiers acteurs du sauvetage maritime en Méditerranée ? Oui, lit-on dans le site français Mer et Marine dans un article consacré à cette information parue jeudi dernier.En effet, selon ce média électronique, «l’Algérie s’est payée trois grands remorqueurs d’assistance et de sauvetage dérivés des Abeille Bourbon et Abeille Liberté, livrés en 2005 et affrétés par la Marine française».

 Grâce à ces puissants remorqueurs, à même de porter assistance aux plus gros navires de commerce, la marine pourra, explique la même source, assurer efficacement la sécurité maritime au large des côtes algériennes où transitent de très nombreux bateaux, notamment les porte-conteneurs géants des lignes Asie-Europe, tout en disposant de moyens adéquats pour intervenir sur la flotte de tankers (bateaux-citernes) qui viennent s’approvisionner dans les terminaux pétroliers et gaziers algériens.

Il s’agit, selon toujours la même source, d’une version améliorée des remorqueurs d’intervention, d’assistance et de sauvetage français (RIAS). Ils présentent une capacité de traction au point fixe de 200 tonnes. Commandés par le ministère algérien de la Défense, ces navires seront utilisés pour la protection des côtes et l’assistance aux navires de commerce en difficulté. Le remorqueur, dont la livraison était prévue fin décembre, est encore à Brattvaag (Norvège) et devrait arriver prochainement l’Algérie. Les deux autres sisterships, qui n’ont pas été encore baptisés, leur livraison est prévue en juin et septembre prochains. Les nouveaux remorqueurs devraient être basés à Alger, Skikda et Oran. La firme Rolls-Royce, qui a conçu le design UT 515 CD et livré de nombreux équipements de ces bateaux, a assuré la formation des équipages algériens dans son centre d’entraînement norvégien d’Alesund. (El Watan-08.01.2012.)

**une opération de sauvetage au large d’Annaba

 Les éléments des gardes-côtes de la station maritime Est de Annaba ont réussi, dans la soirée de lundi 02.01.2012., une opération de sauvetage en haute mer d’un petit métier avec deux pêcheurs à son bord, apprend-t-on de sources maritimes

.Il était 20h, lorsqu’un proche des deux occupants de l’embarcation a alerté les garde-côtes sur la situation difficile dans laquelle se trouvait cette dernière qui était en passe de chavirer. Immédiatement, plusieurs unités semi-rigides ont été déployées pour effectuer des recherches dans des conditions climatiques défavorables. Vingt minutes après, l’embarcation en dérive a été localisée à 10 miles nautiques (18.5 km) au nord de Draouche, une plage déserte de la commune d’El Kala, dans la wilaya d’El Tarf. Les marins pêcheurs ont été récupérés à bord d’une frégate de sauvetage et leur petit métier remorqué.

Selon les premières informations, les deux «navigateurs» ont ébranlé, dans la matinée, depuis le port de Annaba pour une partie de pêche, mais une avarie mécanique, survenue alors qu’ils étaient au large, les a mis en péril dans une mer très agitée avec des vents violents qui ont compliqué la situation de l’embarcation, sans moyens de propulsion. C’est ce qui a poussé les sinistrés à contacter par téléphone mobile un proche pour alerter les garde-côtes à l’effet de venir à leur secours. Arrivés à bon port sains et saufs, ils ont subi, néanmoins, une visite médicale par le praticien de la Protection civile. (El Watan-05.01.2011.)

**Sauvetage d’un navire au large de Annaba—(10.03.2012.)

 L’intervention des secouristes de la station maritime principale a été immédiate avec deux remorqueurs et deux frégates militaires rapides de la marine nationale.

<br />
 » width= »414″ height= »298″ /></a></strong></span></p>
<p><span style=Les éléments des garde-côtes de la station maritime Est de Annaba ont réussi, hier, une opération de sauvetage en haute mer d’un navire battant pavillon Bahamas (CMA CGM Oran), apprend-on de sources portuaires. Long de 102 mètres, ce porte-containers qui a ébranlé depuis le port de Sfax (Tunisie) à destination de l’Algérie, a été victime d’une mer déchaînée alors qu’il naviguait à 5 miles au nord de Ras El Hamra (Annaba). Le «mayday» a été donné vers 9h 30 par le commandant de l’équipage lorsque son navire a trouvé des difficultés pour contrôler son bateau avant de faire stopper les hélices et le mettre en rade, évitant ainsi une navigation en mer Méditerranée, déchaînée. D’autant plus que le vent soufflait à une vitesse de Force 7 sur l’échelle de Beaufort.

Après que le navire a été localisé, l’intervention des secouristes de la station maritime principale de Annaba a été immédiate. Assistés de deux remorqueurs – Sidi Brahim et Mazafran-, deux frégates militaires rapides de la marine nationale ont été déployées pour venir au secours de «CMA CGM Oran» dont l’équipage est composé de 15 marins. La mission a été menée avec succès, estiment nos sources qui déplorent néanmoins des conditions de navigation très difficile. En effet, il aura fallu plus de 6 heures d’intervention aux deux remorqueurs de l’entreprise portuaire (EPA) et aux deux bateaux de la marine nationale pour arriver au navire, le remorquer et l’accoster à quai au port commercial de Annaba. Quant à l’équipage, il est sain et sauf. (El Watan-11.03.2012.)

**Deux pêcheurs sauvés par les garde-côtes à l’est de Skikda (Algérie)

 Deux jeunes pêcheurs qui étaient en difficulté loin de la plage de Oued Saboune, à l’est de Skikda, ont été sauvés,
mardi matin, par les éléments du groupement territorial des gardes côtes de Skikda (GTGC).

Selon le commandant du GTGC, les deux personnes, toutes deux âgées de 32 ans, ont été surprises par le changement brusque des conditions météorologiques alors qu’elles se trouvaient sur un rocher isolé au lieudit Ghar Ghrab. «Les deux pêcheurs qui avaient été contraints de passer la nuit sur ce rocher étaient vraiment en danger», rapporte notre interlocuteur. L’impressionnante houle, avec des vagues de plus de 4 m, qui a caractérisé la région durant ces dernières 24 heures a carrément isolé les deux hommes.

«On a enclenché l’opération de sauvetage à partir de 7 h du matin. La vedette El Haml, avec des plongeurs à son bord, a été dépêchée dans des conditions météorologiques assez spéciales pour sauver les deux pêcheurs. Nos plongeurs ont réussi, après plus de 2 heures,
à récupérer les victimes saines et les ramener à notre groupement pour êtres auscultés par le médecin de l’unité», précise le commandant du GTGC. A rappeler que c’est la seconde fois que les éléments du GTGC de Skikda mènent de telles opérations de sauvetage. Il y a une année, une personne avait été sauvée sur ce même rocher. (El Watan-07.03.2012.)

 ***********************

*Près de 15 millions de marins pêcheurs dans le monde (100.000 en Algérie)  

**Béni-Saf: La sécurité maritime en démonstration

spacer

Si certains drames en mer sont toujours présents dans les mémoires des gens de mer, il en demeure que les statistiques, en ce 27 avril, sont toujours terrifiantes. Près de 15 millions de marins pêcheurs dans le monde (100.000 en Algérie) sont, chaque jour, exposés aux risques d’un accident de travail en mer. Et plus de 70% des accidents en mer sont recensés au moment des opérations de remontage ou de largage ou mouillage du matériel de pêche. Le feu et l’avarie occupent des places non négligeables dans le reste du lot. Alors comment lutter contre le feu à bord d’un navire et comment organiser sa survie et celle d’autrui après l’abandon du navire en cas de naufrage, toutes ces questions trouvent leurs réponses dans une formation de base, aujourd’hui obligatoire à tout marin naviguant à bord d’un bateau.

 Profitant de la journée mondiale des accidents de travail, placée cette année par l’OST (Organisation scientifique du travail) sous le slogan «sécurité maritime», l’ETFPA de Béni-Saf a organisé, ce lundi sur les abords du quai Sud du port de Béni-Saf, une manifestation technique visant à vulgariser ce savoir-faire indispensable. En effet, l’opération a été l’exécution d’une série d’exercices visant à préserver l’intégrité physique de l’équipage à bord d’un navire en difficulté dans des situations données. En fait, tous les gestes techniques dont tout maritime à bord d’un bateau doit les connaître et surtout souvent les répéter. Ainsi, et sous l’encadrement des enseignants de l’école, deux groupes de stagiaires (des futurs patrons côtiers) ont réalisé sans faute tous les mouvements nécessaires et utiles dans deux situations assimilées, lutte contre le feu et la survie collective lors d’un naufrage.

 Le premier atelier consistait à se prémunir de moyens de lutte (dispositif de protection individuelle et dispositif de protection collective) et de savoir lutter contre tous types de feu déclarés à bord. Dans le second atelier, si le canot de sauvetage ou bobard demeure une pièce maîtresse importance dans la survie du groupe, l’ordre chronologique des gestes à réaliser fut tout autre. La foule présente a eu plein les yeux. Une fois à l’eau, ces futurs lieutenants de la pêche ont régalé l’assistance en exécutant des mouvements d’ensemble formant tantôt un brancard humain, tantôt un radeau… Tous ces gestes doivent, nous dit un instructeur, être répétés périodiquement. Cette manœuvre doit aussi, ajoutera-t-il, se faire à chaque fois que plus de 10% de l’équipage a été remanié. Quant au canot, il doit être régulièrement visité. Car largué, il doit se déplier automatiquement sous l’effet de la pression hydrostatique ou d’immersion (contact de l’eau d’une substance qui commande le système de pliage). Car ce qui est souvent inquiétant, que sur certains bateaux, nous dit-il encore, les bobards ne sont jamais contrôlés. Certains sont même cadenassés ou carrément remplacés.

 Notons aussi qu’une exposition était organisée en même temps. Enfin, et jusqu’à aujourd’hui, 60 inscrits maritimes ont déjà suivi ce type de formation à l’EFTPA. L’objectif est d’en former 11.000, mais faudrait-il que ces derniers se manifestent. Pour rappel, l’Algérie, qui est membre à l’OMI (Organisation maritime internationale), a ratifié la norme STCWF (F comme Fishing ou poissons), convention internationale de formation des gens de mer dans le but d’améliorer la sauvegarde de la vie humaine en mer dont plus tard ne seront plus autorisés à naviguer les sans-titre. (Quotidien d’Oran-29.04.2010.)
********************** 

*Achat de trois remorqueurs de sauvetage en mer pour les ports algériens…

Le naufrage du céréalier «Béchar» qui avait causé la mort de 16 marins et l’échouage du Batna au port d’Alger, le 13 novembre 2004 et récemment l’échouage du navire de marchandises battant pavillon togolais au port de Ténès, faisant deux morts et six disparus parmi les membres de l’équipage a remis au goût du jour la question de la sécurité des bateaux en rade des ports algériens. N’ayant jamais été confrontée à ce genre de situations, la Compagnie nationale algérienne de navigation (CNAN) avait été complètement dépassée par les évènements. Les messages de détresse émis par l’équipage du Béchar et du Batna faisant état de la situation difficile et critique de leurs navires étaient en vain. La tragédie du Béchar et du Batna a dévoilé au grand jour la défaillance du système de contrôle et de sécurité de nos navires qui ne sont guère en sécurité même à quelques centaines de mètres de l’enceinte portuaire. Afin de faire face à des situations similaires et éviter d’autres drames dans les eaux territoriales, les Entreprises portuaires d’Alger, d’Arzew et de Skikda ont signé, hier, avec la société émiratie Grandweld Dubaï des contrats d’acquisition de trois remorqueurs de haute mer destinés aux opérations de recherche et de sauvetage, a-t-on appris auprès de la direction générale du Groupement d’intérêt commun des entreprises portuaires (Gic – Ep). Ces contrats d’un montant de plus de 80 millions d’euros portent sur l’acquisition de trois remorqueurs d’une puissance de traction de 130 tonnes destinés à la couverture de l’ensemble de la côte algérienne dans le cadre du Service national de recherche et sauvetage maritimes (SAR/M), indique la même source. Les trois contrats ont été paraphés par les P-dg des Entreprises portuaires respectivement d’Alger, d’Arzew et de Skikda, du côté algérien, et du directeur général de la société Grandweld Dubaï, du côté émirati. Le financement de ces contrats est effectué sur la base d’une convention conclue avec le Crédit populaire d’Algérie (CPA) pour l’octroi d’un crédit à des conditions avantageuses couvrant 85 % du montant de chaque contrat, précise la même source. Cette acquisition, effectuée sous l’autorité du ministère des Transports, permettra aux trois entreprises portuaires algériennes de contribuer aux opérations de recherche et de sauvetage en mer, conformément à la réglementation en vigueur relative aux opérations de recherche et de sauvetage menées sous l’autorité du Service national des gardes-côtes (SNGC), indique le directeur général du Gic-Ep. À cet effet, une étude avait été réalisée avec un bureau international spécialisé dans le domaine maritime dont les résultats ont permis d’établir un cahier de charges, suite auquel un appel d’offres international avait été lancé avec à la clé des soumissions de nombreux chantiers d’envergure. Quant aux délais de livraison de ces remorqueurs dont le coût unitaire est de l’ordre de 27 millions d’euros, ils sont de 26 mois pour le port de Skikda, de 29 mois pour celui d’Arzew et de 31 mois pour le port d’Alger. Filiale du groupe Gulf Marine Maintenance and Offshore Service Company (GMMOS), la société Grandweld Dubaï a été créée en 1984 et est spécialisée dans la conception des navires ainsi que la construction et la réparation navale, des remorqueurs et des navires de sécurité. (Le Courrier d’Algérie-30.12.09.)

 

36 réponses à “Sauvetage en mer”

  1. 18 09 2011
    farmville cheats (10:33:41) :

    Regards for sharing ElAyam.1 » Sauvetage en mer with us keep update bro love your article about ElAyam.1 » Sauvetage en mer .

  2. 20 09 2011
    farmville animals profit (00:32:22) :

    I agree with your ElAyam.1 » Sauvetage en mer, wonderful post.

  3. 28 10 2011
    John Hancock (15:21:57) :

    Great write-up, I am normal visitor of one’s site, maintain up the nice operate, and It’s going to be a regular visitor for a long time. « Good nonsense is good sense in disguise. » by Josh Billings.

  4. 5 11 2011
    aqualab (09:53:22) :

    I really believe you will do much better in the future I appreciate everything you have added to my knowledge base.Admiring the time and effort you put into your site and detailed info you offer!

  5. 6 11 2011
    jyj (22:42:39) :

    Thank you for the auspicious writeup. It in fact was a amusement account it. Look advanced to more added agreeable from you! By the way, how could we communicate?

  6. 13 11 2011
    Allison Cumbert (15:11:07) :

    Appreciate it for this rattling post, I am glad I detected this web site on yahoo.

  7. 17 02 2014
    whitesand tourist services (18:33:03) :

    that would be the finish of this post. Right here you

  8. 18 02 2014
    Dating Tester (03:35:00) :

    Here are a few of the web-sites we advocate for our visitors

  9. 25 02 2014
    paintless dent repair training (05:57:26) :

    The data mentioned in the post are a number of the best offered

  10. 25 02 2014
    paintless-dent-repairs.net (13:59:43) :

    usually posts some incredibly intriguing stuff like this. If you

  11. 26 02 2014
    Forex Currency Trading (02:52:56) :

    just beneath, are various entirely not associated web sites to ours, nevertheless, they’re surely really worth going over

  12. 28 02 2014
    book of ra gratis app (00:43:01) :

    below you

  13. 28 02 2014
    Business Directory Australia (16:43:24) :

    check below, are some absolutely unrelated sites to ours, on the other hand, they’re most trustworthy sources that we use

  14. 1 03 2014
    live cricket (16:09:52) :

    we came across a cool site that you simply may appreciate. Take a appear in case you want

  15. 2 03 2014
    paper banknotes (06:14:43) :

    please take a look at the web-sites we follow, which includes this a single, as it represents our picks in the web

  16. 2 03 2014
    islam 1000 (15:44:45) :

    usually posts some really exciting stuff like this. If you

  17. 19 03 2014
    paintless dent repair training (08:00:02) :

    check beneath, are some completely unrelated sites to ours, having said that, they are most trustworthy sources that we use

  18. 19 03 2014
    seo-superior.com (12:43:27) :

    one of our visitors lately proposed the following website

  19. 20 03 2014
    TEEN PORN PICS (13:03:15) :

    we came across a cool web site which you could enjoy. Take a look for those who want

  20. 21 03 2014
    dingwizard.org (07:06:36) :

    one of our guests just lately recommended the following website

  21. 21 03 2014
    code de reduction (22:57:55) :

    below you

  22. 25 03 2014
    facebook (23:30:12) :

    below you will obtain the link to some sites that we feel you must visit

  23. 27 03 2014
    pdr-training.com (06:17:00) :

    usually posts some very fascinating stuff like this. If you are new to this site

  24. 28 03 2014
    paintless dent repair training (08:24:49) :

    although web sites we backlink to below are considerably not associated to ours, we feel they are essentially worth a go through, so have a look

  25. 4 04 2014
    escorts vegas (16:19:43) :

    just beneath, are numerous entirely not connected web pages to ours, having said that, they’re certainly worth going over

  26. 6 04 2014
    Kosmetik Online Shop - Sonnencreme (06:37:32) :

    Every when inside a even though we choose blogs that we study. Listed below are the newest internet sites that we pick

  27. 6 04 2014
    Tagesdeals - Kosmetik Tagesdeals (12:14:40) :

    very handful of websites that take place to be comprehensive beneath, from our point of view are undoubtedly well really worth checking out

  28. 9 04 2014
    pdr-training.net (22:41:19) :

    Every after inside a although we pick out blogs that we study. Listed below would be the most up-to-date websites that we choose

  29. 10 04 2014
    pdr training (09:15:28) :

    Here is a good Weblog You may Come across Interesting that we Encourage You

  30. 10 04 2014
    paintless dent repair training (17:52:17) :

    very handful of web-sites that take place to become comprehensive below, from our point of view are undoubtedly well really worth checking out

  31. 11 04 2014
    paintless dent removal training (13:24:26) :

    below you

  32. 12 04 2014
    vietnam flowers and gifts (01:56:17) :

    we came across a cool web page that you simply may possibly love. Take a search in case you want

  33. 12 04 2014
    motel (22:44:40) :

    here are some hyperlinks to websites that we link to for the reason that we assume they may be really worth visiting

  34. 16 06 2015
    Joie Lafauci (15:20:05) :

    juicy couture cyber Monday deals abercrombie cyber Monday abercrombie cyber Monday dealsHARRIS: No real fighting has happened yet in Crimea, but behind the t juicy couture cyber Monday ense posturing and positioning on abercrombie cyber Monday sale this little peninsula is a standoff of world powers. Emily Harris, NPR News. No quotes from…

    http://random1.qy119.com

  35. 10 03 2016
    lot for sale dasmarinas (18:29:22) :

    Hi there! I could have sworn I’ve visited this site before but after going through some of the posts I realized it’s new to me. Anyhow, I’m definitely delighted I discovered it and I’ll be bookmarking it and checking back regularly!

    http://tinyurl.com/LotForSaleCavitePhilippines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...