Journée internationale de la lenteur

**Journée de la lenteur:  prenez votre temps

Illustration: Un couple fait la sieste sur un banc dans un parc.

*Profitez-en, nous sommes le 21 juin et c’est le jour le plus long de l’année, vous allez pouvoir prendre votre tempspour faire ce que vous avez à faire. Et si vous n’avez rien à faire, c’est encore mieux… vous prendrez votre temps pour regarder le temps passer !

L’origine de cette journée est Québecoise et remonte à 2001. Elle émane d’esprits non-conformistes et fait (lentement) son trou… la meilleure façon de célébrer la Journée internationale de la lenteur serait de respirer profondément, ou encore de regarder les nuages qui flottent dans le ciel, affirme une de ses créatrices canadiennes. Largement célébrée sur le web, la journée de la lenteur semble cependant peiner à franchir les frontières et reste « farouchement » québecoise… l’avenir nous donnera peut-être tort et nous essaierons de relayer les autres initiatives dés que nous en aurons eu connaissance…

***Psychiatre et chronobiologiste à Paris, Marc Schwob explique les manières de «prendre du recul»…

*La journée internationale de la lenteur alerte sur nos rythmes de vie. Est-ce un vrai problème?

Aujourd’hui, les trois quarts des patients qui passent dans mon cabinet sont touchés par un stress lié à leurs rythmes de vie. Cela induit des conséquences qui peuvent être graves. On parle là d’anxiété chronique, de dépression, de burn-out et bien sûr des troubles du sommeil.

*On a coutume de dire que la vie actuelle est plus «speed» que par le passé. C’est une réalité?

Oui, notamment en raison de la multiplication des moyens de communication. Aujourd’hui, l’attention des gens est sans cesse zappée par quelque chose. Il y a tellement de choses qui nous sollicitent au quotidien qu’on estime avoir perdu un quart de notre attention en l’espace de vingt ans. Le cerveau tente en permanence d’intégrer les informations qui apparaissent. Mais à un moment donné, le cerveau ne peut plus faire face.

*Transports, travail, pollution: le stress du rythme de vie est-il un phénomène uniquement urbain?

La plupart des gens qui en souffrent travaillent en ville. Mais, cela ne veut pas dire que ce phénomène ne fait pas de victime dans les campagnes. On peut très bien trouver un agriculteur victime de burn-out car il n’arrive plus à gérer  les choses…

*Benjamin Franklin disait: «Le temps, c’est de l’argent». Ce phénomène s’explique-t-il par la mondialisation de l’économie?

Le rythme actuel des choses est en effet dicté par notre économie. Il faut toujours aller plus vite dans la prise de décision professionnelle dans un but économique. Pour changer les choses, il faudrait que les décideurs économiques intègrent la notion du bien-être de leurs salariés.

*Individuellement, existe-t-il des trucs pour lâcher prise?

Oui. Avec plusieurs spécialistes, nous avons créé le site SOS Stress sur lequel nous indiquons plusieurs astuces. La première d’entre elles est sans doute de faire la sieste. Chirac lui-même faisait l’éloge de la sieste. Ensuite, il faut savoir prendre cinq minutes deux fois par jour pour méditer. Agir sur la respiration pour se détendre. Enfin, je conseille aux croyants de prendre chaque jour cinq minutes pour prier. Car cela permet aussi de souffler face à la réalité. (20Minutes-20.06.2012.)

*RYTHME – Célébrée ce jeudi 21 juin, la Journée de la lenteur appelle à la relaxation

«Nous avons simplement prévu de faire une grande sieste collective dans un parc. Pour le reste, on verra bien…» Président-fondateur du Parti de l’humour, Etienne Moulron célébrera comme il se doit la Journée internationale de la lenteur, ce jeudi 21 juin, jour le plus long de l’année. Si l’intitulé – inventé par une poignée de Québecois en 2001 – prête à sourire, la lenteur est un sujet sérieux. «Il faut savoir prendre le temps de réfléchir, poursuit Etienne Moulron. Trop de gens vont trop vite dans le mur!»

Un quart de l’attention disparu

Psychiatre et chronobiologiste, Marc Schwob confirme que les trois quarts de sa clientèle sont ainsi atteints par ce mal. «Ils ont des comportements de stress, confie-t-il. Leur attention est sans cesse zappée par quelque chose. Un quart de l’attention dont nous disposions il y a vingt ans a disparu…» Tel le lapin blanc scotché à son réveil d’Alice au pays des merveilles, l’homme moderne court pour attraper le métro, répond à deux appels téléphoniques en même temps et se dépêche de se coucher le soir pour… ne pas être en retard à son rendez-vous du lendemain… Les conséquences: «Anxiété chronique, dépression, “burn out”, troubles du sommeil», liste Marc Schwob.

La Journée internationale de la lenteur serait donc le premier moyen de retrouver un peu de quiétude. Le problème, c’est que «Le temps, c’est de l’argent», comme disait Benjamin Franklin. «Le rythme actuel est dicté par l’économie», complète Marc Schwob. (20Minutes-19.06.2012.)

Journée de la Lenteur : allez-y doucement !

**Journée de la Lenteur : allez-y doucement !

Le 21 juin n’est plus seulement le premier jour de l’été ou celui de la Fête de la Musique, c’est aussi, pour la première année, celui de la lenteur. Alors profitons-en !  Aujourd’hui, pas question de se presser : on allonge la pause déjeuner et on prend son temps à la machine à café, histoire de fêter comme il se doit cette première Journée de la Lenteur. Une idée soufflée par les Canadiens, qui la pratiquent avec grand sérieux depuis 2001. Une société québécoise d’assurance a même lancé une campagne pour inciter les conducteurs à conduire moins vite.

Et pour le psychiatre Christophe André, c’est une excellente initiative : « Le cerveau humain a besoin à certains moments que les choses aillent vite, et à d’autres que les choses aillent lentement, pour se sentir exister, pour récupérer. » Alors, pourquoi se priver ? (Source : Le Parisien) 21.06.2012.

Journée internationale de la lenteur

****«En 2001, Clémence Boucher, ses acolytes Lyne Pelletier et François Chevalier ainsi que le sage fanfaron François Gourd ont inventé La journée internationale de la lenteur» rappelle Sylvie St-Jacques sur le blogue Granos urbaines. Au menu de cette neuvième journée, aujourd’hui dès 9h près de la statue de Félix Leclerc au parc La Fontaine, l’atelier «d’introspection sensorielle» (avec Clémence Boucher), la performance «Pousse de barbe en direct et émanation de la sagesse» avec Swami Banane Yo Gourd ainsi que la «Lente performance infiltrante» (avec une bande d’artistes en mode slow). «Paraît que des invités-surprises pourraient aussi se pointer le bout du museau, poursuit Sylvie St-Jacques. Ou peut-être décideront-ils de laisser faire et plutôt appuyer sur snooze»- Infos: www.lenteur.org

 

****************************

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...