Traquer les extraterrestres

kepler.jpg

Le 6 mars au soir, le télescope spatial Kepler décollera de Cap Canaveral, en Floride. Dans les trois prochaines années, il devrait détecter une centaine de planètes similaires à la Terre, où la vie pourrait avoir éclos.

«C’est un pas crucial dans la recherche des exoplanètes», explique Robert Lamontagne, astronome à l’Université de Montréal. «Jusqu’à maintenant, nous n’étions pas capables de détecter des planètes dont la masse était inférieure à deux ou trois fois celle de la Terre. Kepler pourra voir les planètes de même masse que la Terre, et même moins.»

Les exoplanètes sont détectées par deux méthodes. On peut déduire leur existence à partir de la variation de la vitesse de rotation de son étoile, due à l’attraction gravitationnelle de la planète. Plus rarement, on peut «voir» la planète quand elle passe devant l’étoile et en diminue l’intensité. Mais cette dernière méthode, plus précise que l’autre parce qu’elle équivaut à une observation plus directe de la planète, nécessite des télescopes très puissants, et ne peut être utilisée si l’axe de la planète ne la fait pas passer devant son étoile. Plus de 340 exoplanètes sont indiquées dans un catalogue de l’Observatoire de Paris.

Une soixantaine d’exoplanètes ont été détectées en «transit», devant leur étoile. Selon M. Lamontagne, Kepler devrait détecter une centaine de planètes en transit ayant la taille de la Terre, et de 200 à 300 ayant deux ou trois fois la taille de la Terre. Kepler scrutera pendant trois ans la même région du ciel, qui abrite 100 000 étoiles. Il pourra détecter une variation d’intensité de l’étoile d’un millionième, ou 0,0001%, ce qui pourrait permettre d’analyser la composition de l’atmosphère des exoplanètes.

«Jusqu’à maintenant, nous n’avons détecté que deux ou trois exoplanètes plus ou moins de la taille de la Terre, c’est-à-dire deux ou trois fois sa masse, et qui sont situées dans une zone habitable, ni trop près ni trop loin de son étoile,» dit M. Lamontagne.

Kepler sera le télescope spatial embrassant la plus vaste zone du ciel, selon Denis Laurin, gestionnaire de l’astronomie spatiale à l’Agence spatiale canadienne. «C’est une optique très impressionnante, dit M. Laurin. Il n’a pas seulement un miroir comme Hubble, mais aussi une lentille correctrice.» Kepler a une lentille d’un mètre de diamètre, contre seulement 30 centimètres pour le télescope spatial européen Corot, lancé en 2006, qui a permis de détecter les exoplanètes les plus semblables à la Terre.

L’équipe d’une quinzaine de chercheurs qui disséqueront les données de Kepler a un lien avec le Canada. Elle compte un astronome qui a travaillé sur le télescope spatial canadien Most, lancé en 2003, qui avait une lentille de 15 centimètres. «Most est un peu similaire à Kepler, mais en beaucoup plus modeste», dit M. Laurin. Le satellite canadien a détecté trois exoplanètes, et a réalisé une première, selon M. Laurin: l’observation de l’effet de la réflexion de la planète sur l’étoile. (La Presse – 05.03.09.)

*********************

*Des traces de vie d’origine extraterrestre découvertes dans une comète….

Les particules collectées en 2004 dans des cubes d'aérogel par la sonde ont été rapportées sur Terre en 2006 dans le désert de l'Utah.
Les particules collectées en 2004 dans des cubes d’aérogel par la sonde ont été rapportées sur Terre en 2006 dans le désert de l’Utah.

Des chercheurs de la Nasa ont trouvé des molécules d’acides aminés dans les microparticules que la sonde Stardusta collectées à proximité de la comète Wild 2 en 2004.

Traquer les extraterrestres coeur- Des chercheurs américains ont découvert des traces de glycine, le plus simple des acides aminés, dans des échantillons recueillis en janvier 2004 dans la comète Wild 2 par la sonde Stardust de la Nasa. «La glycine est un acide aminé utilisé par les organismes vivants pour fabriquer des protéines, et c’est la première fois que cette substance organique a été trouvée dans une comète», explique Jamie Elsila du centre Goddard de la Nasa. «Notre découverte conforte la théorie selon laquelle certains des éléments de base de la vie se sont formés dans l’espace et ont été projetés sur la Terre il y a très longtemps par des impacts de météorites et de comètes», ajoute le chercheur dans un communiqué.

«Cette découverte confirme également l’idée que les éléments fondamentaux de la vie sont communs dans l’espace. Cela renforce l’argument que la vie n’est pas un phénomène rare dans l’Univers», déclare Carl Pilcher, de l’Institut d’astrobiologie de la Nasa.

Les protéines sont les molécules de base de la vie. Elles sont utilisées dans toutes les structures organiques des cheveux aux enzymes et constituent le catalyseur qui accélère ou régule les réactions chimiques dans les organismes. La vie utilise vingt différents acides aminés dans un nombre gigantesque de combinaisons pour fabriquer des millions de protéines différentes.

Plus fines qu’un cheveu

Stardust s’était approchée à moins de 225 km de Wild 2 le 2 janvier 2004 pour y capter des échantillons de poussières et de particules cométaires dans des cubes d’aérogel. Ce matériau, formé à plus de 99 % de vide, a permis de collecter les particules à grande vitesse sans les endommager. La plupart de ces particules cométaires sont plus fines qu’un cheveu humain. Seules deux douzaines des particules les plus grosses sont visibles à l’œil nu.

L’aérogel avait ensuite été enfermé dans une capsule qui s’était détachée du vaisseau avant d’être parachutée sur la Terre le 15 janvier 2006. Des échantillons de Wild 2 ont été distribués à environ 150 chercheurs dans le monde pour être analysés.

Les comètes, sortes de déchets produits lors de la naissance du système solaire il y a 4,5 milliards d’années, devraient aussi permettre d’en connaître les origines. Reste à savoir maintenant si les autres laboratoires vont trouver eux aussi cette molécule. En effet, il peut y avoir eu une contamination terrestre.(Le Figaro-19.08.09.)

***************

 Le joli ovni qui a survolé la Chine

Vendredi 9 juillet, un bel OVNI au panache blanc a survolé la ville de Hangzhou en Chine. L’aéroport a été fermé.

VIDEO

cliquer ici:

* http://www.youtube.com/watch?v=YnszlJC8iGs&feature=player_embedded

Vendredi 9 juillet 2010, en fin de journée, un objet volant non identifié a survolé la ville de Hangzho, capitale de la province chinoise de Zhejiang. L’aéroport a été fermé, les vols déroutés vers les villes voisines. Deux heures plus tard, tout était rentré dans l’ordre.

Après une enquête, les autorités chinoises ont pu identifer l’objet. Mais leurs conclusions n’ont pas été rendues publiques, rapporte le site China Daily qui suppose que le phénomène relève du domaine militaire. (Source: China Daily)

autre vidéo**  http://www.youtube.com/watch?v=Bk4bEd90v7Y&NR=1

Une réponse à “Traquer les extraterrestres”

  1. 28 12 2012
    return man 2 (12:54:09) :

    I know my viewers would enjoy your work. If you’re even remotely interested, feel free to shoot me an email.
    return man 2 http://returnman-2.tumblr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...