Éclipses solaires ou lunaires

*******************************************

« Super lune », ce lundi 14 novembre, un spectacle inédit depuis 1948

media_xll_8029635

Ce lundi 14 novembre 2016, les cieux nous gratifieront d’un phénomène rare: celui de « super lune », un spectacle inédit depuis 1948 pendant lequel l’astre apparaîtra plus proche, plus gros et plus lumineux. Oui mais voilà, nous sommes mi-novembre et comme souvent à cette époque, les nuages seront de la partie, gâchant ce précieux moment. Et comme le phénomène ne sera plus visible avant 2034, ce serait dommage de se priver du spectacle. Pour pallier ce désagrément, une solution, note le Huffington Post: le streaming, soit regarder la lune sur votre écran grâce au site The virtual telescope qui retransmettra des images de la lune en direct à partir de 17 heures depuis un téléscope situé en Italie (voir vidéo ci-dessous). Youpi! ** vidéo- super lune

***Plus proche, plus grosse, plus lumineuse: la pleine Lune sera lundi soir la star de la voûte céleste, offrant un spectacle inédit depuis près de 70 ans pour les astronomes et amoureux de l’astre de la nuit.

« A son lever, les observateurs auront l’impression que la Lune est géante », explique Pascal Descamps, de l’Observatoire de Paris.
Il va se produire lundi un phénomène appelé « super Lune », avec la concomitance de deux phénomènes astronomiques: la phase de pleine Lune tombe presque au moment où l’astre, dont l’orbite est elliptique, est au plus près de la Terre. Elle nous apparaît donc plus grande et plus brillante que la normale.
La Lune atteindra son périgée, son point le plus proche de la Terre, à 11H22 GMT (12H22 heure belge) et sera pleine à 13H52 GMT (14H52 heure belge). Elle sera visible, une fois la nuit tombée, partout dans le monde. 
« Une super Lune peut être jusqu’à 14% plus grande et 30% plus lumineuse qu’une pleine Lune à son apogée (le point de son orbite le plus éloigné de la Terre, ndlr), selon la Nasa.

« Des super Lunes plus super que d’autres »
Ces « super Lunes » reviennent tous les 1 an et 48 jours. « Mais il y a des super Lunes plus super que d’autres », note l’astronome français. 

Lundi, elle sera à « seulement » 356.509 km de la Terre (pour une distance moyenne de 384.400 km). « Il faut remonter au 26 janvier 1948 pour avoir une super Lune dont la distance avec la Terre soit plus petite », explique Pascal Descamps. Et il faudra attendre le 25 novembre 2034 pour que la Lune se rapproche davantage de nous.
D’où le nom choisi cette fois-ci, celui de « super extra Lune »! Une accumulation de préfixes, utilisée par la Nasa, qui fait un peu sourire les astronomes européens.
Encore mieux avec des jumelles ou un télescope
Pour une fois, le spectacle d’astronomie sera aussi pour les couche-tôt: il suffira de mettre la tête dehors au moment où elle apparaîtra. « Si on l’observe au moment de son lever, l’effet de super Lune sera doublé d’un effet que l’on appelle l’illusion lunaire », explique Pascal Descamps. Cette illusion d’optique fait apparaître le satellite de la Terre plus gros près de l’horizon que lorsqu’il se trouve haut dans le ciel.
De plus, « comme le système Terre/Lune se rapprochera du moment de l’année où il est le plus proche du Soleil (le 4 janvier 2017), la Lune recevra plus de lumière du soleil que d’habitude, ce qui va également augmenter sa luminosité apparente », explique l’Association astronomique irlandaise (IAA).
Visible de partout (si la météo le permet évidemment), le show est pour tout le monde, observable à l’oeil nu. Mais avec des jumelles ou un télescope, on pourra scruter la surface lunaire comme jamais.*10/11/2016 -Source: Belga

***********************************************

Eclipse totale et super lune **de 03h11 à 04h23, heure algérienne

** (du dimanche 27 septembre 2015 au lundi 28 septembre 2015)

ce phénomène exceptionnel ne se produira que dans 30 ans

**************************************************

Éclipses solaires ou lunaires media_xll_8031575

*La Lune s’est totalement éclipsée dans la nuit de dimanche à lundi. À 4h11, le satellite terrestre, parfaitement aligné avec le Soleil et la Terre, a disparu, privé des rayons solaires. Il est réapparu à 05h23 teinté de rouge, selon une vidéo diffusée en direct par la NASA.

L’éclipse était totale, car toute la Lune a été engloutie par l’ombre de la Terre, avait expliqué jeudi Pascal Descamps, astronome à l’observatoire de Paris. Le cône d’ombre de la Terre faisant environ trois fois la taille apparente de notre satellite.

La Lune est ensuite réapparue teintée de rouge, d’où son nom de « Lune de sang ». Ce rouge, elle le doit à un phénomène lumineux. Les rayons du soleil qui traversent l’atmosphère sont réfléchis à l’exception des rayons rouges. Ces derniers vont subir un autre phénomène: l’atmosphère va les dévier et ils vont venir éclairer la surface lunaire, selon M. Descamps. 

« C’est intéressant, car la couleur de la lune dépend de l’état de l’atmosphère terrestre. Si elle est chargée en particules, par exemple à cause d’une pollution importante, les rayons rouges sont, eux aussi, diffusés et n’atteignent pas la lune », avait précisé l’astronome. 

Il faudra attendre le 21 janvier 2019 pour qu’une éclipse lunaire totale soit à nouveau observable dans son entièreté depuis la Belgique, a indiqué la Fédération francophone d’astronomes amateurs de Belgique (FFAAB).*Lundi 28/09/2015 – Source: Belga

media_xll_8031562

media_xll_8031565

media_xll_8031587

media_xll_8031581

media_xll_8031564

******************************

media_xll_8029635

Parvenue au plus de près de la Terre, la lune – exceptionnellement grosse et lumineuse – va s’habiller de rouge dans la nuit de dimanche à lundi lors d’une éclipse totale, un phénomène magnifique et rare qu’on ne reverra pas avant 2033. Toutes les conditions sont réunies pour que l’éclipse soit spectaculaire. Mais il faudra veiller.

Quand?
Du continent américain au Moyen-Orient, l’éclipse totale de Lune sera observable pendant plus d’une heure de 04h11 à 05h23, heure belge. Mais au total, vous pourrez observer le phénomène de 2h07 à 5h27 environ.Lundi, aux premières heures, l’astre sera parfaitement aligné avec le soleil et la Terre. « Nous aurons une éclipse totale car toute la lune sera engloutie par l’ombre de la Terre », explique à l’AFP Pascal Descamps, astronome à l’Observatoire de Paris. « Le cône d’ombre de la Terre fait environ trois fois la taille apparente de notre satellite, toute la lune pourra être absorbée par ce cône d’ombre ». Lune de sang…
Sous nos yeux, la lune disparaîtra, privée des rayons du soleil, pour réapparaître teintée de rouge, d’où son nom de « lune de sang ». Ce rouge, elle le doit à un phénomène lumineux. Les rayons du soleil qui traversent l’atmosphère sont « diffusés » (réfléchis, ndlr), à l’exception des rayons rouges. Ces derniers vont subir un autre phénomène: l’atmosphère va les dévier et ils vont venir éclairer la surface lunaire. « C’est intéressant car la couleur de la lune va dépendre de l’état de l’atmosphère terrestre. Si elle est chargée en particules, par exemple à cause d’une pollution importante, les rayons rouges seront, eux aussi, diffusés et n’atteindront pas la lune », précise l’astronome. « Si l’astre est rouge sang, on pourra se rassurer sur l’état atmosphérique de la terre. S’il est très sombre, voire quasi-invisible, c’est que c’est vraiment catastrophique ». …et plus grande
Cerise sur le gâteau, la lune sera, lundi, à son point le plus proche de notre planète, son périgée, et sera donc particulièrement grosse et brillante dans le ciel. « La lune nous apparaîtra environ 14% plus grande et 30% plus lumineuse », explique Sam Lindsay de la Société royale d’astronomie de Londres. elliptical-earth-moon-orbit-manin

Le phénomène, appelé aussi « super lune », est lié à l’orbite légèrement elliptique de la lune: ce satellite tourne autour de la Terre non pas en cercle mais le long d’une sorte d’ovale, s’éloignant et se rapprochant constamment de notre planète. 

Très rare
La dernière combinaison d’une éclipse lunaire et d’une super lune remonte à 1982, selon la Nasa, et la prochaine ne se reproduira pas avant 2033. « C’est rare, une génération entière n’en a jamais vu », souligne Noah Petro du projet Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la Nasa.

Sans danger 
Aucune inquiétude à avoir. Même pour nos yeux. Les éclipses de lune ne présentent aucun risque contrairement aux éclipses solaires. « Ce n’est pas comme regarder le soleil », précise Sam Lindsay de la Société royale d’astronomie de Londres. « Vous pouvez utiliser des jumelles, des télescopes, tout ce que vous voulez ». « C’est un spectacle pour tout le monde, c’est gratuit. Il suffit juste de mettre la tête dehors », conclut Pascal Descamps. 

Mythologie
Les éclipses ont fait l’objet à l’origine de nombreuses interprétations religieuses, mythologiques ou symboliques. « Tout au long de l’histoire, de nombreuses cultures ont considéré les éclipses comme des signes de tristesse et de malheur », rappelle à l’AFP Noah Petro. 

Christophe Colomb, qui possédait un calendrier des éclipses, a profité de ces croyances pour amadouer les habitants de la Jamaïque. Pour obtenir plus de nourriture, il a menacé les indigènes de faire disparaître la lune pendant la nuit du 29 février 1504. « Quand les Jamaïcains lui ont demandé de faire réapparaître la lune, il leur a demandé un peu plus de nourriture et il l’a eue ! », raconte le scientifique.*27/09/15 -Source: AFP

**Ne loupez pas l’éclipse totale de la « super-Lune » le 27 septembre 2015

Pour la première fois depuis 30 ans, ce phénomène exceptionnel se produira dans la nuit du 27 au 28 septembre 2015.

Assister à une éclipse lunaire totale demeure toujours un spectacle exceptionnel. Elle le sera particulièrement dans la nuit du 27 au 28 septembre 2015 car il s’agira d’une éclipse totale d’une « super-Lune ». Mieux vaut ne pas la rater: la prochaine est fixée pour 2033 !« Le phénomène de « super-Lune » se produit, car l’orbite de notre satellite est elliptique plutôt que circulaire. Si la distance moyenne séparant la Terre de la Lune est de 384 467 km, cette dernière peut s’éloigner jusqu’à 405 696 km, son apogée, et se rapprocher jusqu’à 363 104 km, son périgée. C’est lorsqu’elle s’approche, ou atteint son périgée qu’on parle de « super-lune », ou « périgée-syzygie », peut-on lire sur le site de Sciencepost.Les éclipses totales de « super-lune » ne sont pas très courantes: elles ne se sont produites que cinq fois depuis 1900 (1910, 1928, 1946, 1964 et 1982). C’est la combinaison entre le périgée de notre satellite, et un alignement Lune, Terre, Soleil. Le 27 septembre prochain, la Lune, avant de laisser le ciel dans l’obscurité, prendra une couleur rougeâtre.*20/09/15 -Source: Sciencepost****Un tel événement ne s’était pas produit depuis 1982. Et le suivant ne sera pas avant 2033. Dans la nuit de dimanche à lundi, deux phénomènes se produisent en même temps : on pourra admirer une « super Lune », ce moment où notre satellite apparaît le plus gros, combinée à une éclipse totale, qui révèle une « Lune de sang » rougeoyante. Explications.C’est quoi, une « super Lune » ?

C’est quand la Lune se trouve le plus près de la Terre. Elle apparaît 14 % plus grosse et 30 % plus brillante. La raison : son orbite autour de la Terre n’est pas ronde mais elliptique. A son périgée (le plus près = grosse Lune), elle se trouve à 357.000 km contre 406.000 km à son apogée (le plus loin = petite Lune). Un tel phénomène se produit plusieurs fois par an.

C’est quoi, une éclipse de Lune ?

C’est quand le Soleil, la Terre et la Lune sont alignés (dans cet ordre). Notre satellite passe alors dans l’ombre de la Terre. A la différence d’une éclipse de Soleil, la Lune ne disparaît pas. Elle s’assombrit d’abord puis rougeoie, éclairée par les rayons du Soleil réfractés par l’atmosphère terrestre. Traduction : les rayons du Soleil sont déviés par l’atmosphère, qui bloque certaines longueurs d’ondes de la lumière (du violet au vert) et ne laisse passer que le rouge vers la Lune. La couleur n’est jamais exactement la même car la composition de l’atmosphère change, notamment avec la pollution.

Où peut-on voir le phénomène ?

Dans plus de la moité du monde, en Europe, en Afrique et en Amérique. Attention, en France, la Lune sera à environ à 28°, assez basse sur l’horizon. Mieux vaut choisir un endroit sans obstruction immédiate.

A quelle heure en France ?

Les horaires varient à quelques minutes près selon les villes. Les moments les plus importants, rappelés par Sciences et Avenir :

  • 3h07 : Entrée de la Lune dans l’ombre. Un disque sombre la grignote progressivement.
  • 4h11 : Début de la phase de phase de totalité. La lune rougeoie.
  • 4h47 : Maximum de l’éclipse.
  • 5h23 : Fin de la phase de la totalité. Un croissant brillant gagne du terrain.
  • 6h27 : Sortie de l’ombre. Retour à la normale, avant le lever du Soleil, à 7h45.

Quelles précautions oculaires prendre ?

Aucune. A la différence d’une éclipse solaire, il n’y a pas de rayons dangereux. Il suffit de se lever, de prévoir une couverture et éventuellement une paire de jumelles pour admirer le spectacle en écoutant Dark Side of The Moon des Pink Floyd.

Comment réussir une photo ?

Rangez votre smartphone au placard. Mieux vaut avoir un appareil photo avec un zoom optique x6, voire x12 au minimum. Pour capturer le plus de détails, fermer l’ouverture au maximum (le plus gros « f », par exemple 11) et choisir l’ISO le plus faible possible pour éviter le bruit (de 50 à 200). Avec un trépied, faire différents essais de durée d’exposition jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant. A la main, pour éviter le flou d’une longue pose, il va sans doute falloir augmenter les ISO et l’ouverture jusqu’à trouver un bon équilibre. Pour des effets d’optique intéressants, essayer de placer la Lune à côté d’un bâtiment, d’une colline ou d’un arbre pour qu’elle ait l’air encore plus grosse. Bonne éclipse! **20minutes.fr/dimanche 27/09/2015

*************************************

Phénomène astronomique rare: Vénus devant le soleil visible en Algérie ce mercredi

image

Le phénomène astronomique du transit de la planète Vénus devant le disque solaire se produira mercredi 06.06.2012., a annoncé l’association Sirius d’astronomie-Algérie. Cet événement astronomique rare se produit en moyenne une fois par siècle, quoique le transit précédent a eu lieu le 8 juin 2004, indique la même source. « On pourra apercevoir la tache noire de Vénus se profilant sur le disque solaire et qui terminera son transit et se trouvera très proche du bord solaire supérieur », a souligné Sirius. Selon la même source, le phénomène débutera mardi soir à 23h05 et ne sera visible en Algérie que mercredi matin après le lever du soleil et ce, jusqu’à 5h56. L’association recommande, à cet effet, d’éviter de regarder directement le disque solaire sans se doter de moyen de protection approprié. L’observation doit se faire avec des lunettes d’éclipse, des filtres solaires certifiés, des lunettes de soudeur de grade 14 et plus ou par projection sur une surface blanche à partir d’un instrument optique comme les jumelles ou le télescope. (Ennahar-04.06.2012.)

**Le passage de Vénus devant le Soleil a commencé en Amérique

 La planète Vénus a entamé mardi soir (05.06.2012.) son passage devant le Soleil pour le plus grand plaisir des astronomes du continent américain en quête d’un phénomène qui ne se reproduira pas avant 105 ans, mais au désespoir de millions d’Asiatiques privés de spectacle par un écran nuageux.

La planète Vénus a entamé mardi soir son passage devant le Soleil pour le plus grand plaisir des astronomes du continent américain en quête d'un phénomène qui ne se reproduira pas avant 105 ans, mais au désespoir de millions d'Asiatiques privés de spectacle par un écran nuageux.

Le passage de la planète devant le Soleil a commencé peu après 18H00 (22H00 GMT) dans le ciel limpide de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et de la partie septentrionale de l’Amérique du Sud.
Prenant la forme d’un point noir sur la surface du Soleil, le passage de Vénus ne doit être observé –comme pour toute éclipse– qu’à travers des filtres solaires sous peine de risquer de devenir aveugle, rappellent les spécialistes.
« Ce n’est pas une éclipse classique lors de laquelle le soleil est totalement voilé. Le diamètre de Vénus fait le centième de celui du soleil, donc c’est juste un point qui se superpose sur l’orbe solaire et qui se déplace », a expliqué mercredi à l’AFP Fred Watson, de l’Observatoire astronomique australien.
L’Australie, découverte au XVIIIème siècle par l’explorateur britannique James Cook après une mission d’observation de Vénus dans le Pacifique, est le meilleur endroit pour assister au phénomène avec près de 7 heures de visibilité dans l’est et le centre du pays.
Les conditions d’observation étaient en revanche exécrables dans une bonne partie de l’est de la Chine, à cause d’un ciel chargé de nuages, et dans l’est du Japon, en raison d’un typhon approchant.
« J’espérais pouvoir observer cette merveille astronomique en me levant à 06H00 mais il n’y avait pas de soleil », s’est désolé un internaute de Fuzhou (sud-est de la Chine). « Dans 105 ans, je ne serai plus de ce monde ».
A Tahiti, en Polynésie française, une centaine de scientifiques sont venus du monde entier pour observer le phénomène à partir de 12H15 locales et toute l’après-midi.
1.500 à 2.000 Polynésiens se sont regroupés, mardi en fin de matinée, à la Pointe Vénus, une plage au nord de l’île.
La fin du phénomène pourra être observée au lever du jour mercredi en Europe, au Moyen-Orient et en Asie du Sud. Dans la majeure partie du continent sud-américain et en Afrique de l’Ouest et du Sud-Ouest, l’éclipse ne sera pas observable directement.
Le prochain passage de Vénus entre le Soleil et la Terre n’aura lieu qu’en 2117, soit dans 105 ans. Ces transits surviennent par paire à huit ans d’intervalle avant de ne plus avoir lieu pendant plus d’un siècle. Au XXIe siècle, le précédent était en 2004 et aucun ne s’est produit au XXe siècle.
« Un passage (devant le Soleil) est un spectacle superbe et rare. Quand on pense à l’immensité du ciel, il est rare de voir une planète se glisser devant le Soleil », a expliqué Richard Harrison, chercheur qui travaille sur l’observatoire solaire « Solar Dynamics Observatory », ou SDO.
Le SDO, lancé par la Nasa en 2010, doit aider à mieux comprendre les activités du Soleil ainsi que leur impact sur la Terre et son climat.
L’agence spatiale américaine compte d’ailleurs « collecter les meilleures impressions » du passage de Vénus devant le Soleil grâce à cet observatoire, en orbite autour de la Terre.
La mission spatiale européenne Venus Express, seule sonde à orbiter autour de l’ »étoile du berger », aura quant à elle la possibilité de mieux étudier l’atmosphère de Vénus grâce à la lumière du Soleil qui s’y réfléchit.
Enfin, le télescope spatial Hubble de la Nasa, qui ne peut directement observer le Soleil, se servira de la Lune comme d’un miroir pour capter la lumière qui s’y reflètera et, ainsi, en savoir un peu plus sur l’atmosphère de Vénus.
Vénus, que l’on nomme à tort « étoile », est en fait une planète, longtemps considérée comme « jumelle » de la Terre, jusqu’à ce que l’exploration spatiale parvienne à percer son épaisse couche nuageuse.
Son diamètre est comparable à celui de notre planète (95%), tout comme sa masse (80%).
Mais son atmosphère est saturée de gaz carbonique, renferme une pression 90 fois supérieure à la nôtre et la température dépasse les 450°C. « N’importe quel astronaute suffisamment malchanceux pour y atterrir serait simultanément écrasé, rôti, étouffé, dissous », selon la Société royale d’astronomie britannique. (AFP-06.06.2012.)
Trois sites américains permettent de suivre le passage de Vénus devant le Soleil: http://venustransit.nso.edu, http://venustransit.nasa.gov/transitofvenus/ et http://eclipse.gsfc.nasa.gov/OH/transit12.html.

***Le splendide passage de Vénus devant le Soleil - Photos- Le Figaro

 En choisissant des filtres à des longueurs d'ondes très précises, les télescopes peuvent observer Vénus en même temps que d'immenses éruptions solaires se détachant du disque sur plusieurs milliers de kilomètres de long.

En choisissant des filtres à des longueurs d’ondes très précises, les télescopes peuvent observer Vénus en même temps que d’immenses éruptions solaires se détachant du disque sur plusieurs milliers de kilomètres de long.

L'ombre chinoise de Vénus est passée près de zones d'intense activité du soleil, où la matière est échauffée le long de grandes boucles magnétiques apparaissant plus claires.

L’ombre chinoise de Vénus est passée près de zones d’intense activité du soleil, où la matière est échauffée le long de grandes boucles magnétiques apparaissant plus claires

Le premier contact entre la planète Vénus et le bord du disque solaire a eu lieu à 12h12 à Tahiti, mais pouvait varier de plus ou moins 7 minutes selon la position de l'observateur sur Terre.

Le premier contact entre la planète Vénus et le bord du disque solaire a eu lieu à 12h12 à Tahiti, mais pouvait varier de plus ou moins 7 minutes selon la position de l’observateur sur Terre

243 ans après l'expédition de James Cook à Tahiti en 1769, qui permit de mesurer la taille du système solaire, des astronomes amateurs de l'île ont effectué les mêmes observations que l'explorateur britannique, mais avec des moyens techniques incomparablement plus sophistiqués, permettant ici de voir des détails sur la surface du Soleil.

243 ans après l’expédition de James Cook à Tahiti en 1769, qui permit de mesurer la taille du système solaire, des astronomes amateurs de l’île ont effectué les mêmes observations que l’explorateur britannique, mais avec des moyens techniques incomparablement plus sophistiqués, permettant ici de voir des détails sur la surface du Soleil

Le satellite SDO de la NASA était l'un des mieux placés pour observer l'événement, le photographiant avec une grande clarté.

Le satellite SDO de la NASA était l’un des mieux placés pour observer l’événement, le photographiant avec une grande clarté.

Un oiseau posté au sommet d'une des coupoles du Taj Mahal, situé à Âgrâ en Inde.

Un oiseau posté au sommet d’une des coupoles du Taj Mahal, situé à Âgrâ en Inde

Cet hélicoptère semble vouloir rejoindre la planète Vénus lors de son passage devant le soleil, ici à Tijuana au Mexique.

Cet hélicoptère semble vouloir rejoindre la planète Vénus lors de son passage devant le soleil, ici à Tijuana au Mexique

 

**********************

*Eclipse lunaire totale mercredi 15 juin 2011 au soir

  L’éclipse de Lune la plus longue depuis 11 ans

L’éclipse totale de Lune dans la nuit de mercredi à jeudi, la première de 2011 et la plus longue depuis près de onze ans, a nimbé de rouge sang ce satellite de la Terre et comblé les astronomes et amateurs.Lune rougeL’éclipse a été vue dans certaines régions d’Europe, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie.

Même si elle est cachée du Soleil, la Lune ne disparaît pas pour autant. En passant dans l’ombre de la Terre, elle prend une teinte cuivrée plus ou moins rouge, caractéristique des crépuscules terrestres. Ce phénomène est dû à la réfraction de la lumière provenant de l’atmosphère terrestre qui éclaire la surface lunaire.

Cette fois-ci, la Lune a viré au rouge presque franc, teinté de cuivre et éclairé légèrement par les rayons du soleil.

«Je ne me fatiguerai jamais de regarder ce spectacle»

L’éclipse a débuté à 19h24 et s’est poursuivie jusqu’aux environs de 1h, jeudi. La phase d’éclipse totale a duré une centaine de minutes. Cette durée est la plus longue depuis juillet 2000.

Dans les pays d’Asie-Pacifique, les astronomes amateurs ont eu le spectacle gâché par la pluie et un ciel nuageux dans plusieurs régions d’Australie, tandis que des centaines de passionnés se sont réunis à Singapour et à Manille.

«Je ne me fatiguerai jamais de regarder ce spectacle», a déclaré Maximo Sacro, 67 ans, ancien curateur du planetarium du musée national à Manille.» L’entrée de la lune dans l’ombre de la Terre s’est produite pile au milieu. C’était parfait, ce qui est rare. Et cela a duré longtemps».

En Inde aussi, les amateurs étaient nombreux mais plusieurs temples ont fermé leurs portes pour se protéger d’un éventuel « effet néfaste » de l’éclipse, rapporte la presse. (AFP-16.06.2011.)

**** Une éclipse lunaire totale aura lieu le mercredi 15 juin 2011 au soir, indiquent les observatoires publics flamands Urania et Mira sur leur site internet. Le disque lunaire rouge vif sera observable si le temps est suffisamment dégagé. L’éclipse lunaire débutera mercredi à 20h23. A cet instant, l’astre se trouvera encore en dessous de l’horizon, ce qui empêchera de voir l’éclipse. Mais une heure et demie plus tard, à 21h53, la lune se hissera sur l’horizon sud-est.L’éclipse lunaire totale est prévue à 22h13 et se terminera à 23h03. A minuit, la lune devrait à nouveau être totalement visible.Pour l’occasion, Urania placera mercredi une série de télescopes sur le toit du Museum aan de Stroom (MAS) à Anvers. L’accès sera gratuit. (belga)

*Une éclipse partielle de Soleil  visible mardi 04.01.2011. 

 

pakistanclips21.jpg

*Gare à vos yeux ! Demain matin, mardi 04.01.2011., les Algériens pourront assister à une éclipse solaire, mais beaucoup de précautions devront être prises.

 

 eclipsealg.jpg

Le spectacle cosmique qu’offrira demain matin l’éclipse solaire partielle ne sera pas sans risque pour la vue, d’où la nécessité d’utiliser des «instruments appropriés», a recommandé, dimanche, Pr Jamal Mimouni du département de physique de l’Université de Constantine. L’observation du soleil sans protection est «dangereuse» ; suivre une éclipse solaire à l’œil nu peut provoquer des «lésions rétiniennes graves», et la règle générale reste de ne jamais regarder directement le soleil, a conseillé Pr Mimouni dans une note explicative à propos de l’éclipse solaire partielle qui touchera l’Algérie demain matin. Comme toute éclipse solaire partielle, elle ne pourra être observée à l’œil nu et seule une observation à l’aide d’instruments appropriés permettra d’admirer ce spectacle cosmique, a précisé le spécialiste, également président  de l’association Sirius d’astronomie.

*vidéo:  http://www.youtube.com/watch?v=I_tpCFYKqTQ&feature=player_embedded

Evoquant les risques que présentent l’observation de l’éclipse sans protection, il a expliqué qu’«il suffit qu’une partie du disque solaire soit fixée directement par un œil pour que la rétine soit irrémédiablement endommagée avec risque de cécité totale». «L’observation doit impérativement se faire avec des lunettes d’éclipse ou des filtres solaires (mylar ou polymère noir) certifiés, ou des lunettes de soudeur de grade 14 et plus», a-t-il ajouté. L’autre possibilité, selon Pr Mimouni, est d’observer le phénomène par projection à travers un instrument optique (jumelles, télescope…). Il est, en revanche, déconseillé d’utiliser des lunettes de soleil, des films radiographiques, des pellicules photographiques ou des verres fumés, car ceux-ci n’ont aucune protection. L’éclipse débutera à Alger à 7h43 et se terminera à 10h10. Elle verra son maximum à 8h52, avec un taux de 56,3%.

Dans les autres régions du pays, la grandeur de cette éclipse sera variable de 30% à Tamanrasset à 60% à El Kala.  Le phénomène, né de l’interposition de la Lune entre la Terre et le Soleil, sera également partiel dans le monde et touchera, ainsi, les régions de l’Afrique centrale et de l’Ouest ainsi que la Sibérie (Russie). Il atteindra son maximum au nord de la Suède avec un taux de 85,72%. L’éclipse solaire, qui est un phénomène périodique dans le temps, s’est déjà produite en Algérie à plusieurs reprises, la dernière remontant au 29 mars 2006.  La prochaine éclipse partielle, quant à elle, se produira le 3 novembre 2013, alors qu’une éclipse totale se produira le 2 août 2027. Les éclipses solaires se produisent à la nouvelle Lune, lorsque la Terre passe dans le cône d’ombre ou le cône de pénombre de la Lune, qui s’interpose entre elle et les rayons du Soleil, masquant totalement ou partiellement ce dernier.

Lorsque la Terre ne fait que passer dans la pénombre de la Lune, il y a éclipse partielle, comme ce sera le cas demain. Le disque solaire semble alors grignoté par la Lune, sans être complètement occulté. Si l’orbite de la Lune autour de la Terre suivait le même plan que l’orbite de notre planète autour du Soleil, il y aurait une éclipse solaire à chaque nouvelle Lune. Mais l’orbite de la Lune étant légèrement inclinée, elle peut passer dans le ciel au-dessus ou en-dessous du Soleil.
Quatre éclipses solaires partielles et deux éclipses lunaires totales sont prévues en 2011, une combinaison rare qui ne se produira que six fois au cours du XXIe siècle.(El Watan-03.01.2011.)

***Une éclipse solaire partielle se produira dans la matinée de mardi 04.01.2011. et sera visible en Algérie, a indiqué le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (Craag). L’éclipse débutera à Alger à 7h43 mn et se terminera à 10h10 mn. Elle verra son maximum à 8h52 mn, avec un taux de 56,3%, précise le Craag, ajoutant que dans les autres régions du pays la grandeur de cette éclipse sera variable de 30% à Tamanrasset à 60% à El-Kala. Le phénomène, né de l’interposition de la Lune entre la Terre et le Soleil, sera également partiel dans le monde et touchera ainsi les régions de l’Afrique centrale et de l’ouest et la Sibérie (Russie). Il atteindra son maximum au nord de la Suède avec un taux de 85,72%. L’éclipse solaire, qui est un phénomène périodique dans le temps, s’est déjà produite en Algérie à plusieurs reprises, la dernière remontant au 29 mars 2006. La prochaine éclipse partielle se produira le 3 novembre 2013, alors qu’une éclipse totale aura lieu le 2 août 2027. Le Craag rappelle, à l’occasion, que l’observation de l’éclipse présente des risques et recommande de se munir de lunettes spéciales éclipses et éviter l’utilisation de lunettes de soleil, de films radiographiques, de pellicules photographiques ou de verres fumés. Sans protection, le phénomène peut causer des dommages irréparables aux yeux, notamment une brûlure indolore entraînant une cécité irréversible. (Liberté-02.01.2011.)

 

**La première éclipse solaire de l’année 2011 aura lieu le 4 janvier 2011 mais ne sera que partielle. Elle sera visible en Europe, avec un maximum au nord de la Suède (à 3H50 HAE), en Afrique du Nord, au Proche-Orient et en Asie centrale. En France, plus de la moitié voire les deux tiers du disque solaire seront masqués par la Lune aux alentours de 3H00 HAE. Le cône de pénombre touchera d’abord la surface de la Terre dans le nord de l’Algérie, vers 1H40 HAE, puis se déplacera vers l’est et permettra à la quasi totalité de l’Europe de l’ouest de profiter de l’éclipse partielle au lever du Soleil. Les habitants du Caire, de Jérusalem, d’Istanbul et de Téhéran auront eux aussi la possibilité d’observer l’éclipse.

En France, l’éclipe sera visible environ de 07H50 à 10H30, selon les lieux, avec un pourcentage maximal d’«obscuration» vers 09H00. Le phénomène s’achèvera entre 10H15 et 10H35 environ, selon les régions concernées. L’éclipse sera ensuite visible depuis la Russie centrale, le Kazakhstan, la Mongolie et le nord-ouest de la Chine, des régions du monde où son apparition correspondra au coucher du Soleil. L’éclipse partielle s’achèvera lorsque la pénombre quittera la Terre, à 11H00 GMT (6H HAE). Les éclipses solaires se produisent à la nouvelle Lune, lorsque la Terre passe dans le cône d’ombre ou le cône de pénombre de la Lune, qui s’interpose entre elle et les rayons du Soleil, masquant totalement ou partiellement ce dernier.

Lorsque la Terre ne fait que passer dans la pénombre de la Lune, il y éclipse partielle, comme ce sera le cas mardi. Le disque solaire semble alors grignoté par la Lune, sans être complètement occulté. L’éclipse est totale pour les zones de la Terre qui se trouvent balayées par l’ombre de la Lune, un phénomène qui ne se produira pas en 2011. Si l’orbite de la Lune autour de la Terre suivait le même plan que l’orbite de notre planète autour du Soleil, il y aurait une éclipse solaire à chaque nouvelle Lune. Mais l’orbite de la Lune étant légèrement inclinée, elle peut passer dans le ciel au-dessus ou en-dessous du Soleil.

Quatre éclipses solaires partielles et deux éclipses lunaires totales sont prévues en 2011, une combinaison rare qui ne se produira que six fois au cours du 21e siècle. La dernière éclipse totale de Soleil a eu lieu le 11 juillet 2010, dans le Pacifique sud. La prochaine interviendra le 13 novembre 2012 et traversera une partie de l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Pacifique sud et l’Amérique du Sud. (AFP-02.01.2011.)

***************************** 

Éclipse solaire du 11 juillet 2010

*Dimanche 11 juillet 2010, une éclipse totale du Soleil a plongé dans le noir une partie du Chili, de l’Argentine et des îles de Polynésie française. L’événement, qui a duré environ 5 minutes, est le septième du nouveau millénaire. Prochaine rencontre prévue en novembre 2012.

L’alignement parfait du Soleil et de la Lune est un événement relativement rare. La dernière éclipse totale date de juin 2009. Elle avait plongé dans le noir une partie de l’Asie (Inde, Chine, Bhoutan). La prochaine aura lieu le 23 novembre 2012 et fera le bonheur de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et d'une partie de l’Amérique du Sud. En France, la dernière éclipse totale a été observée en août 1999.

L’alignement parfait du Soleil et de la Lune est un événement relativement rare. La dernière éclipse totale date de juin 2009. Elle avait plongé dans le noir une partie de l’Asie (Inde, Chine, Bhoutan). La prochaine aura lieu le 23 novembre 2012 et fera le bonheur de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et d’une partie de l’Amérique du Sud. En France, la dernière éclipse totale a été observée en août 1999

Les scientifiques et astronomes amateurs du monde entier étaient nombreux sur la minuscule île de Pâques, une des rares zones habitées dans laquelle l’éclipse était totale. La population de l’îlot chilien, environ 4.000 habitants, aurait d’ailleurs doublé avec l’afflux de touristes et de scientifiques. Seules les populations des extrémités sud du Chili et de l’Argentine, ainsi que celles de certaines petites îles de l’archipel des Tuamotu en Polynésie française, ont eu la chance d’assister au spectacle magique d’une éclipse totale.

Les scientifiques et astronomes amateurs du monde entier étaient nombreux sur la minuscule île de Pâques, une des rares zones habitées dans laquelle l’éclipse était totale. La population de l’îlot chilien, environ 4.000 habitants, aurait d’ailleurs doublé avec l’afflux de touristes et de scientifiques. Seules les populations des extrémités sud du Chili et de l’Argentine, ainsi que celles de certaines petites îles de l’archipel des Tuamotu en Polynésie française, ont eu la chance d’assister au spectacle magique d’une éclipse totale.

Pour observer une éclipse de soleil en toute sécurité, des lunettes spéciales sont nécessaires. Il est fortement déconseillé, comme cette demoiselle, d’utiliser une ancienne radiographie, ses lunettes de soleil traditionnelles ou autres verres fumés à la bougie. Le risque de se brûler la rétine, blessure indolore mais aux conséquences irrémédiables sur la vue, est très important.

Pour observer une éclipse de soleil en toute sécurité, des lunettes spéciales sont nécessaires. Il est fortement déconseillé, comme cette demoiselle, d’utiliser une ancienne radiographie, ses lunettes de soleil traditionnelles ou autres verres fumés à la bougie. Le risque de se brûler la rétine, blessure indolore mais aux conséquences irrémédiables sur la vue, est très important.

En tout, la septième éclipse totale du 21e siècle aura duré un peu plus de 5 minutes. Cet événement est une des rares occasions de pouvoir observer la couronne solaire, généralement masquée par la propre luminosité de notre étoile.

En tout, la septième éclipse totale du 21e siècle aura duré un peu plus de 5 minutes. Cet événement est une des rares occasions de pouvoir observer la couronne solaire, généralement masquée par la propre luminosité de notre étoile.

*************************** 

+Éclipse solaire – 1er août 2008 

_resize_picture_portal.php?member=cp&w=581&h=392&img=046_5030_128119

Une femme regarde l’éclipse solaire avec des filtres spéciaux à Riga, en Lettonie.

_resize_picture_portal.php?member=cp&w=581&h=392&img=046_5030_128118

Éclipse solaire au-dessus de Moscou, en Russie.

eclipsol.jpg

Éclipse solaire partielle au-dessus de la grande mosquée Faisal d’Islamabad, au Pakistan.

_resize_picture_portal.php?member=cp&w=581&h=392&img=046_5030_128132

L’éclipse solaire totale vue dans le ciel de Jiuquan, en Chine.

_resize_picture_portal.php?member=cp&w=581&h=392&img=046_5030_128122

Début de l’éclipse solaire dans le ciel de Kaboul, en Afghanistan.

_resize_picture_portal.php?member=cp&w=581&h=392&img=046_5030_128121

Cette combinaison de photos montre les différentes phases de l’éclipse solaire totale, photographiée au-dessus de la Grande Muraille de Chine.

_resize_picture_portal.php?member=cp&w=581&h=392&img=046_5030_128112

Un homme se prépare à observer l’éclipse solaire, vendredi, à Novosibirsk en Sibérie

_resize_picture_portal.php?member=cp&w=581&h=392&img=046_5030_128116

.Neza Pintaric, 9 ans, et sa soeur Ula, 11 ans, regardent l’éclipse solaire à Hyde Park, au centre de Londres.(Cyberpresse)

 

3 réponses à “Éclipses solaires ou lunaires”

  1. 7 11 2012
    stanley (17:24:17) :

    a qui de droit, j’ai prix trois photos de l’eclises de soleil et venus et je voudrais faire valider ci c’est bien venus que j’ai prix en photo. J’espere avoir une reponse de votre par je demeure au lac st-jean au quebec.

  2. 10 03 2016
    lot for sale salitran dasmarinas cavite (14:22:23) :

    Very good article. I’m dealing with a few of these issues as well..

    https://goo.gl/L1EU4w

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...