Pluie d’étoiles filantes dans le ciel

*Comme chaque été, une pluie de météores, les Perséides, a survolé la Terre. Des débris de la comète Swift-Tuttle se sont désintégrés à plus de 100 kilomètres au-dessus de nos têtes. (Le Figaro-13.08.2010.)


Un météore strie le ciel au-dessus de la réserve naturelle El Torcal, près de la ville espagnole d'Antequera, le 13 août. Comme chaque année, la Terre traverse actuellement un nuage de poussières abandonnées sur son orbite par la comète Swift-Tuttle.

Un météore strie le ciel au-dessus de la réserve naturelle El Torcal, près de la ville espagnole d’Antequera, le 13 août 2010. Comme chaque année, la Terre traverse actuellement un nuage de poussières abandonnées sur son orbite par la comète Swift-Tuttle.

De minuscules particules heurtent notre atmosphère (ici toujours dans le parc El Torcal en Espagne) à plus de 200.000 kilomètres à l'heure, causant un violent échauffement et laissant dans son sillage une zébrure de lumière : le météore.  

 De minuscules particules heurtent notre atmosphère (ici toujours dans le parc El Torcal en Espagne) à plus de 200.000 kilomètres à l’heure, causant un violent échauffement et laissant dans son sillage une zébrure de lumière : le météore

Les Perséides sont visibles principalement dans l'hémisphère nord (ici à Cancun, au Mexique), de la fin du mois de juillet à la fin du mois d'août et plus particulièrement entre les 11 et 13 août. 

Les Perséides sont visibles principalement dans l’hémisphère nord (ici à Cancun, au Mexique), de la fin du mois de juillet à la fin du mois d’août et plus particulièrement entre les 11 et 13 août 2010. 

 Le ciel du site néolithique de Stonehenge, au sud de l'Angleterre, s'embrase, lardé de trainées incandescentes. En pénétrant dans l’atmosphère, la température des corps célestes atteint 2000°C.

 Le ciel du site néolithique de Stonehenge, au sud de l’Angleterre, s’embrase, lardé de trainées incandescentes. En pénétrant dans l’atmosphère, la température des corps célestes atteint 2000°C.

**vidéo: cliquer ici http://vimeo.com/14173983

 fascinant ballet des étoiles filantes

Pour réaliser cette superbe vidéo timelapse Henry Jun Wah Lee a multiplié les prises de vue, quatre nuit durant, dans le Joshua Tree National Park.(18.08.2010.)

***********************

**Exceptionnelle pluie d’étoiles filantes samedi soir

 Etoiles filantes.

 Ce phénomène exceptionnel ne se reproduira pas avant quarante ans…Une exceptionnelle pluie d’étoiles filantes va s’abattre samedi soir (08.10.2011.) sur l’Europe et l’Asie centrale, un événement rare qui ne se reproduira pas avant quarante ans, a annoncé vendredi l’Observatoire de Paris. De 60 à 600 étoiles filantes à l’heure – une à dix par minute – pourraient être aperçues, selon les astronomes. Deux pics sont prévus: à 19h09 et à 21h57 heure française, selon les calculs de l’Institut de mécanique céleste (IMCCE/Observatoire de Paris).

En France et dans le reste de l’Europe de l’Ouest, le premier risque d’être noyé dans la lumière du crépuscule. Par contre, le second devrait être parfaitement visible, sauf nuages, en dépit d’une Lune brillante. L’intense pluie d’étoiles filantes devrait se prolonger jusque vers 23h.

La Terre entre dans un nuage de débris de comète

Samedi en début de soirée, la Terre doit entrer dans un nuage de débris éjectés par la comète 21P/Gicobini-Zinner, découverte en 1900. «Des millions de poussières pénétreront dans l’atmosphère à une vitesse de 80.000 km/heure et permettront aux passionnés de comptabiliser jusqu’à 600 météores par heure», un événement «qui ne se reproduira pas avant 40 ans», explique l’Observatoire de Paris.

En frottant sur l’air, ces poussières s’échauffent puis se volatilisent: c’est le phénomène des étoiles filantes, flèches de feu incandescentes, que l’on peut contempler à l’oeil nu. Moins connues que les Perséides qui reviennent tous les ans en août, les Draconides qui seront visibles samedi varient fortement en intensité selon les années. Tout dépend si la Terre passe dans le nuage de poussières laissées par la comète ou à côté, explique l’astronome François Colas.

Prochain rendez-vous avec la comète en février 2012

 En 1933 et 1946, des «pluies de Draconides historiques» avec «plus de 10.000 météores par heure» étaient survenues. A l’occasion de la nouvelle pluie intense attendue samedi, un avion équipé d’une dizaine de caméras doit survoler pendant huit heures les nuages au nord de la Norvège, dans le cadre d’une mission européenne, précise l’Observatoire de Paris, à l’origine de l’initiative. La comète 21P/Gicobini-Zinner revient tous les 6,6 ans à proximité de la Terre et du Soleil. Son dernier passage remonte au 2 juillet 2005. Le prochain doit se produire le 11 février 2012. (07.10.2011.)

********************************************

*La Russie attaquée par des météorites 

**Causant de fortes explosions et un millier de blessés

Voir vidéo: Pluie de meteorites en Russie

3.000 immeubles endommagés à Tcheliabinsk

Des météorites se sont abattues vendredi 15 février 2013 dans la région russe de l’Oural, faisant près de 1.000 blessés, dont 3 graves. Ci-dessus, des images amateur relayées par Russia Today montrent la descente d’une boule incandescente près de la ville de Tcheliabinsk

Diapo météorites -

Accompagnée d’éclairs, d’explosions et de murs soufflés, la pluie de météorites a semé la panique. Ci-dessus, une usine partiellement détruite à Tcheliabinsk, vendredi matin-15.02.2013.

Diapo météorites - Tcheliabinsk

*Un employé cité par l’agence Interfax a fait état de trois à quatre blessés dans cette usine

Météorite/Oural: 3.000 immeubles endommagés à Tcheliabinsk

Météorite/Oural: 3.000 immeubles endommagés à Tcheliabinsk

Des débris de la météorite qui s’est abattue vendredi matin ont endommagé plus de 3.000 immeubles dans la ville de Tcheliabinsk (Oural méridional), rapportent les autorités municipales.« Près de 3.000 immeubles, dont 41 établissements médicaux (…) et 361 éducatifs,  ont été touchés à des degrés divers. Les déflagrations ont soufflé (…) près de 100.000m2 de vitres », a indiqué la source. Les fragments d’un important corps céleste qui s’est désintégré au-dessus de l’Oural se sont abattus vendredi sur la région de Tcheliabinsk faisant plus de 700 blessés, dont plusieurs dans un état grave. Selon les autorités locales, la météorite est tombée dans un lac, près de la ville de Tchebarkoul. Trois fragments du corps céleste ont été localisés.

Diapo météorites - Dans la région de Tcheliabinsk, le 15 février.

La traînée d’un bolide dans le ciel de Tcheliabinsk, le 15 février 2013

Diapo météorites - Dans la région de Tcheliabinsk, le 15 février.

Les autorités ont placé 20.000 hommes en état d’alerte, ainsi que trois avions ou hélicoptères pour inspecter les territoires.

Diapo météorites - Une météorite vue sur une autoroute reliant le Kazakhstan et la ville Tcheliabinsk, le 15 février.

Une météorite vue sur une autoroute reliant le Kazakhstan et la ville russe de Tcheliabinsk, le 15 février. Les objets qui ont percuté la surface terrestre sont en fait les fragments d’une météorite de plusieurs dizaines de tonnes qui s’est désintégrée au dessus de l’Oural, a indiqué le ministère russe des Situations d’urgence

Diapo météorites - Un Moscovite regarde une photo prise à Tcheliabinsk, le 15 février.

Un Moscovite regardant une photo prise à Tcheliabinsk, le 15 février. « Le nombre de victimes augmente au fur et à mesure », a déclaré le ministère de l’Intérieur russe, qui a évoqué les nombres successifs de 50, puis plus de 150, plus de 250 et enfin plus de 400 blessés

Diapo météorites -

Les écoles ont été fermées dans toute la région, de nombreux établissements ayant eu leurs vitres soufflées par l’onde de choc, alors qu’il faisait -18 degrés vendredi 15.02.2013.dans l’Oural-Nouvel.OBS-15.02.2013.

L'emplacement d'une météorite au bord du lac de Tchebarkoul, dans la région de Tcheliabinsk

**un trou de 8 mètres sur le lieu de la chute d’un fragment….Le diamètre du trou qu’un fragment de la météorite tombée dans la région russe de Tcheliabinsk a percé dans la glace du lac de Tchebarkoul, approche les huit mètres, rapporte la direction régionale du ministère russe de l’Intérieur.« Au début, une boule incandescente est apparue dans le ciel, se déplaçant à très grande vitesse et augmentant de volume. Ensuite, une puissante explosion a retenti, et environ sept fragments se sont éparpillés. L’un d’entre eux est tombé dans le lac, près du bord opposé à la ville, soulevant une colonne de glace, d’eau et de vapeur. Comme résultat, une éclaircie circulaire entre les glaces d’environ huit mètres de diamètre s’est formée », lit-on dans le communiqué.Les fragments d’un important corps céleste qui s’est désintégré au-dessus de l’Oural se sont abattus vendredi sur la région de Tcheliabinsk, faisant plus de 700 blessés, dont plusieurs dans un état grave.Le phénomène a également été observé dans plusieurs régions voisines et dans le nord du Kazakhstan.*MOSCOU, 15 février 2013- RIA Novosti

**météorites :  l’Algérie est « exposée » à ce phénomène

L’Algérie n’est pas à l’abri de chutes de météorites semblables à celles qui ont touché une région de Russie ce matin, a indiqué ce vendredi 15 février à TSA le professeur Loth Bonatiro, chercheur et astronome. « L’Algérie est aussi exposée à ce phénomène », indique-t-il dans une déclaration à TSA. « La Terre connaît pratiquement chaque jour [la chute] de météorites de petites tailles qui tombent généralement dans des endroits non peuplés et isolés », ajoute-t-il.

En 1989, une météorite s’était déjà fragmentée au‑dessus de la région de Mansouriah, près de Djelfa, rappelle le Pr Bonatiro. « Les bédouins qui avaient entendu des vibrations sonores et vu des lumières, ont averti la gendarmerie. Celle-ci a contacté le Craag de Bouzaréah », raconte-t-il. Sur place, Loth Bonatiro assure avoir trouvé, en compagnie d’autres chercheurs, des fragments de météorite. Dans le Sahara algérien, il y a des traces de météorites mais aucune étude n’a été faite jusqu’à aujourd’hui, explique-il.
Dans la matinée de ce vendredi, une météorite, selon des chercheurs, a pénétré l’atmosphère terrestre et s’est fragmentée au-dessus de l’Oural en Russie, faisant près d’un millier de blessés. Selon le ministère russe des Situations d’urgence, la météorite avait brûlé partiellement en entrant dans les couches basses de l’atmosphère, avant de se désintégrer, les fragments atteignant la Terre. « C’est un bolide qui a explosé au-dessus de Tcheliabinsk, et l’onde de choc a soufflé les fenêtres des immeubles et abattu en partie les murs d’une usine », a indiqué le ministère.*15.02.2013.

**MOSCOU (AFP.15.02.2013.) – Une météorite a explosé vendredi au-dessus de la métropole russe de Tcheliabinsk, projetant des éclairs incandescents dans le ciel et blessant près d’un millier de personnes, un événement rarissime qui a semé la panique dans cette région de l’Oural.

Ce phénomène, inédit par l’ampleur de son bilan humain, a été suivi par le passage d’un astéroïde, surveillé de près par les astronomes, qui a frôlé la Terre vendredi sans faire de dégâts. Mais plusieurs experts interrogés par l’AFP ont assuré que les deux événements n’étaient pas liés.

« Le nombre de blessés est d’environ 950″, a déclaré le gouverneur de la région de Tcheliabinsk (sud), Mikhaïl Iourevitch, cité par Ria Novosti. Un précédent bilan faisait état de plus de 500 victimes. Selon l’administration de cette ville d’un million d’habitants, le bilan pour cette seule cité industrielle serait de 725 blessés, dont 159 enfants.

Selon le gouverneur, les deux tiers des blessures sont légères, dues à des éclats de verre. Seules deux personnes sont dans un état grave.

« Je me creuse les méninges pour trouver dans l’histoire un quelconque événement au cours duquel un si grand nombre de personnes ont été blessées par un tel objet… C’est très, très rare d’avoir des victimes humaines », a commenté Robert Massey, directeur adjoint de la Royal Astronomical Society britannique.

vive lumière blanche

Une boule incandescente accompagnée d’une vive lumière blanche, se déplaçant à très grande vitesse, est apparue à 09H20 locales (03H20 GMT) dans le ciel de Tcheliabinsk, ont rapporté les autorités.

Selon l’antenne locale du ministère russe des Situations d’urgence, la météorite, qui pesait, selon les experts russes, entre dix et plusieurs dizaines de tonnes, avait brûlé partiellement en entrant dans les couches basses de l’atmosphère avant de se désintégrer.

Ses fragments incandescents ont à leur tour poursuivi leur course pour atteindre la Terre, laissant derrière eux des traînées de fumée.

De fortes explosions ont alors retenti.

« C’est un bolide (météorite ayant traversé l’atmosphère, ndlr) qui a explosé au-dessus de Tcheliabinsk, et l’onde de choc a soufflé les fenêtres des immeubles et détruit en partie les murs d’une usine », a indiqué l’antenne locale du ministère des Situations d’urgence.

Des vidéos postées sur internet ont montré des images d’apocalypse: des rues de Tcheliabinsk brusquement illuminées d’une aveuglante lumière blanche, des boules de feu traversant le ciel dans une traînée de fumée, des fenêtres et des portes soufflées par l’onde de choc de violentes explosions.

« j’ai d’abord cru à un avion qui s’écrasait »

« J’ai d’abord cru que c’était un avion qui s’écrasait, mais il n’y avait aucun bruit de moteur. Ensuite, il y a eu une violente explosion. Dans beaucoup d’immeubles de notre rue les fenêtres ont été soufflées », a raconté Denis Laskov, un habitant de Tcheliabinsk, à la télévision publique.

L’Académie des sciences russe a estimé que la météorite initiale, qui se serait désintégrée à une altitude de 30 à 50 kilomètres, faisait plusieurs mètres de diamètre, et pesait environ 10 tonnes.

L’agence Ria Novosti a cité de son côté une source militaire indiquant qu’elle s’était désintégrée à 5.000 mètres d’altitude seulement.

Un porte-parole de la région militaire de l’Oural a indiqué qu’un groupe de reconnaissance avait retrouvé le lieu d’impact d’un fragment, au bord du lac de Tchebarkoul. « Il y a un cratère de 6 mètres », a précisé ce responsable, le colonel Iaroslav Poschioupkine, cité par Ria.

Des images diffusées par la télévision publique montraient un large trou dans la surface gelée d’un lac.

La chaîne de télévision Rossia a également montré des jeunes gens de l’université de Tcheliabinsk ensanglantés, apparemment blessés par des éclats de verre.

Le gouverneur de cette région a d’ores et déjà déjà estimé le coût des dégâts à un milliard de roubles (25 millions d’euros).

L’université et les écoles de la région ont été fermées. Le ministère des Situations d’urgence a annoncé avoir mobilisé 20.000 hommes.

Le président russe, Vladimir Poutine, a demandé de faire le maximum pour venir en aide à la population, alors que les autorités locales appelaient à ne pas céder à la panique.

L’agence russe de l’énergie atomique a souligné que ses installations dans la région n’avaient pas été touchées par le phénomène, qui a également été observé dans plusieurs régions voisines et au Kazakhstan.

Un précédent célèbre, la « météorite de Toungouska », avait frappé la Sibérie en 1908: il s’agissait plus probablement d’un astéroïde ou d’un noyau de comète dont l’impact avait été ressenti à des centaines de kilomètres, soufflant les arbres dans un rayon d’au moins 20 kilomètres.

Cet événement restait dans les esprits alors que chutait l’astéroïde 2012 DA14, qui est passée vers 19H25 GMT à 27.680 kilomètres de la Terre.

Cette masse de 45 mètres de diamètre et 135.000 tonnes est le plus gros astéroïde jamais détecté à passer aussi près de la Terre, selon l’agence spatiale américaine. S’il avait touché la planète, il aurait pu anéantir une grande agglomération.(AFP)

La météorite de l'Oural n'a rien à voir avec l'astéroïde 2012 DA14 (NASA)

**La météorite de l’Oural n’a rien à voir avec l’astéroïde 2012 DA14 (NASA)

La météorite qui est tombée vendredi à Tcheliabinsk, dans l’Oural, n’a rien à voir avec l’astéroïde 2012 DA14 qui frôlera la Terre vendredi soir, a annoncé l’Agence spatiale américaine (NASA).

« Les chercheurs confirment que la météorite « russe » n’est pas liée avec l’astéroïde 2012 DA14, les deux corps célestes ayant des trajectoires différentes. DA 14 passera près de la Terre », a annoncé la NASA sur son fil Twitter.

L’Agence spatiale européenne (ESA) a déjà démenti vendredi qu’il existe un lien entre la chute de la météorite à Tcheliabinsk et le passage imminent de l’astéroïde DA14 à 27.700 kilomètres de la Terre.

La météorite qui est tombée vendredi dans le ciel de Tcheliabinsk a fait près d’un millier de blessés, selon le dernier bilan. L’onde de choc provoquée par la chute de la météorite a soufflé les vitres dans de nombreux édifices, une partie du toit et des murs se sont effondrés dans deux usines de Tcheliabinsk. Le nord du Kazakhstan et les régions russes de Tioumen, de Kourgan et de Sverdlovsk ont aussi été touchées.*MOSCOU, 15 février 2013- RIA Novosti

**Une boule lumineuse dans le ciel de la Californie

chaque année, on observe la chute d’environ 15.000 tonnes de corps célestes

Météorite tombée dans l'Oural, en Russie

Des habitants de la Californie ont observé vendredi soir une boule lumineuse qui ressemblait à la météorite tombée la veille dans l’Oural, en Russie, a annoncé samedi la chaîne de télévision NBC.
Ce phénomène a été observé dans de nombreuses villes de la région, notamment à Newark, à Walnut Creek, à Saint Helena, ainsi qu’à Sacramento, capitale de la Californie.
NBC a diffusé une vidéo faite depuis une voiture qui roulait vendredi soir non loin de San Francisco. La vidéo montre un objet violant de forme sphérique émettant une lumière bleutée et évoluant en direction du sol. Visible pendant quelques secondes, la boule disparaît subitement sans laisser de trace.
L’astronome Gerald McKeegan estime qu’il s’agit d’un météore sporadique (étoile filante isolée). Il est persuadé que le bolide ayant illuminé le ciel de la Californie n’était pas lié à l’astéroïde DA14 qui a frôlé la Terre dans la nuit de vendredi à samedi.
Selon M. McKeegan, chaque année, on observe la chute d’environ 15.000 tonnes de corps célestes dont la plupart brûlent dans l’atmosphère sans atteindre la surface de notre planète.
Un phénomène analogue avait été enregistré en Californie en octobre 2012. Un fragment de météorite pesant 63 grammes est alors tombé sur le toit d’une maison en banlieue de San Francisco.*MOSCOU, 16 février 2013 - RIA Novosti

***************************************************************

 

3 réponses à “Pluie d’étoiles filantes dans le ciel”

  1. 27 10 2011
    certification iso (16:47:21) :

    Article trés bien rédigé et en plus carrément bien rédigé.

  2. 28 12 2012
    return man 2 (11:36:32) :

    How did you make this weblog search this amazing. Electronic mail me if you obtain the opportunity and reveal your knowledge. Id be thankful.
    return man 2 http://returnman-2.tumblr.com/

  3. 17 03 2016
    www.lot for sale in cavite (23:44:53) :

    Oh my goodness! Amazing article dude! Thank you, However I am experiencing issues with your RSS. I don’t understand why I am unable to join it. Is there anyone else getting identical RSS problems? Anybody who knows the answer will you kindly respond? Thanx!!

    http://tinyurl.com/LotForSaleCaviteSalitran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...