observez les étoiles

**La Nasa  annonce la découverte de 1284 nouvelles planètes en dehors du système solaire.

Une vue d'artiste de certaines planètes découvertes par le télescope Kepler.

Plus de 1280 nouvelles planètes ont été découvertes, doublant le nombre de planètes connues en dehors du système solaire, révèle l’Agence spatiale américaine (NASA).

«Nous annonçons la découverte de 1284 nouvelles planètes au cours de la mission Kepler», a annoncé Timothy Morton, chercheur associé à l’université de Princeton, lors d’une téléconférence de presse lundi de la NASA. «Il s’agit du plus grand nombre d’exoplanètes ayant jamais été annoncé en une seule fois», a-t-il souligné. Sur près de 5000 planètes candidates découvertes à ce jour, plus de 3200 ont à présent été vérifiées, dont 2325 découvertes par le télescope spatial Kepler.

Dans ce nouveau groupe d’exoplanètes, près de 550 pourraient être rocheuses, comme la Terre, compte tenu de leur taille, selon l’étude publiée par l’Astrophysical Journal. Depuis la découverte des premières planètes situées en dehors du système solaire il y a plus de vingt ans, les chercheurs se sont engagés dans un processus de vérification des planètes une à une.

Cette dernière étude, qui a adopté une nouvelle méthode d’analyse statistique pouvant être appliquée simultanément à un grande nombre de planètes candidates, a examiné 4302 planètes potentielles du catalogue de la mission Kepler de juillet 2015. Pour ces 1284 candidates, la probabilité d’être une planète est supérieure à 99% — le minimum requis pour obtenir le statut de «planète», selon l’étude.

Au cours de cette étude, 1327 candidates n’ont pas rempli ce critère et nécessiteront une étude supplémentaire. Les 707 autres candidates sont plus probablement d’autres phénomènes astrophysiques. Lancée en mars 2009, Kepler est la première mission de la NASA visant  à trouver des planètes de la taille de la Terre potentiellement habitables.**médias/ jeudi 12 mai 2016

Espace : la Nasa annonce la découverte de 1284 nouvelles planètes

************************************

*Mercure visible en Algérie, lundi 9 mai 2016, pendant près de 8 heures, soit de midi au coucher du soleil

observez les étoiles actualite2[93982]

*Le phénomène astronomique du transit de la planète Mercure qui se produira lundi prochain (9 mai) sera visible en Algérie pendant près de 8 heures, soit de midi au coucher du soleil, a-t-on appris jeudi auprès  du Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG).
Ce phénomène « rare » se produira de 12h12 au coucher du soleil, quand  la planète Mercure se situera entre la Terre et le soleil et sera visible sous la forme d’un point noir traversant le disque solaire, selon les explications  fournies au niveau du CRAAG.
« Il va de soi que l’observation direct du soleil nécessite une protection », précise-t-on, ajoutant que « la planète Mercure est minuscule sur le disque et de simples lunettes à éclipse ne suffiront pas pour l’observer, ce qui nécessite l’utilisation d’un télescope muni d’un filtre solaire ».
Le  CRAAG a précisé en outre qu’une observation est prévue le jour de la production du phénomène à partir de 12h au niveau de son siège où le public est invité à y assister.
« Ce phénomène peut donner lieu à l’observation d’étonnantes arabesques  et résulte du pivotement apparent du soleil vu depuis un lieu donné dans son  mouvement journalier dans le ciel », selon la même source.
Les transits de Mercure vus depuis la Terre sont assez rares et se produisent 13 ou 14 fois par siècle. Par contre, ils sont beaucoup plus fréquents que les transits de Vénus, en raison de la proximité de la planète Mercure du soleil, ce qui implique une période de révolution plus courte que celle de Vénus, a-t-on ajouté.
Ce sont des phénomènes astronomiques pouvant se produire en mai à des  intervalles de 13 ou 33 ans ou en novembre tous les 7, 13 ou 33 ans, selon les explications fournies par le CRAAG, qui ajoute que les deux derniers transits de Mercure datent de 2003 et 2006, alors que les deux prochains se produiront au courant de 2016 et 2019.**elmoudjahid / -samedi 07 mai 2016

***Le transit de Mercure aura lieu lundi 9 mai 2016, entre 13h12 et 20h42. 

Qui verra le passage de Mercure devant le Soleil le 9 mai 2016 ?Transit de Mercure du 9 mai 2016 : pourquoi ce phénomène est-il rare ?

Le transit de la planète Mercure, ce sera pour le lundi 9 mai 2016. La petite planète va traverser le disque solaire d’est en ouest, pendant plus de 7 heures. Le phénomène est exceptionnel, parce que très rare. Il sera retransmis en direct sur le site de Sciences et Avenir. Quels sont les chanceux qui pourront en profiter ? « Sa durée et sa visibilité depuis toute la France métropolitaine — et mieux encore depuis les Antilles — en font un moment privilégié », explique Pascal Descamps, astronome à l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides de l’observatoire de Paris. Globalement, ce passage sera visible – avec des instruments adaptés - depuis l’Europe, l’Afrique, les Amériques et une partie de l’Asie (voir aussi le schéma ci-dessous, vous pouvez cliquer dessus pour le voir en plus grand). Le dernier passage rigoureusement identique à celui-ci remonte à 1799 ! De fait, passer entre laTerre et le Soleil, non loin du plan de l’orbite terrestre, c’est un doublé gagnant qui ne se produit que 13 à 14 fois par siècle, en mai (à des intervalles de treize ou trente-trois ans) et en novembre (tous les sept, treize ou trente-trois ans), mois durant lesquels elle se trouve sur le point de son orbite le plus lointain du Soleil (aphélie) et le plus proche de notre étoile (périhélie). Les prochains transits de Mercure auront lieu en novembre 2019, 2032 et 2039. Le transit de mai, qui offre de meilleures conditions d’observation — une planète plus proche et un plus grand pourcentage d’avoir un ciel dégagé — ne sera pas visible en France avant 2049.*sciencesetavenir.fr/ vendredi 06 mai 2016

Tout savoir sur la planète Mercure

Alors que Mercure a rendez-vous avec le Soleil le 9 mai 2016 pour un transit visible depuis la France, voici en infographies le portrait de celle qui est la plus petite planète du Système solaire.

**Tout savoir sur la planète Mercure

 A 57.910.000 km de distance, c’est la planète la plus proche de notre étoile, la première des 8 qui composent le système solaire (jadis considérée comme la 9e, Pluton a été rétrogradée au rang de « planète naine »). La planète Mercure est aussi la plus petite. Son diamètre est de 3.474 km, contre 12.742 km pour la Terre. Cette planète tellurique est visible depuis le plancher terrestre pendant seulement de courtes périodes. Ainsi, les astronomes peuvent l’observer au-dessus de l’horizon au crépuscule et à l’aube, pendant le printemps et à l’autonome. De façon plus rare, le transit de Mercure devant le Soleil dessine parfois une petite tache sombre et mouvante sur le disque solaire. Le dernier rendez-vous entre l’astre baptisé du nom du messager ailé des dieux et notre étoile était pour le lundi 9 mai 2016 (un phénomène diffusé en direct sur le web). De quoi mettre à l’honneur une célèbre inconnue parmi les astres, la petite planète Mercure ayant été jusqu’à présent peu explorée par les missions spatiales. Les défricheurs ont été les sondes américaines Mariner 10 (1974-1975) et Messenger (2008-2015) qui l’ont survolée. La prochaine mission sera celle de l’Agence spatiale européenne ESA et de l’Agence japonaise JAXA, BepiColombo. Elle doit partir en janvier 2017. Les scientifiques espèrent que cela sera l’occasion de résoudre certains des mystères de Mercure. Comme par exemple son étrange densité. On estime ainsi que 60% de la masse de Mercure serait composée d’un noyau métallique. Une répartition surprenante : la planète est bien plus dense qu’elle ne devrait l’être au regard de sa taille…

15115638

15116852

STRUCTURE. La planète Mercure est donc, comme Vénus, Mars et la Terre, une planète tellurique. Autrement dit un astre rocheux. Mercurepossède un noyau liquide, composé de fer. Il mesure 3.600 km de large et est recouvert d’un manteau. Comme celui de la Terre, ce manteau est composé de silicates, et est moins dense que le noyau. Il s’agit d’une couche relativement fine, qui représente environ 20% du rayon de la planète. Au-dessus, une croûte, épaisse de 100 à 300 km. Enfin, la petite planète dispose d’une atmosphère très fine, composée d’hydrogène, d’oxygène, d’hélium, d’eau, de sodium et de potassium.

15116850

 

QUOTIDIEN. Une journée mercurienne compte 58,65 jours terrestres et son année 87,97 jours terrestres. Durant ses longues journées, la température monte à près de 430 °C. C’est suffisant pour faire fondre le plomb ! Cette chaleur s’échappe rapidement, l’atmosphère de la planète étant trop ténue pour permettre qu’elle soit conservée. Les nuits sont alors glaciales, à presque -180 °C. Aucune autre planète ne connaît de telles variations.

*sciencesetavenir.fr/ vendredi 06 mai 2016

15116858

****vidéo:

C’est pas sorcier -Le système solaire

**********************************

*Observez la constellation du Taureau

Cette semaine, observez en soirée vers l’est la constellation du Taureau. Vous pourrez y voir deux beaux amas d’étoiles : les Hyades et les Pléiades….(04.12.2010.)

 **vidéo: universcience.tv/media/2141/la-constellation-du-taureau.html?&startTime=-1&endTime=-1

*********************************

*Un système d’anneaux autour d’un astéroïde: du jamais vu

media_xll_6611369

Une équipe d’astronomes a découvert pour la première fois un système d’anneaux autour d’un astéroïde, a indiqué mercredi sur son site internet l’Observatoire européen austral (ESO). « L’origine de ces anneaux demeure inconnue à ce jour. Il pourrait s’agir d’un disque de débris résultant d’une collision », précise l’ESO. Des observations récentes du lointain astéroïde Chariklo, effectuées en divers sites d’Amérique du Sud, alors qu’il transitait devant une étoile ont révélé que cet objet était doté de deux anneaux, très minces. Ce corps lointain constitue à l’heure actuelle le plus petit objet doté d’un système d’anneaux et est seulement le cinquième objet de notre Système Solaire (après les planètes géantes Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune) à présenter cette caractéristique. 

« Nous n’étions pas à la recherche d’un anneau, nous étions d’ailleurs loin de penser que de petits corps tel Chariklo en étaient dotés. Aussi, cette découverte a été une réelle surprise », explique Felipe Braga-Ribas de l’observatoire national de Rio de Janeiro, responsable de la campagne d’observations et auteur principal d’un article sur l’astéroïde, paru dans l’édition en ligne de la revue Nature mercredi. Chariklo, caractérisé par un diamètre de 250 kilomètres seulement et qui se situe à plus d’un milliard de kilomètres de la Terre, est le membre le plus important de la classe d’objets baptisés Centaures. Il orbite entre Saturne et Uranus dans le Système Solaire extérieur.

Parmi les 64 astronomes co-auteurs de l’article et membres de l’équipe de recherche, on trouve Emmanuel Jehin, Michael Gillon, Jean Manfroid et Cyrielle Opitom, quatre astronomes membres de l’Institut d’Astrophysique de l’Université de Liège.* Source: Belga-27/03/2014

media_xll_6611393

media_xll_6611394

********************************************

*Quand Saturne remplace la Lune

default

Un utilisateur YouTube s’est amusé à remplacer la Lune, notre satellite naturel, par les différentes planètes de notre système solaire. Toutes proportions gardées: une comparaison très instructive…

A quoi ressemblerait le ciel de notre Terre si les planètes de notre système solaire gravitaient en orbite à une distance égale à celle qui nous sépare de la Lune? C’est la question que l’utilisateur YouTube Yeti Dynamics s’est posée. Pour ce faire, Mars, Vénus, Neptune, Uranus, Jupiter et Saturne ont été rapprochés à grands coups de Photoshop pour s’installer dans notre paysage quotidien. Le respect des proportions et l’intégration dans un univers familier permet de mieux assimiler les dimensions astronomiques de nos « voisins » et la taille réduite de notre satellite nocturne. Une façon de relativiser notre importance dans l’infiniment grand. Une leçon de modestie, en somme, également bien résumée dans la séquence ci-dessous.*13/04/15 -Source: Yeti Dynamics

*vidéo: if the Moon was replaced with some of the other planets

*******************************

 

2 réponses à “observez les étoiles”

  1. 18 09 2011
    droid bionic (00:15:53) :

    Thankyou for sharing ElAyam.1 » observez les étoiles with us keep update bro love your article about ElAyam.1 » observez les étoiles .

  2. 19 09 2011
    birthday messages (15:12:31) :

    I agree with your ElAyam.1 » observez les étoiles, fantastic post.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...