les César 2009

Pourtant outsider, le film de Martin Provost sur la vie de Séraphine de Senlis, femme de ménage devenue peintre, rafle le plus grand nombre de césars. Mesrine remporte celui du meilleur réalisateur et du meilleur acteur principal pour Vincent Cassel.Meilleure actrice. Le César revient à Yolande Moreau pour «Séraphine», jolie cadeau d’anniversaire pour l’actrice . C’est son deuxième trophée de meilleur actrice. Elle avait été déjà récompensée pour «Quand la Mer Monte» en 2005. «J’ai de quoi alimenté mon égo jusqu’à la fin de l’hiver, merci d’avoir aimé Séraphine».

Meilleur acteur. Et le gagnant est… Vincent Cassel pour «Mesrine». «Ca fait plaisir quand même. Je vais faire comme tout le monde je vais remercier Claude Berry pour Thomas, maintenant il y a toi. Sur ce coup là, tu as été incroyable». L’acteur fait diffuser quelques images en hommage à son père le comédien Jean-Pierre Cassel, décédé en 2007.Meilleur réalisateur. Ce premier César majeur récompense le favori de la soirée Jean-François Richet pour «Mesrine». Il remercie la famille de Mesrine, son producteur Thomas Langmann, le fils de Claude Berry et surtout Vincent Cassel. «J’espère que c’est le début d’une longue collaboration».

Meilleur espoir féminin. Le César est attribué à Déborah François dans «Le premier jour du reste de ta vie». C’était la troisième sélection de l’actrice dans cette catégorie.

Meilleur court-métrage. C’est l’humoriste Julie Ferrier qui présente. Son décolleté plongeant provoque l’intervention d’Emma Thompson qui rhabille la comique. La statuette revient aux «Miettes».

Meilleur décor. La statuette est remise par l’ensemble des élèves d’ «Entre les Murs». Cinquième César pour Séraphine.Meilleur film documentaire. Elie Semoun revêt les habits féminins de la directrice du fan club de «Tootsie» et interpelle Dustin Hoffman. L’humoriste récompense ensuite Agnès Varda pour «Les plages d’Agnès». «Je suis très troublée et très contente, je pensais vraiment que se serait Sandrine [Bonnaire] qui l’aurait», confie la réalisatrice.

Meilleure musique. Quatrième César pour «Séraphine».

 Meilleure photo. Troisième César pour «Séraphine».

Cesar d’honneur. Standing ovation pour Dustin Hoffman. Le héros du «Lauréat» qui «n’a pas préparé de discours car il ne sait jamais ce qu’il va dire», félicite Antoine de Caunes pour son numéro de claquettes.

Meilleur scénario original. Dany Boon repartira les mains vides. Son film qui concourrait dans cette unique catégorie est battu par «Séraphine».Emma Thompson complimente l’anglais d’Antoine de Caunes «très mignon» et rend hommage à la France, un pays qui l’a inspirée. A la surprise de Florence Foresti, Sean Penn suit les directives de son sketch et se lève pour la rejoindre sur scène.

Meilleurs costumes. Première récompense pour «Seraphine», neuf fois nommé.

Meilleur son. Premier César de la soirée pour «Mesrine», sélectionné dans dix catégories. On remercie le «vibrionnant Cassel».Meilleur premier film. La statuette est présentée par Dany Boon! Le comédien, qui avait pourtant annoncé qu’il resterait devant sa télévision et boycotterait la cérémonie en raison de l’unique sélection de «Bienvenue chez les Ch’tis», débarque sur scène, haut de smoking et pantalon de survêtement orange. «J’étais chez moi, devant ma télé et je me suis dit ‘c’est trop con. Je suis heureux d’être là. Jacques Séguéla m’a dit : si à 40 ans tu n’as pas un César, tu as raté ta vie», plaisante le comique. Et «Il y a longtemps que je t’aime» de l’écrivain Philippe Claudel décroche la récompense. Son film a reçu au début du mois le Bafta (l’équivalent anglais des César) du meilleur film étranger.

Meilleure adaptation. Premier César de la soirée pour la palme d’Or «Entre les Murs». François Begaudeau est absent mais les deux autres scénaristes Robin Camillo et Laurent Cantet saluent son dévouement. Les jeunes acteurs du film applaudissent à tout rompre.

Meilleur film étranger. L’Italienne Monica Belluci «qui compense toutes les berlusconeries», dixit Antoine de Caunes, couronne «Valse avec Bachir». Le documentaire d’animation autobiographique d’Ari Folman a déjà reçu le Golden Globe du meilleur long-métrage étranger. le film israélien était reparti bredouille. «Ce film est bon pour la paix, croyez aux autres, répandez la paix et l’amour. Soyez tolérants», plaide le réalisateur.

Meilleur acteur pour un second rôle. Julie Depardieu remet le trophée et rend hommage à son frère Guillaume brusquement décédé l’année dernière. «Son âme m’anime». Et le gagnant est…Jean-Paul Roussillon pour «Un conte de Noël». L’acteur qui répète la pièce «la Cerisaie» au théâtre de la Colline est absent. Arnaud Desplechin, le réalisateur d’«Un conte de Noël» monte sur scène pour un très rapide discours (la tendance de la soirée jusqu’à présent). «Il voudrait que je remercie sa partenaire Catherine Deneuve».

Meilleur montage. Doublé pour le film de Rémi Bezançon, «Le premier jour du reste de ta vie». Une autre statuette revient à sa monteuse, Sophie Reine.

Meilleur espoir masculin. Marc-André Grondin pour «Le Premier Jour du reste de ta vie» de Rémi Bezançon. L’acteur québécois est en train de tourner en Louisiane. C’est le réalisateur qui monte sur scène prendre la récompense, ajoutant «Marc-André est un acteur exceptionnel».

Meilleure actrice pour un second rôle. Elsa Zylberstein pour «Il y a longtemps que je t’aime» repart avec le trophée. «Je suis tellement honorée, je vais reprendre mes esprits…Petite, je regardais la cérémonie, tous ces Depardieu, tous ces Auteuil, merci de me faire confiance», déclare l’actrice essoufflée et émue qui remercie son réalisateur Philippe Claudel «qui l’a fantasmée dans ce rôle». Sélectionnée quatre fois, c’est le premier César de la comédienne.

*************************

Antoine de Caunes dans son numéro dansant.
Antoine de Caunes dans son numéro dansant. photo : AFP

**************************************

Charlotte Gainsbourg ouvre la 34e édition des Cesars. «Je souhaite au cinéma français qu’il dure longtemps», lance l’actrice, présidente de la cérémonie. La comédienne cède la place à Antoine de Caunes, qui va animer la soirée. La voix déformée par un synthétiseur, le présentateur se lance dans un numéro musical, hommage à «Chantons sous la pluie». 

*******************************************

Vendredi soir s’est tenue la très attendue 34ème cérémonie des César, au théâtre du Chatelet, à Paris. Charlotte Gainsbourg a présidé le jury avec brio, Antoine de Caunes animé la soirée comme d’habitude, les acteurs ont reçu avec joie ou râté avec tact les plus belles récompenses du cinéma français.(Le Figaro) 

Pk004-0227213443

Pk003-0227212321

Pk055-0227225844

Pk024-0227215702

Xtc108

Le scénariste Laurent Cantet reçoit le prix de la Meilleure Adaptation (Entre les murs)

Xtc112

Pk067-0227231710

Pk093-0227234632

 

Une réponse à “les César 2009”

  1. 1 11 2012
    robes mariee (11:32:14) :

    I found this great website. Thank publish rich content articles. – It’s fabulous!! Really good, I saw repeated many times, Good, get support

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...