Journée mondiale de l’environnement-le 5 juin

Journée mondiale de l'environnement-le 5 juin article_wed_main_logo-jpg

 forest.jpg

 **Le 5 juin, célébrez les forêts avec le Programme des Nations unies pour l’environnement

A noter dans les agendas: ce dimanche, ce sera la Journée mondiale pour l’environnement. Le 5 juin prochain, le Programme des Nations unies pour l’environnement (Unep) organise, comme tous les ans depuis 1972, cette journée pendant laquelle chacun est appelé à agir pour protéger la nature. Cette année, la journée sera consacrée aux forêts, dont l’Année internationale sera célébrée plus particulièrement ce jour-là.Encore peu connue en France, la Journée mondiale de l’environnement est le moment d’agir, individuellement ou collectivement pour marquer son attachement à la préservation des ressources naturelles. Des gestes simples, que l’on peut réaliser en famille, sont proposés sur le site Web de la Journée mondiale. Des événements sportifs, des sorties à vélo, des concerts ou encore des opérations de nettoyage de la nature seront organisés partout dans le monde.Lancée au début 2011 par les Nations unies, l’Année internationale  des forêts sera le thème commun des actions menées le 5 juin. Par le slogan «Les forêts, la nature à notre service», l’Unep souhaite rappeler que les forêts jouent un rôle important dans l’absorption du CO2, la préservation de la biodiversité et la fourniture d’énergie et de travail pour des millions de personnes. Les parrains de l’événement, la top model Gisèle Bündchen et l’acteur Don Cheadle, appellent tout le monde à participer à cette journée et à se mettre au service des forêts. (20Minutes-30.05.2011.)  

Des étudiants plantent des arbres pour protéger la forêt tropicale, à Manille, en février 2011.

**Des idées pour la Journée mondiale de l’environnement

Le 5 juin, c’est la Journée mondiale de l’environnement. Pour cet événement, organisé par le Programme des Nations unies pour l’environnement (Unep), chacun est appelé à faire un geste pour la nature. En enregistrant votre action sur le site de l’Unep, vous pourrez même faire partie de l’équipe du top model Gisèle Bündchen, marraine de l’événement. Quelques idées pour passer un dimanche écolo…Laissez parler vos talents artistiquesC’est le moment d’exposer vos photos d’arbres, vos peintures ou vos œuvres en bois. Vous pouvez aussi organiser des ateliers de création à partir d’objets recyclés. Les musiciens peuvent organiser un petit concert en hommage aux forêts et les acteurs en herbe se feront un plaisir de monter une pièce sur le thème de l’environnement.Réveillez votre esprit de compétitionQuand il s’agit de protéger l’environnement, n’ayez pas de scrupules à vouloir être le meilleur. Vous pouvez organiser un concours de plantation d’arbres, mais aussi un mini-festival de films ou de photos pour récompenser les œuvres les plus vertes. Les activités sportives sont aussi à la fête: courez, nagez, marchez, jouez, mais toujours pour l’environnement.

Etalez votre science

Si vous êtes incollable sur les économies d’énergie, si vous avez installé des toilettes sèches ou des panneaux solaires chez vous, ou si vous avez un potager bio, vous pouvez faire partager vos connaissances et vos actions à votre voisinage. Une bonne occasion pour donner des idées vertes à ceux qui n’ont pas encore osé franchir le pas.

Motivez la maîtresse

Pour que la Journée mondiale de l’environnement passe aussi par les écoles, des idées pour les instituteurs sont disponibles sur le site de l’Unep. Quizz, activités éducatives ou sorties en forêt devraient inspirer les enfants pour protéger la planète.

Organisez une flash-mob

Le principe: rassembler un maximum de personnes au même endroit pour faire un même geste pendant cinq minutes. Chanter ou rester figés, se coucher ou sauter tous ensemble, des millions d’idées peuvent faire l’objet de flash-mobs.

Soyez un geek

Si vous préférez passer la journée derrière votre écran d’ordinateur, vous pouvez aussi faire passer le message de la Journée mondiale en ajoutant des avatars à votre profil Facebook ou Twitter. L’important est de répandre le virus de l’environnement. (20Minutes-30.05.2011.)

*************************

 La biodiversité, c’est la vie

Face aux nombreuses menaces qui pèsent sur notre planète, la conservation de la biodiversité biologique est devenue une tâche urgente de l´heure.
A cette occasion et dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l´enfance (3 juin) et celle de l´environnement (5 juin), Chérif Rahmani, ministre de l´Aménagement du territoire et de l´Environnement a inauguré mercredi, au Jardin d´Essai du Hamma les journées «portes ouvertes» sur l´enfant et l´environnement, prévus du 1er au 5 juin.
Accompagné de responsables de son secteur et ceux de l´éducation nationale, le ministre a effectué une visite guidée à travers les différents stands et ateliers prévus à cet effet.
Chérif Rahmani s´est particulièrement intéressé au stand réservé à la technologie photovoltaïque où de plus amples informations sur la biodiversité et l´énergie solaire lui ont été données par la responsable, Fatma-Zohra Bentouati, proviseur du lycée Zoubida Ould Kablia de Draria.
Cette dernière ne manquera pas de faire remarquer au ministre que «le premier Club vert avait été créé en 2006, année où l´Algérie avait été choisie comme capitale mondiale de l´environnement, et que c´est son établissement qui en avait été à l´origine». Insistant sur l´importance que revêt l´environnement, elle lance un appel pressant en direction des responsables afin que cette manifestation se déroule toute l´année, pas uniquement durant deux jours.
Dans son lycée, Mme Bentouati a déjà fait le nécessaire en sensibilisant les enseignants pour qu´ils ne prennent pas à la légère la question de l´environnement et ne la considèrent pas comme une corvée. Pour Rostom Haouchine, lycéen en première année secondaire, «tous les établissements scolaires doivent créer un Club vert», explique-t-il. Le ministre s´est ensuite rendu à l´Ecole d´éducation à l´environnement où là, également, il a été très attentif aux diverses explications qui lui ont été données. L´atelier jardinage a particulièrement retenu son attention. Serres en plastique, haricots rouges, jardin potager, laitues, oignons et carottes étaient au menu des discussion.
Le jardin botanique avec ses oeillets rouges et toute cette profusion de couleurs a été longuement visité par M.Rahmani.
Baya Ibtissem s´occupe elle, de l´atelier réservé à l´apiculture.
Semblant bien connaître la vie des abeilles, elle plaide pour «la protection de ces ouvrières et de leurs reines qui, lance-t-elle, participent à l´équilibre de la nature.» Très forte en thème, cette lycéenne a vanté les vertus de la biodiversité et recommande un meilleur respect de la nature qui est notre oxygène. (L’Expression-02.06.2011.)
  

Vue aerienne de la foret amazonienne en Guyane.

 «La forêt est une usine qui produit des services gratuitement»

 Investir dans la préservation des forêts pourrait représenter un avantage économique à long-terme, selon le rapport des Nations unies qui paraîtra le 5 juin 2011…On sait que les forêts sont nécessaires au stockage du carbone, à la préservation des espèces animales et végétales et à la production d’oxygène. Mais les forêts sont aussi des investissements économiquement rentables, souligne le rapport «Le rôle des forêts dans l’économie verte» du Programme des Nations unies pour l’environnement (Unep) que Nicolas Bertrand, chargé des questions économiques à l’Unep, présente à 20 Minutes.Quel rôle économique et social jouent les forêts dans le monde?Les forêts font vivre plus d’un milliard de personnes, même si elles ne représentent qu’un pour cent du PIB mondial. Deux milliards de personnes en dépendent pour leur approvisionnement en énergie. La forêt fournit aussi des services éco systémiques comme le stockage du carbone, la régulation de l’eau ou l’habitat de 80% des espèces animales terrestres. Investir dans les forêts présente donc un intérêt environnemental et économique pour l’humanité.

A combien avez-vous chiffré les investissements nécessaires?

Nous avons travaillé sur des scénarios dans lesquels on augmenterait de deux tiers l’investissement actuel dans la reforestation. En investissant 0,03% du PIB mondial dans le secteur forestier, on augmente de 28% la quantité de CO2 stockée d’ici à 2050 et on fournit du travail à 25 à 30 millions de personnes.

Comment se concrétiseraient ces investissements?

Par des programmes de lutte contre la déforestation engagés par les gouvernements mais surtout des efforts de reforestation émanant du secteur privé. Par exemple, les entreprises pourraient développer des mécanismes de paiement des services rendus par la forêt. C’est déjà le cas de Vittel, qui rémunère des paysans autour de la source pour qu’ils pratiquent une agriculture compatible avec les exigences de pureté de l’eau. Dans ce cas, les deux parties sont gagnantes. On peut penser également à des instruments financiers qui seraient adaptés à la forêt, comme cela se fait sur le marché du carbone.

Ces mécanismes sont-ils vraiment profitables pour les populations locales?

Le rapport montre que l’investissement dans le secteur des forêts a une rationalité économique forte, mais l’impact dans les pays en développement reste à définir. Nous avons insisté sur la transparence que doivent avoir ces mécanismes pour être sûrs que les populations autochtones soient également gagnantes. L’équité, le social et l’éradication de la pauvreté sont aussi au cœur du rapport. (20Minutes-03.06.2011.)

**********************

La forêt en chiffres et en cartes

 Photo prise le 16 octobre 2010 lors d'une mission de surveillance de Greenpeace au-dessus d'une forêt de Sumatra

A l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin, voici un point sur les forêts, en France et dans le monde.La Journée mondiale de l’environnement sera l’occasion de penser aux forêts, auxquelles les Nations unies ont dédié l’année 2011. Ces écosystèmes menacés par l’urbanisation, l’agriculture et la surexploitation sont vitaux pour l’homme: les forêts captent le CO2, abritent une grande partie des espèces animales terrestres et leur bois fournit de l’énergie à des milliards de personnes sur terre.La forêt française en chiffres

Selon l’Office national des forêts, 28% du territoire de métropole, soit 15,71 millions d’hectares, est couvert par les forêts, dont un quart sont publiques. Les départements les plus boisés sont le Var et les Landes, dont plus de 60% de la superficie est recouverte par la forêt. Plus de 140 essences d’arbres peuplent les forêts françaises, mais parmi elles le chêne et le hêtre se taillent la part du lion: les différentes sortes de chênes représentent à elles seules plus de 35% du couvert forestier.

Chaque année, ce sont 100 millions de mètres cubes de bois qui sont produits par la forêt française, dont 60% sont récoltés pour être utilisés comme matériau de construction ou pour produire de l’énergie. L’équivalent de 9,5 millions de tonnes d’équivalent pétrole, soit 3,5% des besoins français en énergie, sont couverts par la forêt.

Panorama de la forêt dans le monde

Quatre milliards d’hectares, soit 30% des terres émergées, sont recouvertes par la forêt dans le monde, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Les trois pays les plus boisés sont la Russie, le Brésil et le Canada. Si on leur ajoute les Etats-Unis et la Chine, c’est plus de la moitié de la forêt mondiale qui est réunie dans ces cinq pays.

article_foretparpays

La forêt tropicale représente 52% des forêts du monde, suivie par la forêt boréale et polaire, dans l’hémisphère Nord, qui représente 25% de la superficie forestière mondiale. Seuls 36% des forêts sont restés primaires, c’est-à-dire composés d’espèces indigènes et sans trace d’activité humaine. Chaque année, 6 millions d’hectares de forêt primaire disparaissent, à cause de la déforestation ou de l’implantation d’activités humaines.

article_biomes

La déforestation a fait perdre chaque année, entre 2000 et 2005, 7,3 millions d’hectares de forêts. Si la perte nette se ralentit, notamment grâce à des efforts de préservation des forêts, certains continents ont connu un recul important de leur couvert forestier: moins 19% pour l’Amérique centrale entre 1990 et 2005, 9,1% de moins en Afrique et 6,6% pour l’Amérique du Sud. Bonne nouvelle en Europe: les forêts y ont progressé de 1,2% sur la même période.(20Minutes-31.05.2011.)

article_deforestation

**********************

 Et si l’avenir du climat passait par les cuisines?

 Les réchauds à bois ou à charbon sont responsables d’une grande partie du carbone «noir», une suie qui contribue au réchauffement climatique… 

Un cuisinier indien prépare un repas avec un réchaud à charbon dans un restaurant de Mumbai, en Inde, en juillet 2007.

*Photo: Un cuisinier indien prépare un repas avec un réchaud à charbon dans un restaurant de Mumbai, en Inde, en juillet 2007

Des milliards de personnes les utilisent tous les jours sans se douter de leur impact sur le climat: les trois milliards de cuisinières et réchauds à bois ou à charbon dans le monde sont responsables d’un quart des émissions de «carbone noir» dans le monde. Pour lutter contre ces émissions de suie, qui contribuent au réchauffement climatique, et  contre la coupe excessive de bois causée par des réchauds peu efficaces, le Programme des Nations unies pour l’environnement (Unep) s’est associé à la Global Alliance for Clean Cook Stoves dont l’objectif est de remplacer un maximum de cuisinières polluantes par des équipements plus modernes.

Le carbone «noir», coupable de réchauffer le climat

«On estime que les réchauds inefficaces  sont responsables de 25% des émissions de carbone noir, des particules semblables à de la suie, dont 40% sont liés à la combustion du bois», explique Achim Steiner, directeur général de l’Unep. «Et ce carbone serait responsable de 10 à 40% du réchauffement climatique», précise-t-il.

Des solutions simples existent pour améliorer l’efficacité énergétique des cuisinières. Au Ghana, un programme de soutien et de financement d’une petite entreprise, Toyola, a permis de produire des réchauds utilisant 40% de bois en moins. La Global Alliance a apporté 270.000 dollars (187.000 euros) aux entrepreneurs de la banlieue d’Accra et en cinq ans, les ventes de réchauds sont passées de 3.000 à 35.000 unités. «En 2010, l’entreprise avait équipé 50.000 foyers au Ghana et a étendu son marché aux pays voisins», explique Achim Steiner.

Des réchauds solaires pour tous

Un bénéfice pour l’environnement, avec 15.000 tonnes de CO2 évitées, mais aussi pour la santé des marmitons:  l’Unep estime que près de 1,8 million de morts prématurées par an dans le monde sont liées à l’inhalation de suies issues des cuisinières.

Des aides financières sont également proposées aux populations les plus pauvres pour faire marcher leur réchaud à l’énergie solaire. Entre 2003 et 2008, plus de 100.000 cuisinières ont été équipées de panneaux solaires, notamment en Inde et au Bangladesh, où la Grameen Bank accorde des micro-prêts aux familles souhaitant améliorer l’efficacité énergétique de leurs réchauds. (20Minutes-01.05.2011.)

*************************

Ce 5 juin, c’est la journée mondiale de l’environnement

Un globe terrestre au milieu d'une décharge.

*Entre la journée mondiale sans tabac, la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme ou la journée mondiale des toilettes, l’environnement se faufile le 5 juin pour sa journée à lui. Mondiale, certes, mais encore méconnue en France. Lancée par les Nations unies en 1972, cette journée est l’occasion pour chacun de montrer son engouement pour la défense de l’environnement…

Des manifestants pour le climat pendant le sommet de Copenhague en décembre 2009.

Y en a marre des journées mondiales

Le 8 mars, on a été gentil avec les filles, le 31 mai on a arrêté de fumer (pour 24 heures) et maintenant il faudrait en plus qu’on soit écolo. C’est beaucoup demander. Selon les calculs de francetv.fr, il y aurait 190 journées mondiales dans le calendrier: de la journée des pâtes à la journée de la ménopause, en passant par la journée de la plomberie et la journée sans Facebook, il y en a pour tous les goûts. Mais trop de journées peut tuer la journée.

Pour la journée mondiale de l’environnement, les Nations unies tentent de «susciter des actions individuelles». Chacun peut inscrire son activité sur leur site et entrer ainsi dans la grande communauté des bienfaiteurs de la nature. Attention, l’excuse «je ne sais pas quoi faire» ne marche pas: les Nations unies donnent plein d’idées. «Des rassemblements, des excursions à vélo, des concerts écologiques, des concours de dissertation et de peinture dans les écoles, la plantation d’arbres, des campagnes de recyclage et de nettoyage, et bien plus encore.» Et si on prend un apéro au vin bio avec ses potes, ça passe?

Les journées mondiales, c’est que de la comm’

Evidemment, les journées mondiales sont surtout une occasion de faire parler d’une cause et de donner une visibilité aux entreprises, associations ou politiques qui se saisissent du sujet. A la rédaction planète de 20 Minutes, nous avons ainsi reçu pour cette journée mondiale de l’environnement quelques communiqués de presse bien pensés: «Pour la journée mondiale de l’environnement, Europe Ecologie-Les Verts rappelle l’importance de Rio +20», «A l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, Les Amis de la Terre lancent une campagne pour dénoncer les dangers de la financiarisation de la nature» ou encore «En cette journée mondiale de l’environnement, le Barilla Center for Food & Nutrition alerte une nouvelle fois l’opinion publique sur les grands enjeux de demain en matière de développement durable et de préservation de l’environnement». On attend le communiqué de Barilla pour la journée des pâtes.

Pourquoi moi je devrais faire quelque chose alors que les autres…?

L’écologie a tendance à être moralisatrice, voire culpabilisante: triez vos déchets, ne laissez pas couler l’eau, éteignez la lumière, ne prenez pas votre voiture… Pourquoi moi je devrais me sacrifier alors que les industriels et les compagnies aériennes continuent à émettre des tonnes de CO2 en toute impunité? Les Nations unies ont une réponse: «Il est facile de blâmer les autres -les gouvernements parce qu’ils n’accordent pas une priorité suffisante aux politiques environnementales; les entreprises parce qu’elles augmentent les quantités d’émissions de gaz à effet de serre; les ONG parce qu’elles ne se prononcent pas assez résolument en faveur de l’environnement; et les individus parce qu’ils ne changent pas de comportement. La journée mondiale de l’environnement est néanmoins un jour où il faut mettre de côté nos différences et applaudir nos réalisations dans le domaine de la protection de l’environnement». Allez, un peu d’enthousiasme.

Parce que l’environnement, c’est tous les jours qu’on y pense

Evidemment, c’est la seule vraie bonne raison de ne pas célébrer cette journée mondiale. Car comme pour la Saint-Valentin ou la fête des mères, si une journée officielle est symbolique, ce sont les petits gestes et les petites attentions de tous les jours qui comptent. Vous êtes néanmoins autorisés à faire la bise aux lombrics qui peuplent votre composteur. (20Minutes-05.06.2012.)

*******************

 

 

Une réponse à “Journée mondiale de l’environnement-le 5 juin”

  1. 11 11 2011
    league of legends download (00:12:17) :

    I don’t know why…




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...