Ma vie en vert

 

Pano1 

 » J’ai décidé de me responsabiliser. Fini de me dédouaner sur mon (petit) chèque annuel au WWF. J’ai voulu tout faire comme Marion Cotillard et Cameron Diaz et devenir, moi aussi, une « consommactrice ». Le problème, c’est que je n’ai pas tellement la main verte…

Après avoir fait le forcing auprès du propriétaire de l’immeuble, j’ai obtenu que l’on récupère des poubelles à tri sélectif.

Pour ça, j’ai ligué tous les occupants contre lui, organisé des manifs (aux flambeaux) sous ses fenêtres et écrit (à la craie)
« Assassin d’écosystème » sur sa porte.

Au bout de quatre mois de revendications, il a accepté d’aménager le local à poubelles.

Mais maintenant, je suis numéro 1 sur sa liste noire, il boycotte mes travaux de double vitrage et je peux m’asseoir sur mes économies de chauffage.

Je passe beaucoup de temps dans le local à poubelles.

Je me suis fabriqué une alarme qui déchire les tympans dès que je laisse l’eau couler plus de trente secondes.

J’aurais dû prévenir Robert. Depuis que le dispositif s’est déclenché en pleine nuit, il me prend pour une terroriste enlaceuse d’arbres.

Euh… Les boîtes de conserves, je les mets dans la poubelle jaune ou la verte ?

J’ai troqué ma voiture contre une trottinette (électrique, faut pas exagérer).

Le problème, c’est que je n’ai jamais été fichue de tenir en équilibre sur des rollers ou des skis. Alors, sur une trottinette…

Mais je progresse depuis que j’ai troqué mon Darel plein à craquer contre un sac à dos retrouvé dans mes affaires de lycée.

J’y ai quand même laissé trois paires de leggings Wolford. Et un poignet. Mais le poignet, c’est moins grave : ça se remet avec le temps.

En revanche, allez recoudre une paire de leggings Wolford !

Les sachets de thé, c’est dans la poubelle jaune ou la verte ?

Je me suis embrouillée avec le cuisinier de mon restaurant japonais préféré en essayant de le sensibiliser à la raréfaction du thon rouge.

Je ne suis pas sûre d’avoir tout saisi, mais je crois bien qu’il faisait allusion à un vague pote yakusa…

J’ai dit adieu à George Clooney et ses capsules de café qui s’amoncellent inutilement dans ma poubelle (jaune). Désormais, je kiffe Leonardo et Al Gore.

J’ai décidé de me calmer sur les week-ends en vol low-cost à 35 €.

Je mange local.

Local et seule : depuis que je les ai sermonnés sur les fraises au kérosène et la salade qui pousse en serre surchauffée, mes amis ne m’invitent plus à dîner.

**Les cotons à démaquiller usagés, c’est dans la poubelle jaune ou la verte ?

Carre2Je ne parle plus à ma sœur. Elle a acheté une terrasse en teck.

Je me demande si un vol Paris-Rome est moins lourd en CO2 qu’un Paris-Barcelone.

Eh, les cotons à démaquiller usagés, c’est dans la jaune ou la verte ?

J’ai décidé d’aller à Rome en train. Oui, c’est possible ! Je passe par Lyon. Et Genève.

Après dix-sept heures de voyage (véridique) et un mal de dos carabiné, j’ai découvert la compensation carbone.

Et réservé dans la foulée un Paris-Stockholm super pas cher.

Après tout, je mange des fruits de saison, je roule en trottinette et je recycle mes déchets…

D’ailleurs, les cartons à pizzas pleins de gras, je les mets où ?

Je me suis réconciliée avec ma sœur. Elle a décidé de mettre des couches lavables à Théo.

Et je fais mon compost. Sans jardin ni balcon. J’ai installé un bac spécifique sous mon évier. Oui madame.

Robert n’a pas du tout apprécié de tomber sur des centaines de petits lombrics quand il cherchait la bouteille d’huile d’olive. Depuis ce soir-là, il n’a jamais rappelé.

M’en fiche, il ne sait pas ce qui est important.

Je décide de ne plus m’enticher d’hommes dépourvus de conscience écologique.

R… me manque tellement…

Avec une telle consommation de Kleenex, je décide que ce serait mieux pour la planète si je me remettais aux mouchoirs en tissu.

Mes collègues m’évitent depuis qu’un jour de rhinite allergique, j’ai sorti mon mouchoir à carreaux de ma poche de jean dans un geste sexy à souhait.

J’ai pris trente ans d’un coup.

Tout ça pour m’entendre dire par Olivier de l’informatique qu’en ces temps de grippe mondialisée, notre salut ne passe que par les mouchoirs en papier que nous devons nous empresser d’enfermer dans des sacs poubelle en plastique.

Je dois avouer que la remarque d’Olivier m’a perturbée.

Je lui ai répondu que si on en était là, c’est à cause du peu d’attention que des gens comme lui avaient prêté à l’environnement jusqu’ici, de l’explosion des échanges transcontinentaux et du réchauffement climatique.

Ce soir-là, pour se faire pardonner, Olivier a proposé de me ramener en voiture.

J’ai refusé. Je lui ai expliqué que c’était contre mes principes et que ma trottinette était garée devant le bureau.

Le lendemain, il m’offrait une plante dépolluante pour mon intérieur.

Et c’est autour de ce ficus que tout a commencé.

Mon bac à compost d’appartement l’a fait rire et il a noté l’ingéniosité de mon système d’eau antigaspi.

Il avait même un supermoyen mnémotechnique pour retenir ce qui part dans la poubelle verte et ce qui part dans la jaune.

J’ai craqué.

Un mois plus tard, nous partions pour un tour de France en tandem.

Si on m’avait dit, il y a un an, qu’un homme ravirait mon cœur avec un vélo, j’aurais éclaté de rire en faisant vrombir le moteur de ma Fiat 500 et en balançant l’emballage de mon chewing-gum par la vitre.

Comme quoi, « au lieu de se plaindre dans l’obscurité, mieux vaut allumer la lumière » (Confucius).

Enfin, pensez quand même à éteindre en partant. (Le Figaro)

******************************

*La Chine va représenter 40% de la croissance de l’électricité verte

La Chine va représenter près de 40% de la croissance mondiale de l’électricité renouvelable d’ici à 2017, soit cinq et sept fois plus que ses poursuivants américains et indiens, selon un rapport de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) publié jeudi. (04.07.2012.)

Ma vie en vert media_xll_4965483


« Des 710 gigawatts (GW) de capacité d’électricité renouvelable supplémentaires attendues de 2011 à 2017, la Chine représente presque 40%, ou 270 GW, devant les Etats-Unis (+56 GW), l’Inde (+39 GW), l’Allemagne et le Brésil (+32 GW chacun) », selon les prévisions de l’AIE, qui incluent l’hydroélectricité.

La France devrait quant à elle voir ses capacités électriques renouvelables augmenter sur la période de 15 GW pour atteindre un total de 52 GW en 2017, tirées essentiellement par l’éolien sur terre et le solaire photovoltaïque, selon l’étude du bras énergétique des pays développés.

Autre enseignement de ce rapport, le coup de frein brutal attendu dans l’électricité propre en Espagne, un des pionniers européens de l’éolien, frappé par la crise économique et l’austérité synonyme d’un moratoire sur les subventions.

De 2013 à 2017, les capacités de production d’électricité propre espagnoles devraient progresser de moins de 2 GW, une progression que le pays dépassait largement en une seule année jusqu’à présent.

Au niveau mondial, la production d’électricité renouvelable devrait croître de 5,8% chaque année d’ici 2017, pour atteindre 6.377 térawattheures (TWh), contre 4.539 TWh en 2011. Hors hydroélectricité, la croissance pour les énergies vertes (éolien, solaire…) afficherait +14%. (Source: belga.be-05.07.2012.)

 

 

**************************

 

 

 

Une réponse à “Ma vie en vert”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...