Bio ou pas bio ? toujours plus de questions!

Bio ou pas bio ? Le consommateur se pose de plus en plus la question. Mode, déco et cosmétique n’échappent pas au phénomène.

Bio ou pas bio ? toujours plus de questions! 52f98868-1316-11de-ac1d-ecad4f3c0205 

**Il y eut d’abord les yaourts. Puis les fruits. Vinrent ensuite les débardeurs, les doudous, la bière, la crème de jour. Désormais, et un peu partout dans Paris noyé sous la déferlante éthique, on trouve le mascara, les tapis, les graines, les boissons, les jouets, les sacs bio. La preuve par a + b. Comme «agriculture biologique». 

Code de conduite. Les choses se compliquent. Après avoir adopté tant bien que mal l’éco attitude – à savoir la collecte sélective des déchets -, les Parisiens, toujours réfractaires au changement, se mettent à consommer bio. Les voilà gagnés par l’obsession bio, adoptant de nouveaux réflexes de consommation. Le bénéfice alimentaire du bio étant déjà largement acquis, le marketing s’intéresse maintenant à la mode vestimentaire et à la déco.

Tout un style. Ce qui est d’origine bio n’est pas forcément beau ! Aussi, les enseignes tentent d’être sinon créatives du moins attractives. Nu est une jeune marque de jeans créée en 2007, « issue du commerce équitable et respectueux de l’environnement ». Les fondateurs s’adressent à « une clientèle en quête de sens, de simplicité et de vérité dans les vêtements qu’ils achètent ». Leurs jeans sont en coton 100 % biologique . Poussant le détail jusqu’aux boutons, rivets et fermetures Éclair, qui répondent aux normes antinickel et métaux lourds ! La griffe Nu (jeans en vente chez Alter Mundi et sur www.nu-jeans.com) réduit le transport, donc les émissions de carbone, en utilisant du coton tissé en Turquie et confectionné en Tunisie. Le tout pour un jean à prix raisonnable : 115 €. Petit Bateau a rebondi sur la vague en lançant son T-shirt en coton bio : c’est déjà un indémodable. De même, Balianse, jeune marque de sacs à main, pratique un traitement du cuir garanti bio.

Dans la maison. Comment rendre son intérieur fidèle à ses principes écologiques et durables ? Les fabricants y pensent pour vous. Chez Olivers & Co (www.oliviers-co.com), on trouve une ligne de soins biologiques à l’huile d’olive, à savoir un savon à la verveine et à l’eucalyptus et un kit de voyage composé de cinq monodoses de produits cosmétiques. Chez Habitat, on se soucie des enfants. Les trois peluches Millie, Fergus et Thierry sont conçues en coton biologique.

Être belle et bio. La cosmétique n’est pas en reste. Les marques traditionnelles, telles que Dr Auschka ( voir notre enquête Les bonnes adresses de la vague bio), Weleda, sont rattrapées par la grande distribution : Monoprix, Auchan prônent à leur tour le bio comme une forme de consommation responsable. Après le bio bobo, le bio pour tous ? (Le Figaro)  

Origine de l'huile d'olive

huile d’olive

********************

**Petits plats : bio devant ! 

e51c4d18-12d8-11de-ac1d-ecad4f3c0205

Au cœur du Marais bobo, Rose Bakery II est la nouvelle enseigne de Rose et Jean-Charles, couple franco-anglais qui a rendu l’organic food sexy. On y va pour les jus frais pressés minute, la tarte et salade du comptoir, ou encore le crumble du jour, toujours délicieux. Les malins y font aussi leurs achats de thé, café, fruits et légumes bio, ainsi que de plats cuisinés… pour le dîner !

Bonne nouvelle pour les aficionados de Supernature, excellente cantine bio à deux pas des grands boulevards : elle ouvrira fin mars une boutique mitoyenne de vente à emporter. Quant au resto, légèrement relooké, il proposera désormais une carte un peu plus étoffée au dîner.

Rose Bakery II, 30, rue Debelleyme (IIIe).Tlj. sf lun. de 9 heures à 19 heures.

Supernature , 12, rue de Trévise (IXe).Tlj. sf. sam. et dim. soir.

**Architecture durable à la mode suédoise

Dans le modèle d’habitat suédois, l’architecture durable est une composante essentielle. Depuis la construction dans les années 1920 des folkhemmet (littéralement « foyers du peuple »), les urbanistes prennent en compte respect de la nature, différences sociales, nouvelles technologies, qualité esthétique et culturelle… Une série de maquettes, photos et vidéos retrace les évolutions de ce modèle « écolo » qui a inspiré nombre d’architectes à travers le monde. Dans un ensemble de clichés en noir et blanc signés Jean-Marc Piel, on découvre également les maisons offertes par l’État suédois en 1946 à la ville de Caen. Ces « Suédoises du Calvados », toujours debout, sont aujourd’hui des exemples de durabilité dans leur conception globale et restent très prisées par leurs locataires. Puisqu’elles ne sont pas à vendre.

Archi durable au Centre culturel suédois, 11, rue Payenne (IIIe).

 **Paniers garnis : les Amap en vogue

Parce qu’ils sont de plus en plus « locavores » (consommateurs de produits cultivés dans un rayon de moins de 160 km, sur le modèle des 100 miles américains) et qu’ils privilégient les contacts directs avec les producteurs, nombreux sont les Parisiens à se tourner vers les Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne). Ces ventes directes (en général un panier hebdomadaire de fruits et légumes dont le montant est fixe, à récupérer certains jours dans une adresse de proximité) ont pour objectifs de recréer du lien social entre citadins et paysans franciliens. De leur apporter une sécurité financière (prépayèrent de la production) et de favoriser l’accès à une alimentation de qualité. La première Amap d’Ile-de-France a vu le jour en 2003. On en recense environ 70 aujourd’hui, la plupart certifiées bio.

 **Unique en son genre : Tisanes à l’ancienne

Le bio c’est aussi, parfois, une envie de coin du feu et d’atmosphère douillette. En attendant d’être certifiées bio cette année, les tisanes du Carré des Simples ont tout pour trouver leur place dans les cuisines des accros au naturel. Salées, sucrées, glacées, et avec de jolis noms comme À la belle étoile, elles purifient jusqu’aux âmes les moins éthiquement correctes ! La gamme, élaborée à base de plantes cultivées bien au sud, se complète de parfums de maison biologiques (palme d’or aux senteurs Pain d’épices et Souvenirs d’enfance).

Carré des Simples, 22, rue Tronchet (VIIIe).  

Racines, 8, passage des Panoramas, II e .. Tlj sf sam. et dim.

L’Oiseau Blanc- la Capucine , 35, rue de l’Orillon, XI e ., le soir seulement, sf sam. et dim.

 **Le retour de la terre

Avec ce supermarché de 300 mètres carrés, ouvert en août dernier, l’Est parisien a de bio jours devant lui. Membre du réseau Biocoop, Le Retour à la Terre propose plus de 6 000 références allant bien au-delà de la simple palette alimentaire (cosméto, entretien, jardinage, papeterie…). Outre le choix très complet de produits frais et de laitages (y compris du lait de jument ou de chèvre), le magasin dispose aussi d’un « bar à vrac » de plus d’une centaine de céréales, graines, légumes et fruits secs, où l’on se sert en libre-service, avant de faire peser son sac (en papier recyclé bien sûr). On trouve aussi sur place un beau rayon de fruits et légumes oubliés, en provenance du verger conservatoire normand de Catherine Chalom, créatrice du lieu et passionnée par la sauvegarde des variétés anciennes.

Le Retour à la Terre, 114, avenue Philippe-Auguste, XIe.

 **Coup de loupe : les prix du bio

Plus chers, les produits bio ? Oui, encore, même si les écarts tendent à se réduire, surtout dans les hypers où les volumes d’achat font baisser les prix. Ainsi chez Carrefour, nous avons comparé une gamme de sept produits de nécessité courante.

Démonstration :

6 œufs bio calibre moyen : 3,95 € contre 2,40 € (Label Rouge).

1 kg de pommes golden bio : 5,68 € contre 2,20 € ou 2,80 €.

1 plaquette de beurre bio de 250 g. : 2,30 € contre 1,40 € (marque distributeur) à 2,05 € (Isigny AOC)

Poulet fermier bio : 8,85 € le kg contre 6,68 € (Fermier Label Rouge) à 8,92 € le kg (Fermier Jaune des Landes).

4 yaourts bio × 125 g de la marque Vrai : 1,60 € contre 0,70 € (marque distributeur) à 0,80 € (Danone).

4 tranches de jambon cuit (180 g) bio : 4,30 € contre 1,80 € à 3,70 € (Fleury Michon).

Les prix peuvent ainsi varier du simple au double, notamment sur les fruits ou les produits Carrefour. En revanche, dès que l’on compare produits bio et labellisés (a priori plus qualitatifs que les génériques), les écarts sont beaucoup moins importants.

 **Pour un bébé «cosmo-bio-lite»  

0c7c6370-12d9-11de-ac1d-ecad4f3c0205

C’est une petite caverne d’Ali Baba où il y a tout le bric-à-brac des bébés, exclusivement bio. Le coton récolté à la main, filé de manière écologique, et cultivé sans engrais ni pesticides chimiques, vient d’Inde. Le bazin du Togo et la laine du Pérou. Le choix réduit de barboteuses, jupes, pantalons est siglé La queue du chat, Patatrac ou Peau éthic. Les porte-bébés, eux, viennent du monde entier, comme les doudous et les coussinets d’allaitement qui sont en coton bio. Le plus joli ? Les tapis d’éveil en patchwork de chutes de tissus guatémaltèques. Mais ce qui fait fureur ici ce sont les couches lavables, en coton bio, polaire et bambou. Le kit d’essai nouveau-né comprenant trois changes complets est vendu 95 €. Faites-vous expliquer le mode d’emploi : s’en servir est un art oublié !

Bébé en vadrouille , 47 bld Henri IV, IVe.   

**Bio des pieds à la tête

La vénérable marque allemande vient d’ouvrir un institut de soins près de la Bastille. Au fond d’une cour, la petite maison en bois « écoconçue » (construite sans aucune goutte de colle), inondée de lumière naturelle, promet une parenthèse tout à fait relaxante. On vient ici pour s’offrir un soin du visage revitalisant (1h40, 120€) ou un massage du corps (1h30, 108€) à base de produits composés de plantes médicinales cultivées selon les règles de la biodynamie. Les produits de maquillage suivent les mêmes recettes de fabrication. Pour un vrai moment de bien-être.

La Maison Dr.Hauschka , 39, rue de Charonne (IXe). Tél. : 01 43 55 40 55.

 **Belle au naturelle  

2e06f6cc-12d9-11de-ac1d-ecad4f3c0205

Ici, tout est « écopensé » des présentoirs en bois recyclé aux fauteuils fabriqués dans des bidons de fer peints de couleurs vives, provenant d’une ONG albanaise. Le concept du Maquillage Caffè, qui fait un tabac aux États-Unis, se veut entièrement naturel. À tel point que les produits de maquillage de la marque Couleur Caramel sont (presque) tous certifiés bio. On trouve 110 références d’ombres à paupière (9,90 €), un choix de poudres et fonds de teint (25 €), des gloss et mascaras… tous emballés, bien sûr, dans du papier kraft recyclable. Même les pots de crème sont rechargeables. Ici, le label bio ne rime pas pour autant avec fadeur. Toutes les teintes et les textures restent attrayantes. Afin d’utiliser au mieux la gamme des produits, des maquilleuses prodiguent leurs précieux conseils lors d’ateliers pratiques.

Maquillage Caffè , 8, rue Nicolas-Flamel (IVe).

 **Décorer et s’habiller sur une autre planète

Le parquet est en bois naturel non collé et les lampadaires en bois flotté. Dans cet ancien bâtiment industriel du XIe arrondissement, Alter Mundi expose tout ce qui fait sa différence : vêtements, cosmétiques, jus de fruits, objets de décoration, mais en matériaux biologiques ou de récupération et issus du commerce équitable. Si la déco fait la part belle au bambou, aux galets ou au caoutchouc, les vêtements jouent le bio à 100 %, dans la gamme chic siglée Kuyichi et étudiée pour la vie de bureau, comme dans la gamme plus roots. Dans ce dernier créneau, les marques déclinent sur les T-shirts le slogan à tout prix : « Vous êtes porteur de sens », « Save the city », « Citoyen du monde », « Rien ne se perd, tout se transforme ». Les couleurs chantent, les formes varient… un peu. Le choix n’est pas étourdissant, mais il existe. Et il y a des caleçons pour hommes siglés « Monsieur chat ».

Alter Mundi, 41, rue du Chemin vert (XIe).   

**Des tapis «green» jusqu’aux USA  

c151081e-12d9-11de-ac1d-ecad4f3c0205

Le luxe de cette maison est de concevoir des tapis persans contemporains selon des méthodes bio. Les mêmes, exactement, qui furent appliquées en Perse aux XVIIe et XVIIIe siècles. La laine, aux fibres spécialement longues et solides, provient de moutons en pâture dans la vallée de Chiraz. Elle est filée à la main et lavée à l’eau de la rivière. Les teintures sont effectuées avec des pigments naturels, et les tapis exposés au soleil de longues semaines pour obtenir leur patine. Cette absence de produit chimique et de gaspillage a valu aux tapis de Parsua d’être classés « green » aux États-Unis. Chacun d’entre eux est ainsi une pièce unique, conçue sur mesure. Parsua est dirigé par Dominique Chevalier et Ali Bayat, deux grands noms du tapis ancien.

Parsua , 17, quai Voltaire (VIIe). 

**Vêtements, jouets, papiers … Quand le Web s’y met  

Le bio a fait sa bulle sur le Net, où les produits sont souvent plus faciles à trouver que dans les boutiques. Voici quelques adresses pour s’y retrouver.

www.mescoursespourlaplanete.fr : c’est une mine ! L’adresse recense également les autres sites bio, estampillés écolo ou équitables, dans tous les domaines de la consommation.

www.toutallantvert.com : papeterie, chapeaux, huiles essentielles, plein air, bureau, hygiène… Du bio tous azimuts dans cette boutique en ligne pour un mode de vie écologique et durable.

www.g98.fr : une gamme de lingerie en fibre de bois recyclé qui allie, dit-on, « la douceur du cachemire au confort du coton ».

www.machja.com : des basiques en version bio pour prouver que le vêtement bio n’est pas forcément austère.

www.ideocollection.com : urban wear bio avec broderies et imprimés orientaux. Spécialité de tee-shirts à messages.

www.somewhere.fr : une mode casual qui s’inspire de la nature.

www.jeujouethique.com : fini l’enfer du jeu ! Sur ce site, on trouve des jouets en bois et des jouets bio. Ainsi, un jeu de construction à base de flocons de maïs. (Le Figaro) 


 

5 réponses à “Bio ou pas bio ? toujours plus de questions!”

  1. 27 10 2011
    Carpenter23Carissa (14:44:32) :

    Do you understand that it is the best time to receive the credit loans, which can help you.

  2. 6 12 2011
    Kelley20Hensley (09:24:05) :

    Every body knows that men’s life is not cheap, however some people need money for different things and not every one gets big sums money. Thus to get some personal loans and small business loan should be good way out.

  3. 20 12 2012
    bloons tower defense 5 (21:20:39) :

    you discuss and would really like to have you share some stories/information.
    bloons tower defense 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...