La communication sous l’eau

*Sous l’eau, la communication combine techniques acoustique et optique

Le système hybride mis au point par le projet Whoi facilite le transfert des données sous-marines. Le tout, sans être énergivore.

Sous l'eau, la communication combine techniques acoustique et optique

L’eau est un élément opaque, qui ne favorise pas la communication »,explique Norman farr, chercheur qui participe au projet Whoi*. « Aujourd’hui, ce sont les systèmes acoustiques qui constituent le mode de communication privilégié »,précise-t-il. Mais ces derniers ne sont pas pleinement satisfaisants : la vitesse de transmission est limitée compte tenu de la relative lenteur du son dans l’eau. Pour y remédier, l’équipe a mis au point un système hybride, qui combine techniques de communication acoustique et d’autres de communication optique. Cela permet notamment d’augmenter la vitesse de transfert des informations, de 10 à 20 megabits par seconde, et ce jusqu’à une profondeur de 100 mètres. Avantage supplémentaire : le système utilise relativement peu d’énergie.

Communiquer davantage de données en moins de temps

Cette technique permet de transférer des vidéos en temps réel, depuis un véhicule sous-marin autonome »,précise Norman Farr. « La communication optique nous permet de communiquer davantage de données, relatives aux évolutions sismiques – par exemple – dans des délais beaucoup plus raisonnables »,ajoute Maurice Tivey, de l’institut de recherche. Le système sera utilisé pour améliorer la communication entre les sous-marins robotisés envoyés à plusieurs centaines de mètres de profondeur et les bateaux demeurés à la surface.

L’exploration sous-marine moins coûteuse, et perfectionnée

Selon Norman Farr, cela permettra une meilleure observation des sources hydrothermales situées à proximité des dorsales océaniques, en engrangeant de précieuses informations sur les propriétés des fonds marins. A noter : le dispositif facilitera également la manœuvre des sous-marins. « Ce système hybride permet de décharger les appareils actuels de leurs lourds équipements »,explique le chercheur. »Les explorations sous-marines seront par conséquent moins coûteuses, et mobiliseront un équipage moins important pour des bateaux de moins grande taille »,poursuit le chercheur. Jusqu’ici, le milieu aquatique ne se prêtait pas vraiment à l’échange d’informations.(18.03.2010.)

* Woods Hole Oceaographic Institution

La communication sous l'eau

************

*Le corps devient un réseau de communication

Pour éviter de recourir à la radio-fréquence dans les systèmes de captation de données vitales sur le patient, l’université de Séoul transmet les informations d’un capteur à un autre via des signaux générés sur la peau.

Le corps devient un réseau de communication

Corps

« L’idée est d’utiliser le corps humain comme conducteur pour transmettre des informations d’un capteur à un autre ». Voilà ce qu’explique à L’Atelier Jin-hee Moon, un chercheur de l’université de Séoul. Celui-ci travaille sur un système permettant de transmettre des données vitales relevées sur un patient par différents capteurs sans passer par la radio-fréquence. Cette dernière étant jugée problématique à cause des interférences potentielles.   »Ici, les électrodes disposées sur le corps du patient constituent un réseau OBC, pour ‘on body communication’ », précise le chercheur. Concrètement, les électrodes mesurent l’état de santé du patient et transmettent les données récupérées en envoyant des signaux sinusoïdaux sur la peau.

Transmettre les données en envoyant un signal sinusoïdal sur la peau

Ceux-ci sont captés par une autre électrode embarquant un oscilloscope. D’autres systèmes utilisaient déjà cette technologie, qui permet une communication accrue et plus fiable que les échanges par radio fréquence. Mais jusqu’alors, la taille des patchs utilisés était trop importante, et les électrodes ne pouvaient tenir en place plus de 24 heures. Pour résoudre ces problèmes et assurer la faisabilité de ces techniques, les scientifiques ont combiné plusieurs matériaux différents de fabrication des électrodes*. Ce qui permet à la peau de les tolérer plus longtemps (jusqu’à sept jours et de façon continue). Et de réduire grandement leur taille.

Rassembler des informations sur le rythme cardiaque ou la température corporelle

Ce qui les rend plus discrets et plus faciles à porter pour le patient dans sa vie quotidienne. Le tout sans qu’ils ne perdent pour autant en efficacité. En effet, les chercheurs ont effectué des tests qui se sont révélés concluants. Des signaux sinusoïdaux de 45 MHz ont pu être transmis sur la peau entre deux électrodes situées à trente centimètres l’une de l’autre sur le bras d’un patient. Pour rappel, plusieurs systèmes existent déjà qui font appel à des patchs RFID pour rassembler des informations vitales telles que le rythme cardiaque ou la température corporelle. Et qui les transmettent ensuite par radio fréquence au téléphone du patient, qui envoie l’ensemble des données au médecin référent.(18.03.2010.)

* Le polyimide (PI) et le polydimethylsiloxane (PDMS).

***Quand la peau devient l’interface de contrôle du mobile

En utilisant un brassard équipé de capteurs, Skinput transforme les pressions produites par le doigt sur la peau en actions sur un smartphone. Il peut être couplé à un pico-projecteur qui projette un clavier.

Quand la peau devient l'interface de contrôle du mobile

Skinput

Contrôler son smartphone simplement en tapotant sur son bras plutôt que sur le clavier de l’appareil ? C’est ce que proposent des chercheurs des laboratoires de Microsoft et de l’université de Carnegie Mellon. La technologie qu’ils ont développée – baptisée Skinput – s’appuie sur la reconnaissance des transmissions acoustiques corporelles, du bras en particulier. Pour transformer la pression d’un doigt sur la peau en données exploitables par une interface homme-machine, les chercheurs ont développé un brassard équipé d’une batterie de capteurs. Ceux-ci détectent les vibrations réalisées sur la peau et qui produisent une légère déformation après un contact. Chaque capteur est par ailleurs conçu pour détecter une échelle de fréquence propre.

Un clavier directement dans la paume de la main

Les chercheurs expliquent que, selon la partie exacte du bras qui va être effleurée, la fréquence des vibrations sera différente. Cela est dû au fait que le bras et la main sont faits d’un système osseux complexe qui accentue la diversité acoustique des différentes zones. Le brassard est donc capable, non seulement de déterminer quand un contact aura eu lieu sur la peau du bras, mais également à quel endroit précisément. Pour montrer le potentiel de leur système en termes d’interface, les chercheurs ont développé plusieurs prototypes. L’utilisation d’un pico-projecteur, par exemple, permet de projeter un clavier ou un menu sur la main ou l’avant-bras. Il est ainsi possible de taper un numéro directement dans la paume de la main.

Le système reste précis, même en mouvement

Lors de premiers tests avec des volontaires, les chercheurs ont identifié plusieurs zones pouvant clairement servir de « clavier » sur les mains et le bras. La précision du système a été testée en situation de marche et de jogging, et les résultats se sont montrés très encourageants. Ainsi, le système n’a relevé aucune fausse interaction durant la marche et relativement peu pendant le jogging. Les interactions volontaires, quant à elles, ont toutes été identifiées avec succès. Seul point noir notable : la localisation des zones affectées perd en précision dans ces conditions d’utilisation.(03.03.2010.)

********************************

*Subcom Radio, pour communiquer sous l’eau

 Faire de la plongée sous-marine comporte plusieurs risques. En cas de danger, le plus difficile est de faire comprendre son problème aux plongeurs alentours. D’où le concept Subcom Radio.

subradio2

Subcom Radio est un dispositif de communication à distance conçue principalement pour les plongeurs sous-marins. Il affiche des commandes simples et un affichage numérique. Il se fixe autour du poignet comme une montre. Lorsqu’une personne a besoin d’aide, elle n’a qu’à envoyer un message aux personnes qui peuvent lui apporter du secours de manière plus pratique. Egalement équipée d’un vibreur, cette radio vibre pour signaler son porteur d’un nouveau message. Subcom Radio a été imaginé par le designer Nichola Trudgen. Il a été conçu pour Tait Radio Communication, une société de renom qui fabrique des radios portables…

*******************************

*Une antenne pour parler fort et clair sous l’eau

 Innovation – Des Ecossais ont mis au point un système de communication radio sous l’eau. Le dispositif séduit militaires et exploitants pétroliers. Du Wifi sous-marin !

 Il aura fallu deux ans de recherche seulement pour mettre au point ce système de communication sous-marin par ondes radio numériques. De la phase du prototype, initiée en janvier 2005, le consortium écossais Wireless Fibre Systems (WFS), s’apprête désormais à passer celle du développement commercial. Il vient pour cela de recevoir une aide financière de près de 826 000 euros de la part du ministère britannique du Commerce et de l’Industrie.

Le modem S1510, premier modèle du genre, ressemble à une antenne circulaire capable de véhiculer sous l’eau et vers la surface différents types d’informations numériques. Que ce soit pour la transmission de données brutes ou pour la communication entre plongeurs. Selon les caractéristiques délivrées par WFS, il fonctionne jusqu’à 4 000 mètres de profondeur, à des températures comprises entre -10 et 35 degrés. Avec une capacité de transmission annoncée de 16 kbit par seconde, son débit reste faible pour le moment. Bien sûr, cette antenne émettrice réceptrice, full duplex comme disent les spécialistes, ne peut fonctionner efficacement seule. Elle doit être disposée à plusieurs endroits pour constituer un réseau de communication efficace.

 Pour la surveillance des pipelines

 Encore aujourd’hui, communiquer sous l’eau n’est pas aussi facile que sur la terre ferme. L’opération n’est possible que par des moyens acoustiques classiques et l’émission sur des fréquences radio très basses, en particulier pour les sous-marins. Dans le cas des plongeurs scaphandriers, la communication se fait soit à l’aide d’un câble couplé au conduit d’alimentation en air jusqu’à la surface, soit par le langage des signes pratiqué par tous les adeptes de la plongée. « Le langage des signes fonctionnent bien quand vous évoluez dans les eaux claires des Caraïbes », remarque d’ailleurs Ron Marquis, l’un des responsables de WFS, « mais la majorité des plongeurs travaille dans des conditions beaucoup moins bonnes. Les communications radio de notre système ne sont perturbées ni par le bruit, ni par le niveau de visibilité. »

Au rang des applications, ce modem intéresse aussi bien les militaires que les exploitants pétroliers. Les premiers comme les seconds voient dans cette innovation l’occasion de téléguider des robots pour l’exploration de zones sous-marines, mais à des fins différentes. Les plongeurs de combat, comme leurs homologues travaillant sur l’installation des plateformes de forage y trouveront eux un moyen de communiquer facilement par la parole. Enfin, le système peut être couplé à des détecteurs pour la télémétrie. Il permettra par exemple de surveiller l’état d’un pipeline sous-marin sur toute sa longueur, de rapporter et de localiser précisément le moindre incident.

Si le principe est acquis, l’antenne modem proposée par WFS peut certainement mieux faire. « Le signal ne va pas très loin », reconnaît Ron Marquis. Selon l’utilisation qui en est faite, le système est capable pour le moment d’émettre à des distances de 50 à 300 mètres. WFS espère pouvoir atteindre prochainement les 1 000 mètres.(ZDNet France. le lundi 26 mars 2007)

 

****************************************

**Communication en plongée

OK, tout va bien

ok%20surface

ça va bien

ça ne va pas

detresse%20surface

*ça ne va pas

On monte

On descend

 

ok Ca va (Question/Réponse) ca-ne-va-pas Ca ne va pas
panne%20dair Je n’ai plus d’air
panne%20dair%202 Je n’ai plus d’air (Variante)
demi-bouteille Je suis à moitié d’air je%20suis%20sur%20reserve Je suis sur réserve
montre%20ton%20manometre Montre ton manomètre
difficulte%20passage%20reserve Difficulté passage réserve
moi Moi toi Toi
descends Descends monte Montes
stop Stop fin%20exercice Fin d’exercice
jai%20froid J’ai froid
restez%20en%20contact On se regroupe
rassemblez-vous Rassemblez-vous essoufle Je suis essouflé
expire Expire inspire Inspire
equilibre%20tes%20oreilles Equilibre les oreilles
equilibre%20ton%20masque Equilibre ton masque
je%20suis%20narcose Je suis narcosé
jai%20des%20vertiges J’ai des vertiges
venez%20vers%20moi Venez vers moi
doucement Doucement
non Non prendre%20cette%20direction Prendre cette direction
gonfle%20ton%20gilet Gonfle ton gilet
purge%20ton%20gilet Purge ton gilet
regarde Regarde nous%20tous Nous tous
conduis%20et%20je%20suis Conduis et je suis
tenez-vous Tenez-vous
stabilise%20toi Stabilise toi ca%20pique Ca pique
ne%20pas%20plier%20tes%20jambes Ne pas plier tes jambes
palmage%20ouvre%20plus%20les%20jambes Plus d’amplitude (Palmage)

 

**La communication n’étant pas possible par le son, un code internationale de signe est créé.

 Ceux sont des signes simple qui sont partagé en deux catégories. Des signes d’information et des signes d’intervention. Ils doivent être exécuté correctement et distinctement afin de ne pas avoir une mauvaise interprétation.

Les signes d’information:

 « OK »: c’est une question, réponse. On demande si tout va bien ou si c’est bien compris et on répond par le même signe pour le oui.

 « Toi, moi ou lui »: Pour indiquer le plongeur concerné.

 « montée et de descente »: Intervient, comme leur nom l’indique, lors de l’action a exécuté.

 « Regarde »: Permet d’avertir ou attirer l’attention de son équipier.

 « Je suis sur réserve »: Pour indiquer qu’on a atteint la pression de 50 bar. A ce moment, la palanquée mettra un terme à la plongée.

« Compense les oreilles »: indique au plongeur concerné (en général, un débutant) de compenser ses oreilles s’il l’a pas fait.

« Pression bouteille »: permet de connaître les paramètres des personnes de votre palanquée.

 Les signes demandant une intervention:

« Je ne vais pas bien »: ce signe est complété, en général, par l’indication du problème par le plongeur concerné et demande une intervention de l’équipier qui le saisi, dans un premier temps, avant d’effectuer les geste approprié.

« Je n’est plus d’air »: l’équipier présente immédiatement un détendeur de secours que le plongeur concerné prendra pour respirer puis assurera le lien par le maintien du gilet le temps de rejoindre le chef de palanquée ou de remonter le cas échéant.

« Je suis essoufflé »: A l’exécution de ce signe, l’équipier attrape le plongeur par le gilet, le calme par des gestes d’apaisement et l’accompagne jusqu’au chef de palanquée qui le prendra en charge. En fonction de la raison de l’essoufflement, la plongée sera interrompue.

« J’ai froid »: l’équipier assiste le plongeur pour le présenter au chef de palanquée qui le prendra en charge et qui annoncera la fin de la plongée.

 « J’ai des vertiges »: Intervention immédiate de l’équipier, en l’attrapant par le gilet, car l’incident peut évoluer puis le diriger vers le chef de palanquée ou entamer la remontée le cas échéant.

« Détresse en surface »:Lors d’un incident ou accident, ce signe est à effectuer en direction du bateau pour lui indiquer la nécessité d’assistance. (source: bienvenueentrenous.unblog.)

 ****************************

*Plonger dans l’eau: conseils pour débutants

1–avant toute chose ne pas oublier qu’il ne faut jamais plonger seul 

 Bonne santé, bonne plongée

Quel que soit votre âge, il convient d’être en bonne santé. Si la plongée est interdite aux femmes enceintes, certains états de santé (asthme, problèmes cardiaques, nerveux…) réclament un avis médical préalable, même pour un baptême.

Décontraction

 En surface, nagez, barbotez, regardez sous l’eau… Prendre conscience du milieu aquatique réduit vite les appréhensions pour mieux vous mettre à l’aise.

Mon masque

Choisir un masque adapté à votre visage, et ne pas trop serrer la sangle. Pour éviter toute formation de buée, ne pas hésiter à cracher sur la vitre intérieure, étaler la salive, puis rincer. C’est un peu rustique, mais efficace !

Non, la plongée ne fait pas mal aux oreilles 

En plongée, on ressent l’effet de la pression de l’eau particulièrement sur les tympans. Ainsi, pendant la descente – fréquemment et avant même qu’une gêne apparaisse , il faut faire le valsalva(souffler doucement en se pinçant le nez pour équilibrer ses oreilles. Fastoche, non !? )

Inspirez, expirez

Sous l’eau, il faut respirer normalement, sans jamais chercher à économiser son air. D’ailleurs, vous en trimbalez une grande quantité sur votre dos !

Les signes essentiels
  

OK, tout va biença ne va pasOn monteOn descend

Rien que pour vos yeux !

Au fond, regardez autour de vous en oubliant presque le moniteur, qui gère intégralement votre sécurité et guide vos rencontres avec les gentils habitants du « monde du silence ». Emportez avec vous des plaquettes plastifiées présentant faune et flore du spot

Règles d’or

 Respectez absolument l’environnement délicat qui vous entoure. N’apportez pas de nourriture aux poissons, ne touchez à rien, et attention où vous mettez vos palmes ! La sauvegarde des sites et de leurs occupants dépend de vous.
Attention : si vous passez votre premier brevet pendant les vacances, pensez à respecter un intervalle de 24 h avant de prendre l’avion ou d’entreprendre une balade en montagne, afin de ne pas modifier le déroulement de la désaturation…

Snorkelling et apnée

 

On recommande de pratiquer le snorkelling (exploration avec palmes, masque et tuba seulement) avec un centre de plongée qui vous accompagne sur les meilleurs sites, tout en veillant sur votre sécurité. Ne pas oublier tee-shirt et crème solaire, et prendre son temps pour observer la vie sous-marine, sans parcourir de distances importantes. De temps en temps, retirer le tuba de la bouche pour bien se ventiler. Éviter les apnées à répétition et sans surveillance, et toujours se reposer entre deux immersions.

La plongée enfant

L’initiation des enfants – généralement à partir de dix ans – requiert un équipement adapté (petit gilet, bouteille  » biberon « , combinaison intégrale) dans un environnement approprié (eau chaude, spot sans difficulté). Une seule plongée par jour possible. Au-delà de la motivation des parents, c’est le désir des enfants qui doit primer. La FFESSM leur propose d’ailleurs une formation spécifique graduée par trois niveaux de plongeurs (bronze, argent et or). Chez PADI, les enfants passent leur Bubbles maker..(source: Club-de-plongee-mellois.)

********************************

 

6 réponses à “La communication sous l’eau”

  1. 19 09 2011
    farmville animals walk (05:16:53) :

    I agree with your ElAyam.1 » La communication sous l’eau, superb post.

  2. 28 09 2012
    Magicslim (23:19:09) :

    I believe avoiding ready-made foods could be the first step for you to lose weight. They may taste good, but ready-made foods currently have very little nutritional value, making you consume more in order to have enough electricity to get with the day. In case you are constantly feeding on these foods, transferring to whole grains and other complex carbohydrates will help you to have more electricity while feeding on less. Interesting blog post.

  3. 17 03 2016
    vacant lot for sale cavite mangoville (00:48:19) :

    You are so cool! I do not think I have read through anything like that before. So nice to discover another person with some unique thoughts on this subject. Seriously.. thank you for starting this up. This site is something that’s needed on the internet, someone with some originality!

    https://goo.gl/L1EU4w

  4. 2 04 2016
    Buy Gucci (05:09:23) :

    When Gucci Bags, remember to take out belongings they will usually have everything, if you buy “briefcase”, put busiest day must be used with all the players and bring along all documents, pick a tremendous will to accommodate all spares bag.Style: Consider popular elements
    Buy Gucci http://www.charopf.com/gucci-outlet/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...