comment réduire votre taux de cholestérole

* Le cholestérol et votre santé

La gestion du cholestérol peut contribuer à protéger la santé cardiovasculaire. Cette section vous en apprendra davantage sur le cholestérol, sur son rôle dans l’organisme et sur les stratégies pour maîtriser votre taux de cholestérol.

Cholestérol 101

Si on a déjà recommandé à vous ou à un membre de votre famille de surveiller son taux de cholestérol, vous n’êtes pas seul. Les spécialistes estiment que près de 40 pour cent des adultes canadiens présentent un taux de cholestérol élevé – un des principaux facteurs de risque pour la santé cardiovasculaire. Plus de la moitié des Canadiens affirment avoir apporté des changements dans leur alimentation afin de maintenir un taux de cholestérol sain, protéger leur santé cardiovasculaire et prévenir le diabète. Selon Kim Arrey, une diététiste/nutritionniste professionnelle établie à Montréal, la gestion du cholestérol ne se limite pas à éviter les aliments riches en gras saturés et en cholestérol. « Nous devons également penser à intégrer certains aliments comme le gruau à notre régime alimentaire de façon à afficher un taux de cholestérol sain », explique Mme Arrey. Il est également très important de consulter votre médecin afin de vous assurer que vous faites tout en votre pouvoir pour maîtriser votre cholestérol et favoriser votre santé cardiaque.

 ** Le savez-vous ?

  • Votre organisme produit du cholestérol.
  • Le cholestérol provient aussi de certains aliments.
  • Le cholestérol aide l’organisme à former et à réparer des cellules ainsi qu’à digérer le gras.
  • Un taux de cholestérol trop élevé accroît le risque de maladie du cœur.
  • Bon cholestérol = lipoprotéines de haute densité (cholestérol HDL).
  • Mauvais cholestérol = lipoprotéines de basse densité (cholestérol LDL).

** Comprendre

Cholestérol total
Le cholestérol total est le taux de cholestérol HDL et LDL contenu dans l’organisme. Le rapport entre le cholestérol total et le cholestérol HDL est un indicateur plus précis du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) que le taux de cholestérol total.
Cholestérol LDL – le « mauvais » cholestérol
Un taux de cholestérol LDL sanguin trop élevé peut entraîner une accumulation de plaque (dépôts de gras) sur la paroi des vaisseaux sanguins. Ce phénomène peut provoquer une affection appelée athérosclérose, caractérisée par un rétrécissement des artères.

Cholestérol HDL – le « bon » cholestérol
Le cholestérol HDL contribue à éliminer le cholestérol LDL des vaisseaux sanguins. Comme le cholestérol HDL pourrait également prévenir les maladies du cœur, un taux plus élevé est souhaitable.
Triglycérides
L’organisme renferme un autre type de gras appelé triglycérides. Bien qu’ils ne fassent pas partie de la catégorie des cholestérols, les triglycérides représentent le type de gras le plus répandu dans l’organisme. Les triglycérides peuvent augmenter le risque de caillot sanguin, ce qui accroît le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC).

* Le savez-vous ?

Maintenir un taux de cholestérol sain
Selon les lignes directrices canadiennes2, plus le risque de maladie du cœur ou d’AVC est élevé, plus le taux de cholestérol LDL ainsi que la proportion du taux de cholestérol total par rapport au taux de cholestérol HDL devraient être faibles. Voici les taux de cholestérol généralement souhaitables :

  • un taux de cholestérol total inférieur à 5,2 mmol/L (200 mg/dL)
  • un taux de cholestérol LDL inférieur à 3,5 mmol/L (130 mg/dL)
  • un taux de cholestérol HDL supérieur à 1,0 mmol/L pour les hommes et 1,2 mmol/L pour les femmes (environ 40 mg/dL)
  • un rapport cholestérol total/cholestérol HDL inférieur à 5,0

Le taux de cholestérol est un indicateur important de la santé cardiovasculaire globale. Au moment de déterminer les taux qui vous conviennent, votre médecin prendra en considération d’autres facteurs liés à la santé et au mode de vie comme l’âge, le sexe, la pression artérielle ainsi que le diabète et le tabagisme (s’il y a lieu).

 

  ************************************* 

* Vous avez de la difficulté à réduire votre taux de mauvais cholestérol ou votre tension artérielle?

Vous avez … 

  • cessé de fumer
  • changé votre régime alimentaire,
  • commencé ou augmenté une activité physique,
  • et (ou) pris des médicaments,

et votre taux de cholestérol n’atteint pas le niveau idéal, ou vous subissez des effets secondaires en essayant de maintenir votre taux de cholestérol ou votre pression artérielle à un niveau sécuritaire?

Reprenez courage! Vous êtes sur le point de découvrir le meilleur moyen d’éliminer ou de réduire grandement les risques ainsi que les symptômes y étant associés.

Les moyens utilisés pour contrôler le taux de cholestérol sanguin et l’hypertension ne traitent pas la cause sous-jacente du problème, c’est pourquoi vous avez de la difficulté à obtenir des résultats sains et durables. Les médicaments de synthèse peuvent causer certains effets secondaires sérieux. Fatigue extrême, étourdissements, maux de tête, lésions au foie, etc. Les statines qui bloquent la synthèse de cholestérol et les beta-bloquant qui diminuent la fréquence cardiaque, ne traitent pas la cause primaire.

Cause sous-jacente

Saviez-vous que la cause sous-jacente est:

l’inflammation et la faiblesse des vaisseaux sanguins et parois artérielles occasionnées par le stress oxydatif et le processus de réparation naturel du corps? Pour vous protéger, il vous faut comprendre les étapes qui mènent à l’inflammation artérielle et non seulement vous concentrer sur la baisse du taux de cholestérol et de l’hypertension. Le pathologiste allemand Rudolf Virchow décrit la première phase de l’athérosclérose comme  » un desserrement de la substance primaire des tissus conjonctifs », suivi de l’infiltration lipidique.

Le début du problème

Le problème débute lorsque les radicaux libres modifient ou oxydent le cholestérol LDL naturel. Les dommages causés aux artères entraînent un taux élevé de mauvais cholestérol, ainsi que de l’hypertension, facteurs de risques de crise cardiaque, infarctus et AVC.

  • Le stress oxydatif endommage l’endothélium (membrane du tissu mince de l’artère).
  • Notre corps tente d’éliminer le cholestérol oxydé mais n’y parvient pas complètement.
  • Le cholestérol oxydé s’attache à la paroi de l’artère et devient la plaque d’athérome.
  • Des dommages parallèles débutent, les parois sont maintenant faibles, des fissures et des crevasses se forment.
  • Pour tenter de les réparer, le corps envoie un message au foie qui produit plus de cholestérol sanguin et le cercle vicieux commence.
  • Le durcissement des artères est enclenché et la couche musculaire de l’artère épaissit.
  • Un rétrécissement de l’artère suit, qui entraîne l’hypertension.
  • La réaction inflammatoire contraint l’endothélium à mal fonctionner.
  • Des plaquettes s’attachent à la plaque et secouent l’artère de spasmes.
  • La paroi se rétrécit peu à peu, les vaisseaux se contractent, et la pression artérielle s’élève.
  • Lorsque les artères sont bloquées, le coeur est menacé d’asphyxie partielle ou totale, entraînant l’angine de poitrine ou l’infarctus.
  • La rupture d’une plaque et le caillot se formant autour, réprésentent l’étape finale pour la majorité des gens souffrant d’une crise cardiaque.

La mesure primaire pour réduire le cholestérol et l’hypertension est de stabiliser et renforcer les parois artérielles en éliminant le stress oxydatif et l’inflammation.

Protégez-vous de façon naturelle

Il est possible naturellement et sans effets secondaires négatifs.

Plusieurs études démontrent qu’une carence en nutriments essentiels occasionne le stress oxydatif qui est la cause sous-jacente de plus de 70 maladies dégénératives.

Voici l’exemple d’un nutriment seulement:

Etude « Proceedings of the National Academy of Sciences »

L’étude publiée aux États-Unis, sur la déficience en nutriments, a démontré qu’une diète composée d’une quantité adéquate de vitamine C aide à prévenir et à réduire les lésions d’athérosclérose et l’accumulation de lipoprotéine(a) dans les parois artérielles. L’effet de la vitamine C sur le taux sanguin de cholestérol et autres gras sanguins, a été observé dans nombre d’études cliniques.

    Un Complexe Naturel et Sécuritaire
    * découvrir les merveilleux résultats qu’offre la médecine nutritionnelle. Seul un complexe naturel et sécuritaire peut vous éviter des effets secondaires et circonscrire la cause sous-jacente des maladies cardiovasculaires.
     ( Miracle C) est un puissant antioxydant et un produit de régénération rapide, testé en laboratoire et conçu pour renforcer et augmenter la formation du tissu conjonctif, principal composant des cellules, des artères, des vaisseaux sanguins, des organes, du cartilage, des os, des articulations, des muscles, des tendons et de la peau. C’est un puissant complexe et antioxydant d’une qualité supérieure, composé de nutriments complets et essentiels pour le renforcement des tissus artériels et le contrôle de l’inflammation. La synergie de ses nutriments est la clé. Son ingrédient actif est cité dans des milliers d’études scientifiques et démontre des effets exceptionnels. Les nutriments essentiels abaissent le taux de production de cholestérol et les autres molécules de réparation dans le foie et, en même temps, contribuent à la réparation des parois artérielles.
    *********************************
    ** Tout sur les gras …-1. Les gras, aussi appelés matières grasses ou lipides, sont essentiels à une alimentation saine. Les gras protègent les organes, facilitent l’absorption de certaines vitamines et font partie de la membrane des cellules de l’organisme. Il est donc essentiel d’en consommer tous les jours. Cependant, ce n’est pas seulement la quantité totale de gras que l’on ingère qui importe, mais aussi les types de gras.
    -2. Les types de gras …Vous avez peut-être déjà entendu dire qu’une réduction de la consommation de gras était l’une des clés d’une alimentation saine. Cela n’est que partiellement vrai. Les experts en santé savent que, surtout quand il s’agit de la santé du cœur générale et des choix alimentaires, la quantité totale de gras consommée importe, certes, mais que le type de gras est tout aussi important. Il est donc essentiel de savoir que tous les types de gras ne sont pas pareils., Vous avez peut-être entendu parler de ces divers types : saturés et trans, et insaturés (polyinsaturés et monoinsaturés). Il est préférable de limiter les gras saturés et trans, dans la mesure du possible, et de choisir plus souvent des aliments contenant des gras mono et polyinsaturés. Utilisez l’aide-mémoire qui suit pour vous aider à faire de meilleurs choix :L’hypercholestérolémie étant un facteur de risque de maladies du cœur, il est préférable d’éviter les gras saturés et trans, dans la mesure du possible, et de choisir plutôt des aliments contenant des gras mono et polyinsaturés. Utilisez l’aide-mémoire qui suit pour vous aider à faire de meilleurs choix :

    Choisissez moins de :

    Gras saturés et trans

    Ces gras se trouvent dans les coupes de viande grasses, les aliments de restauration rapide et la malbouffe, les produits laitiers entiers comme le fromage, le beurre et la crème, les aliments transformés contenant des gras hydrogénés et les margarines dures.

    Choisissez plus souvent :

    Les gras monoinsaturés, qui sont présents dans les huiles de canola et d’olive, les margarines molles non hydrogénées, les noix, les avocats et les olives.

    Les gras polyinsaturés, qui sont présents dans diverses noix, graines, huiles, mayonnaises et margarines molles sans gras trans.

    Il existe deux principaux types de gras polyinsaturés essentiels dans le cadre d’une alimentation saine :

    • Les gras oméga-3, qui sont présents dans les poissons gras comme le saumon, les œufs oméga-3, l’huile de canola, les noix de Grenoble, la margarine et la mayonnaise faites d’huile de canola.
    • Les gras oméga-6, qui sont présents dans certaines noix, graines, les huiles de carthame, de graines de tournesol et de maïs et dans les margarines sans gras trans.

    -3. Les bons et les mauvais gras ..

    Les bons et les mauvais gras

    Types de gras Sources
    Gras saturés Les aliments d’origine animale comme les coupes de viande plus grasses; le beurre, les fromages gras, la crème, les aliments transformés et les repas rapides.
    Gras trans* Les aliments transformés contenant du shortening ou des huiles partiellement hydrogénées comme certains biscuits et craquelins; les aliments frits, le beurre et certaines margarines dures.
    Gras monoinsaturés Les huiles d’olive et de canola, les margarines molles non hydrogénées contenant ces huiles, les noix et graines, les avocats et les olives.
    Gras polyinsaturés Les huiles de tournesol, de maïs, de carthame, de canola et de soya, les aliments contenant ces huiles, comme les margarines molles non hydrogénées, les noix et les graines.
    Gras oméga-3 (type de gras polyinsaturés) Les poissons gras comme le saumon et la truite; les oeufs contenant des gras oméga-3, l’huile de canola, les noix de Grenoble, les graines de lin moulues et les margarines molles non hydrogénées 

    - 4. Comment les différencier ?  Comment savoir quel type de gras se trouve dans un produit?

    1. Gras mous vs gras durs
    2. Gras visibles vs gras cachés
    3. Repérez la teneur en gras dans le tableau de valeur nutritive

    Les mous versus les durs

    Les gras peuvent être mous, comme certaines margarines, ou liquides, comme les huiles, mais ils peuvent également être fermes, comme le beurre et le shortening. Les gras mous ou liquides ont une teneur plus élevée en gras polyinsaturés et monoinsaturés. Les gras durs sont habituellement composés de gras saturés et de gras trans.

    Les visibles versus les cachés

    Les gras peuvent être visibles ou cachés. L’huile végétale, les margarines molles et le marbrage d’une viande, par exemple, sont des gras visibles, faciles à discerner, que l’on repère à l’œil nu. Les gras présents dans les aliments cuits, la crème glacée et la viande transformée se trouvent cachés puisqu’il s’agit d’un ingrédient ajouté. La plupart des gras cachés sont saturés ou trans.

    Tableau de la valeur nutritive

    La plupart des aliments préemballés présentent un tableau de la valeur nutritive, dans un format clair et consistent. Prenez connaissance de la teneur en lipides (gras) et la composition de ceux-ci afin de savoir quels types de gras sont présents dans l’aliment.

    Voici comment :

    1. Lipides : le chiffre indiqué représente la quantité totale de matières grasses qui se trouve dans UNE PORTION de l’aliment. On l’obtient en additionnant les grammes de gras saturés, trans, monoinsaturés et polyinsaturés.
    2. Gras saturés et trans : le chiffre indiqué correspond à la quantité de gras saturés et trans présents dans le produit. Des valeurs proches du zéro sont ce qu’il y a de mieux!

    Vous remarquerez que la plupart des tableaux de valeur nutritive n’indiquent pas la quantité de gras monoinsaturés et polyinsaturés (les indiquer est optionnel). Vous pouvez cependant connaître la teneur en gras mono et polyinsaturés en soustrayant les gras saturés et trans de la quantité totale de gras (lipides). Le chiffre résultant correspond aux « bons » gras présents dans l’aliment.

      - 5. Quelle quantité de gras consommer ? Les gras constituent une composante essentielle de l’alimentation et il faut en consommer chaque jour. Ils sont un facteur important dans la croissance et le développement normaux et dans le maintien de la bonne santé.La quantité de gras que l’on consomme est importante. Une alimentation quotidienne de 2 000 calories devrait contenir de 50 à 75 grammes de gras.Outre la quantité, le type de gras que l’on consomme importe également. Limitez le plus possible les gras saturés et les gras trans; choisissez plus souvent des aliments contenant des gras monoinsaturés et des gras polyinsaturés.

      Comparaison des gras et des huiles 

      gras.gif

      * Il est recommandé de consommer de 30 à 45 mL [2 à 3 c. à table] d’huiles insaturées ou de margarine molle non hydrogénée chaque jour. Les gens peuvent facilement consommer cette portion de gras « sains »..

       

3 réponses à “comment réduire votre taux de cholestérole”

  1. 21 12 2012
    return man 2 (20:46:37) :

    you discuss and would really like to have you share some stories/information.
    return man 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...