Les parcs de loisirs,l’occasion d’une véritable échappée

Plus qu’une balade dominicale, les parcs de loisirs sont l’occasion d’une véritable échappée. Ce refuge antimorosité revient aussi moins cher qu’une semaine à la neige ou sur une plage lointaine. 

Les parcs de loisirs,<br />alternative aux vacances<br /> » class= »photo » /></a>  </font></h2>
<p><font face=Les parcs de loisirs épargnés par la crise ? Même si tous commentent leurs bons scores de fréquentation avec prudence,les principaux sites français ont fait un carton en 2008 : plus 4 % de visiteurs au Futuroscope, 5,5 % à Disneyland Paris, 10 % au Puy-du-Fou et 11 % chez Astérix. Explication unanime : le besoin de rompre avec le quotidien en période de morosité, de se retrouver en famille et de s’amuser. Certes, les parcs ne sont pas seuls à offrir ces possibilités. Mais, à l’heure des restrictions budgétaires, ils constituent une alternative aux vacances telles qu’on les imagine habituellement, selon le principe du « moins loin, moins longtemps, donc moins cher ». Et tant pis si le bol d’air n’est pas systématiquement compris (sauf chez Astérix ou au Puy-du-Fou situés en pleine forêt, ou encore à PortAventura, pieds dans le sable au bord de la Méditerranée espagnole). À Noël, c’est la clientèle francophone de proximité qui a dopé les visites chez Mickey : + 8 % de visiteurs, alors que les marchés britannique et espagnol s’effondraient. De même, l’an dernier, les Français ont été les seuls en augmentation à Europa-Park, de l’autre côté de la frontière allemande, et à PortAventura, au sud de Barcelone. Aujourd’hui, le Futuroscope (85 % de clientèle française) s’attend à 90 000 visites (plus 4 %) pendant ces vacances de février. Voici, pour ceux qui n’y ont pas encore goûté, les points clefs de la promenade au parc.

 LES TARIFS

Moins chères que des vacances, les escapades dans les parcs ne sont pourtant pas données (voir tableau). D’autant que les dépenses supplémentaires - repas, boissons, parking (environ 8 €) et, surtout, gadgets-souvenirs pour les enfants - s’ajoutent systématiquement au prix d’entrée et au séjour hôtelier. Mais il y a moyen de limiter son budget. On peut rogner sur le ticket d’entrée : nombre de comités d’entreprise proposent des réductions et les promotions fleurissent sur Internet (lire plus bas). On peut aussi économiser sur le déjeuner en apportant son pique-nique (tous les sites l’acceptent).

LA VIE DE FAMILLE

Partout, les enfants sont rois. Les bambins entrent et séjournent gratuitement jusquà 3 ou 4 ans, selon les sites. Les plus grands bénéficient de réductions jusqu’à 11 ou 12 ans inclus, et même 16 ans au Futuroscope. Mieux, à PortAventura, tout séjour hôtelier comprend l’accès illimité au parc pour toute la famille. Quant aux promotions les plus alléchantes, elles sont signées Mickey et Astérix. À Disneyland Paris, jusqu’au 3 avril, un adulte payant donne la gratuité à un enfant de moins de 12 ans puis, du 4 avril au 8 novembre, entrée et hôtel seront gratuits pour les moins de 7 ans. Pour sa part, l’irréductible gaulois mettra régulièrement en ligne, à compter du 4 avril, des prix cassés (à partir de 20 € l’entrée) valables à dates fixes. Ce qui ne l’empêchera pas de chouchouter parallèlement les plus fortunés avec un nouveau pass premium faisant office de coupe-file pour les attractions. Pour 99 € par adulte et 75 € par enfant de 3 à 12 ans inclus, ce sésame chic inclura le déjeuner, la photo souvenir, la place de parking et une rencontre avec les dauphins.

LES HÔTELS ….Thématisés, ils constituent une attraction à part entière. Tous disposent de grandes chambres où l’on peut dormir à quatre voire plus. Trois nouvelles adresses cette année : le Jules Verne 3-étoiles au Futuroscope ; le Logis de Lescure au Puy-du-Fou (4 suites de standing 4-étoiles dans un bâtiment du XVIIIe siècle) et, à partir de juin, le Gold River 4-étoiles et western à PortAventura.

LES NOUVELLES DISTRACTIONS… Les parcs de loisirs ont leurs accros. Pour séduire leurs fidèles, ils proposent chaque année de nouvelles distractions. Principale innovation 2009 : le quartier islandais d’Europa-Park et son spectaculaire grand huit à catapulte qui propulse les visiteurs de 0 à 100 km/h en 2,5 secondes chrono. Une nouveauté facturée 50 millions d’euros avec l’acquisition de 15 ha supplémentaires. Au Futuroscope, on découvrira, entre autres, dès avril, les animaux du futur puis, cet été, « Le mystère de la note bleue », nouvelle féerie nocturne. Le Puy-du-Fou inaugure ses « grandes eaux » sur fond de musique baroque. À PortAventura, l’attraction, ce sont les trois nouveaux parcours de golf. Enfin, chez Mickey et Astérix, la fête bat son plein. Le parc gaulois célèbre cette année ses 20 ans avec une parade et un spectacle mis en scène au bord du lac sur un gâteau d’anniversaire géant. Quant à Disneyland Paris, il célébrera, à partir du 4 avril, les 80 ans de ses deux stars, Mickey et Minnie, avec trois nouveaux spectacles, un défilé en voiture des personnages Disney et un show de marionnettes inspiré des programmes de Disney Channel. (Le Figaro)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...