Faire le tour du monde sans jamais prendre l’avion

19 11 2014

*Ia déjà parcouru 65 pays

media_xll_7285008

Un Danois s’est lancé dans une folle aventure: faire le tour du monde -en passant au moins 24 heures dans chaque pays que compte la planète- en ne prenant jamais l’avion. Torbjorn Pedersen a déjà parcouru 65 pays et il ne veut pas retourner chez lui tant qu’il n’aura pas terminé son rêve.« Les mots qui résument ce voyage, ce sont les gens, les cultures, la vie, briser les barrières et l’aventure ». Et ce voyageur intrépide n’en a pas fini avec ce beau projet. Sur son blog,Once Upon a Saga, il révèle également pourquoi il a décidé de renoncer aux déplacements en avion et les raisons qui l’ont poussé à entamer ce voyage. *cliquer ici: D’un canapé à l’autre

Faire le tour du monde sans jamais prendre l’avion dans loisirs-voyages

*Lire dans la même page: 

 adeptes dans pêche et et poissons

Le « couchsurfing » ou l’aventure à prix réduits

*Les adepte du couchsurfing

histoires extraordinaires de canapé

 canapé

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

        *21 novembre :

Journée Mondiale des pêcheurs artisans et des travailleurs de la mer

 coupe.du.monde dans santé

Les pêcheurs artisans font face aujourd’hui à une pression grandissante de la part du tourisme, des industries polluantes mais aussi de la part des techniques de pêches destructrices.

*La vie à bord d’un bateau de pêche est difficile : le bateau est bruyant, toujours en mouvement. Le pont est souvent glissant, le maniement des engins de pêche peut être dangereux. Les conditions climatiques peuvent être rudes et le marin est souvent amené à travailler dans le vent et l’humidité. Le rythme de travail est très soutenu. Il dépend de la durée des marées (nombre de jours de mer consécutifs) qui varient le plus souvent de 1 à 20 jours. Le travail s’effectue par tranches de quatre heures, de nuit comme de jour. Les journées sont longues même pour un côtier qui quitte le port le matin, vers 4 ou 5 heures pour revenir le soir, vers 16 ou 17 heures.Le marin pêcheur se sent souvent déconnecté de la vie à terre. Eloigné de son omicile, il n’a pas de véritable vie de famille. Il doit accepter la vie en collectivité et la discipline. Bien sûr les conditions de vie à bord sont très différentes selon que le pêcheur travaille dans la grande pêche, la pêche au large, la pêche côtière ou la petite pêche.*cliquer ici: Pêcheurs artisans et travailleurs de la mer

22103metierDifficile4

*vidéos: Pêche et pêcheurs à Jijel Algérie

*Pêche au chalut

*Sortie Peche à bord du bolincheur LYCIA

* La Sardine : Petit Poisson, Grande Renommée

**Lire par ailleurs:

1_d_collo_phare

 Phares d’Algérie

*L’océan, une richesse universelle à protéger

*Greenpeace et les espèces de poissons en danger

*Voir photos: Avec les pêcheurs

 éducation.formation dans société

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

Chercheurs et scientifiques en conclave pour visiter l’Histoire des ports maghrébins

Vie de marin supp1_1671934

« Le rôle des villes littorales du Maghreb dans l’Histoire », tel est le thème du colloque international qui s’est déroulé à l’école nationale supérieure maritime (ENSM) de Bou-Ismail (Tipasa), le 28 et 29 octobre 2014. Plus de 40 conférences seront animées par des éminentes personnalités scientifiques issues des pays du Maghreb et des pays européens.*cliquer ici: Vie de marin

*Dans la même page:

 Petit récit d’une traversée en Méditerranée

 couchsurfing

*Le métier du marin pêcheur

         Un métier difficile

La vie à bord d’un bateau de pêche est difficile : le bateau est bruyant, toujours en mouvement. Le pont est souvent glissant, le maniement des engins de pêche peut être dangereux. Les conditions climatiques peuvent être rudes et le marin est souvent amené à travailler dans le vent et l’humidité. Le rythme de travail est très soutenu. Il dépend de la durée des marées (nombre de jours de mer consécutifs) qui varient le plus souvent de 1 à 20 jours. Le travail s’effectue par tranches de quatre heures, de nuit comme de jour. Les journées sont longues même pour un côtier qui quitte le port le matin, vers 4 ou 5 heures pour revenir le soir, vers 16 ou 17 heures.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

Les sardiniers algériens ne pêchent que 50% des besoins nationaux.

pêcherie_algérie-300x224

C’est ce qu’a révélé, hier, le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques en marge du regroupement régional Est de consolidation de la stratégie nationale et du programme quinquennal 2015-2020 «Aquapêche bleue 2020», organisé hier à Annaba.*cliquer ici:  Pêcheurs et activités de pêche-3

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*********************************


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...