• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 7 octobre 2013

Les requins pour séduire les touristes

7102013

**Faire oublier les attaques de requins intempestives à La Réunion

La Réunion a lancé récemment une vaste campagne de publicité internationale qui vise à faire oublier la «crise du requin» qui a passablement terni la fréquentation touristique de l’île en 2012.

Un groupe de personnes sur une plage de la Réunion.

Et si, au lieu d’essayer de faire oublier ses attaques de requins intempestives, l’île de la Réunion essayait plutôt de se servir de l’image du requin pour communiquer? L’île a lancé récemment une vaste campagne de publicité internationale qui vise à faire oublier la «crise du requin» qui a passablement terni la fréquentation touristique de l’île en 2012, avec une baisse de 5,3%, comme le soulignait Le Figaro.fr il y a quelques mois. À l’époque, le député réunionnais Thierry Robert soulignait la situation économique difficile de l’île, et qualifiait les attaques de requins de «coup dur» pour le tourisme.

Invité vedette d’une conférence internationale sur le tourisme insulaire à La Réunion, l’expert en stratégie d’image Simon Anholt, a dévoilé son point de vue, complètement à contre-courant: mieux vaut pour l’île utiliser judicieusement les «squales» pour communiquer sur le territoire! «La Réunion n’existait pas avant les attaques, chez les Anglo-Saxons, personne ne connaissait votre destination» a expliqué le communicant, devant un public dans un premier temps plutôt sceptique.

Un point de vue controversé

Même si Anholt se défend de surfer sur le cynisme ou la provocation, allant jusqu’à se dire «désolé» pour les victimes (qui sont au nombre de cinq depuis 2011), sa vision des choses n’est pas comprise ni perçue positivement par tout le monde. Si son discours a déclenché beaucoup d’enthousiasme et d’applaudissements dans le public, certains sont beaucoup plus réticents. C’est le cas de comme Pascal Viroleau, directeur d’Île de la Réunion Tourisme (IRT), l’organisme qui est chargé de promouvoir touristiquement l’île: «Bien sûr, les attaques ont accru notre notoriété, mais de quelle façon! Notre image est dégradée, il faudra du temps pour changer les mentalités.»

Quoi qu’il en soit, le requin et l’île de la Réunion sont désormais indissociables dans l’imaginaire des touristes: selon une étude Ipsos menée en métropole, 90% des sondés associent l’île aux «squales», et 20% de touristes se disent prêts à changer leur lieu de vacances.*Le Figaro-07.10.2013

***********************************

Greenpeace mobilise des milliers de personnes dans le monde pour ses militants détenus en Russie

Quelques milliers de personnes ont manifesté samedi 5 octobre à travers le monde pour réclamer la libération de trente militants de Greenpeace, arrêtés après avoir tenté d’aborder une plateforme pétrolière du géant russe Gazprom dans l’Arctique – une action relevant de la « pure provocation » selon Moscou.

Les trente membres de l’équipage de l’Arctic Sunrise – 28 militants de l’ONG écologiste et deux journalistes – ont été placés en détention pour deux mois à Mourmansk, dans le nord-ouest de la Russie, et inculpés de « piraterie en groupe organisé ». Ce qui leur fait encourir jusqu’à quinze ans de prison.

Le groupe compte deux Néerlandais, un Français, six Britanniques, quatre Russes, deux Argentins, deux Canadiens, deux Néo-Zélandais, un Américano-Suédois, un Américain, un Australien, une Brésilienne, un Danois, une Finlandaise, un Italien, un Polonais, un Suisse, un Turc et un Ukrainien. Plusieurs d’entre eux ont tenté d’escalader la plateforme pour dénoncer le risque qu’elle fait courir à l’environnement, avant que leur brise-glace, parti fin août, ne soit arraisonné, en septembre.

La journée de mobilisation à l’appel de Greenpeace dans quarante-sept pays a débuté en Nouvelle-Zélande, puis en Europe, et devait se poursuivre aux Etats-Unis et au Canada. A Paris, l’ONG a revendiqué plus de 300 manifestants, et a adressé vendredi une lettre à François Hollande pour lui demander d’intervenir en faveur de la libération de ses militants.

Des manifestations étaient aussi prévues dans 17 villes du Royaume-Uni. A Londres, l’acteur Jude Law, les musiciens Damon Albarn (Blur) et Paul Simonon (The Clash) ainsi que la styliste Vivienne Westwood ont participé au rassemblement, qui a réuni entre 800 personnes, selon la police, et un millier, selon les organisateurs, devant l’ambassade de Russie. Jude Law et Damon Albarn, qui sont amis avec l’un des militants détenus, ont jugé « absurde » et « ridicule » l’inculpation des activistes pour « piraterie ». « Tout le monde est inquiet parce qu’il s’agit de la Russie, qui n’a pas l’habitude de céder à la pression internationale », a souligné Damon Albarn.

En Allemagne, des manifestations étaient prévues dans 48 villes, notamment à Berlin et Hambourg. Ils étaient également un millier à La Hague, devant l’ambassade de Russie aux Pays-Bas, où ils se sont fait entendre avec tambours et trompettes, mais aussi environ 1 300 à Helsinki, 500 à Stockholm, et 200 à Vienne. Plusieurs centaines de personnes ont aussi manifesté dans le principal port de Hongkong en formant une chaîne humaine en forme de lettres « Libérez les 30 de l’Arctique ». A Moscou même, une trentaine de personnes se sont rassemblées aux abords du parc Gorki, dans le centre, exhibant des portraits des personnes détenues.

INQUIÉTUDES DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

La France avait indiqué mercredi 2 octobre que les ambassades en Russie des pays ayant des ressortissants parmi les militants de Greenpeace incarcérés à Mourmansk « se concertaient » sur le sujet. Depuis, l’Australie a fait part de son « inquiétude » quant aux accusations « très graves » portées par Moscou contre l’un de ses ressortissants, en détention provisoire en Russie.

De leur côté, les Pays-Bas ont entamé contre la Russie une procédure d’arbitrage, estimant que Moscou aurait dû leur demander la permission d’interpeller l’« Arctic Sunrise », au motif que le bateau utilisé par Greenpeace battait pavillon néerlandais. Mais le vice-ministre russe des affaires étrangères, Alexeï Mechkov, a vigoureusement contesté les arguments des Pays-Bas, soulignant que les autorités néerlandaises avaient été maintes fois averties des dangers encourus par les agissements de l’équipe de Greenpeace.*Le Monde-avec AFP-06.10.2013

A Londres, un rassemblement de sympathisants de Greenpeace devant l’ambassade de Russie a réuni environ un millier de personnes, parmi lesquelles l’acteur Jude Law, les musiciens Paul Simonon

A Moscou, une trentaine de personnes se sont rassemblées aux abords du parc Gorki, dans le centre, exhibant des portraits des personnes détenues

« Free Marco » (« Libérez Marco ») expriment des supporteurs suisses de Greenpeace, en référence à leur compatriote Marco Weber.

************************







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...