• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 31 août 2009

Les ados souvent indésirables dans les campings

31082009

adoscamping.jpg

Le camping à la ferme des Bec-Plats, à Agon-Coutainville, s’efforce de faire cohabiter les jeunes avec une clientèle familiale. : Ouest-France

S’ils ne sont pas accompagnés d’un adulte, les mineurs ont toutes les peines du monde à trouver une place. En cause, le tapage nocturne. Exemple dans la Manche.

COUTANCES. ¯ Fin août, les ados ont des envies de camping. Sans les parents, naturellement. Le problème est de trouver un site qui les accepte. Coralyne, 16 ans, a bien eu du mal à se glisser dans un groupe de copains : le camping refuse les mineurs non accompagnés des parents. « Mais on ne lui a pas demandé sa carte d’identité », relève sa mère. Idem pour une Coutançaise de 16 ans. Elle a essuyé quatre refus près d’Agon-Coutainville. « Même avec une décharge écrite », souligne son père. 

Les copains, l’alcool… et les gendarmes

Jean-Luc Boblin, représentant départemental de la FNHPA (1), confirme la tendance. « Je ne prends plus de mineurs depuis dix ans. La décharge écrite n’a pas de valeur. Les mineurs doivent être accompagnés d’une personne morale : les parents, un oncle, une tante… » Selon lui, les campings du littoral refusent majoritairement les adolescents. « Il y a des problèmes partout. Une heure après leur arrivée, ils appellent les copains avec leurs portables. Puis l’alcool circule. Et ça se finit avec les gendarmes. »

À Agon-Coutainville, le camping à la ferme des Becs-Plats fait de la résistance. Parfois ça passe, parfois ça casse. Cette semaine, six jeunes ont été rejoints par des amis venus de l’extérieur. Bilan : tapage nocturne jusqu’à 3 h. Les ados ont dû plier bagage plus vite que prévu. « L’ensemble du groupe a payé pour quelques-uns », commente un voisin, contraint de faire la police en pleine nuit. Philippe Dulong, propriétaire des Bec-Plats, compte toujours accueillir des jeunes, « mais par petit groupe, de deux ou quatre. »

Dans les campings, « les incivilités augmentent et les règlements intérieurs se durcissent », constate Jean-Baptiste Treboul, rédacteur en chef de L’Officiel des campings. « Désormais, ça sélectionne. Les mineurs sont les bienvenus dans un camping-club, avec boîte de nuit. Mais pas dans les terrains familiaux, où les seniors se couchent à 22 h. »

La loi ne dit rien sur le sujet. « Il y a seulement des jurisprudences. Tout commerçant a le droit de refuser une vente qu’il juge anormale, souligne Guylhem Féraud, président national de la FNHPA. Nous conseillons la décharge écrite à nos adhérents. Elle couvre le gestionnaire en cas de problème. Il faut bien que les jeunes s’amusent, mais on ne peut pas demander aux campings de gérer les problèmes d’une société. »(Ouest France-28.08.09.)







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...