• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 9 août 2009

Congestion du port d’Alger

9082009

Des bateaux en rade pendant 16 jours algerlablanche1.jpg Une attente qui saigne le Trésor public à partir du moment où chaque journée en mer coûte entre 1500 et 2500 dollars US.

Si un très léger recul a été accusé au port d’Alger dans le trafic de marchandises au cours du mois de juin 2009 par rapport à la même période en 2008, il n’en a pas été de même pour les produits pétroliers et métallurgiques qui ont enregistré une hausse sensible du trafic.

alger02.bmp


Le bilan du trafic du port d’Alger communiqué par l’Entreprise du port d’Alger (Epal), montre une certaine stabilité durant le mois de juin dernier comparativement à la même période de l’année précédente. Toutefois, un recul a été enregistré dans le mouvement de navigation et le trafic conteneurs. En effet, la variation du temps d’attente en rade et séjour à quai des navires oscille entre 0 et 16,1 jours. Cette variation se situe entre 0,3 et 11,16 jours pour le séjour à quai. La situation est devenue extrêmement difficile, dans la mesure où certains navires ont plus de quinze jours d’attente dans la rade.
Le trafic global des marchandises au port d’Alger s’est ainsi établi à 1,056 million de tonnes en juin 2009 contre 1,058 million de tonnes à la même période de l’année précédente, soit un très léger recul de 0,17%, précise l’Epal dans sa lettre d’information.
Il est, cependant, signalé une hausse sensible du trafic pour les produits pétroliers, notamment au débarquement, et des produits métallurgiques. Le trafic de produits pétroliers a atteint 358.280 tonnes en juin, dont 282.548 tonnes débarquées, contre 278.893 tonnes en juin 2008, soit une hausse de 28,47%.
Les produits métallurgiques ont, pour leur part, progressé à 80.959 tonnes en juin 2009 contre 63.559 tonnes il y a une année, soit une évolution positive de 27,38%.
Les produits agricoles et les produits divers ont subi une forte diminution au cours de la même période par rapport à 2008. Le trafic de produits agricoles est en effet passé de 162.267 tonnes à 126.907 tonnes (-21,79%), tandis que celui des produits divers a atteint 478.129 tonnes en juin 2009 contre 543.997 tonnes en 2008.
Le mouvement de navigation au niveau du port d’Alger a été de 230 navires en juin dernier contre 252 durant la même période de 2008, soit une diminution de 22 navires.
Sur un ensemble d’une dizaine de catégories de navires, seuls les Ro/Ro (bateaux transportant des remorques et des poids lourds, Ndlr) et les pétroliers ont pu réaliser une croissance positive, a-t-on relevé. Le nombre de navires Ro/Ro, accostant au port d’Alger, est ainsi passé de 65 en juin 2008 à 70 navires en juin dernier, soit 5 navires de plus.
De leur côté, les pétroliers ont atteint le nombre de 19 navires en juin dernier contre 12, il y a une année.
Le mouvement des porte-conteneurs a, pour sa part, chuté à 47 navires contre 63 (-16) en juin 2008.
Concernant le trafic conteneurs, il a été remarqué un recul de 14,28% en juin dernier comparativement à la même période de 2008. Il passe de 55.485 EVP (équivalent vingt pieds) à 47.562 EVP.
Le tonnage brut de ces conteneurs a, de son côté, connu une régression de 14,31% pour atteindre 377.324 tonnes en juin 2009 contre 440.357 tonnes en juin 2008. Par ailleurs, l’affluence des passagers en juin 2009 par rapport à la même période de l’année précédente demeure, quant à elle, relativement stable avec 24.145 passagers enregistrés au niveau de la gare maritime. L’on compte 18.165 en entrées et 5980 en sorties, contre 24.531 passagers en juin 2008 (16.930 en entrées et 7601 en sorties), toujours selon l’Epal. Le mouvement des passagers véhiculés a également connu une stabilité de trafic avec un débarquement de 8959 unités en juin dernier contre 9089 véhicules en juin 2008. S’agissant du trafic maritime par pavillon, une proportion de 11% est représentée par le pavillon national avec 24 navires sur un total de 219 navires, suivi de ceux d’Antigua avec une part de 9,6% (21 navires), de Malte avec 8,7% (19 navires), et de Panama avec 7,3% (16 navires).
Le cabotage national, constitué essentiellement du transport des hydrocarbures, a représenté en juin dernier 28,47% de la totalité du trafic enregistré par cette enceinte portuaire d’Alger. (L’Expression-09.08.09.)







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...