• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 14 avril 2009

Préparation de la prochaine saison estivale à Oran

14042009

plagoran.jpg 

Dans le cadre de la préparation de la prochaine saison estivale, la wilaya d’Oran vient de dégager une enveloppe budgétaire d’environ 178 millions de dinars au profit de l’ensemble des communes côtières. Comme chaque année, la part du lion est revenue à la commune d’Aïn El-Turck qui, dans ce cadre, a bénéficié d’un montant de 50 millions de dinars.
Ce budget est essentiellement destiné au nettoiement et à l’aménagement des plages, ainsi qu’à la réalisation des infrastructures afférentes à la période estivale, tels les postes de surveillance des agents de la Protection civile et autres. De leur côté, les communes en question sont déjà à pied d’œuvre pour préparer la saison estivale 2009. Elles ont entamé des travaux d’aménagement avec leurs propres budgets. C’est le cas de la commune d’Aïn El-Kerma qui compte deux plages, qualifiées de meilleures au niveau local, en l’occurrence Madagh et Cap Blanc. Dans ce même ordre d’idées, la direction du Tourisme a lancé sa campagne annuelle de contrôle des établissements hôteliers. A ce sujet, on a appris que cette administration (la direction du Tourisme) compte visiter quelque 120 hôtels et une trentaine d’agences de tourisme. Ces visites ont comme objectifs de contrôler l’hygiène, la sécurité et la qualité de la restauration.
Inutile de signaler que la wilaya d’Oran est considérée comme l’une des meilleures villes touristiques au niveau du pays, sachant qu’elle reçoit, chaque année, des millions d’estivants venant des différentes wilayas et même des émigrés.
Mais faute d’investissements, la wilaya souffre d’un manque flagrant d’infrastructures d’accueil. Elle ne possède en effet que 123 établissements hôteliers, englobant un nombre de 11 000 lits, et dont seulement deux sont classés cinq étoiles. Hormis ces deux derniers et ceux de la chaîne Eden, la wilaya est dépourvue d’infrastructures de haut standing, car les hôtels restants ne répondent pas aux standards des hôtels de classe. Pourtant, pour l’exercice de l’année 2008, plusieurs projets d’investissement avaient été inscrits. Sur une centaine de projets retenus par le secteur concerné, la wilaya d’Oran n’a bénéficié effectivement que des projets d’un seul motel et huit hôtels. Mais, pour des raisons bureaucratiques, ces derniers n’ont encore pas vu le jour. Idem pour le projet de la Zone d’extension touristique (ZET) de Madagh qui reste gelé depuis des années, malgré les multiples demandes que reçoit le ministère de tutelle de la part des investisseurs étrangers. Ce manque de structures de qualité a d’ailleurs obligé le groupe Sonatrach à louer deux bateaux pour les aménager en hôtels afin d’accueillir les participants à la prochaine conférence internationale sur le gaz liquéfié. Concernant cette conférence, on apprend du directeur du Tourisme que la Sonatrach a choisi 28 hôtels pour l’accueil des participants étrangers, dont le Sheraton et le Royal Hôtel. Il est à rappeler que la 16ème conférence internationale du GNL qui sera organisée pour la première fois en Algérie, verra la participation d’environ 2 500 visiteurs. (L’Echo d’Oran)

 

 







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...